WELCOME - BIENVENUE - ברוכים הבאים - Добро пожаловать

scales-of-justice.jpg

 

WELCOME - BIENVENUE -BIENVENIDA

ברוכים הבאים  - ДОБРО ПОЖАЛОВАТЬ 

 

   La démocratie est un vain mot si elle n'est pas au service des droits de l'Homme

Democracy is useless if it does not support Human Rights

La democracia es una palabra vana si no está en el servicio de los derechos humanos

Didier Bertin - 14 July 2014

 

Plus de 495 000 fois 

AU 23 AVRIL 2018: LES ARTICLES DU SITE ONT ETE LUS PLUS DE

495 000 fois (cumul)

42 rubriques - 500 articles

 

 

  More than 495 000 times 

ON 23 APRIL 2018:THE ARTICLES OF THE SITE WERE READ MORE THAN

495 000 TIMES (cumulative figure)

  42 categories - 500 articles

 

Más de 495 000 veces

Hasta el 23 de abril de 2018 los artículos del sitio han sido leídos más de 

495 000 veces (acumulación)

42 seccións - 500 artículos

-----------------------------------------------

 

THE ENGLISH VERSION FOLLOWS THE FRENCH VERSION

L’origine de la Judéophobie et de ses diverses formes,

Peut-on efficacement lutter contre ce phénomène?

Didier BERTIN - 16 AVRIL 2018

La Judéophobie a progressivement accumulé de multiples strates

 

I- NAISSANCE DE LA JUDEOPHOBIE : RESPONSABILITÉS ROMAINES ET CHRÉTIENNES

L'antisémitisme ou plus exactement la "judéophobie" a commencé lorsque les Romains ont expulsé les Juifs hors de leur territoire. Le peuple juif s’est donc retrouvé dans divers pays étrangers dans lesquels il a seulement été plus ou moins toléré. Le peuple juif a dû faire face aux interprétations hostiles de leur propre création : "le monothéisme" et finalement à leur choix rejet non compris ou non accepté de rejeter le christianisme. Cette Judéophobie s'est accrue à mesure que le christianisme s'est éloigné de ses racines juives. Cela commença avec Paul et continua avec les nombreux Conciles au travers desquels le Christianisme est devenu une sorte de polythéisme. Le premier stéréotype ou strate a été le prétendu meurtre de Dieu (en fait de Jésus et en fait de son enveloppe charnelle) que l’on a attribué aux Juifs. Le déicide n'est d'ailleurs concevable que dans le paganisme. De ce fait les Juifs ont été isolés et leurs activités restreintes à celles liées à l'argent et mal considérées par l’Église, ce qui a généré le second stéréotype ou strate : celui qui lie les Juifs et l'argent.

II-RESPONSABILITÉ DE L’ISLAM CONCERNANT LA JUDEOPHOBIE

L'Islam prône un monothéisme strict contrairement au christianisme et s'inspire partiellement d’interprétations déformées de la Bible juive puisque les Juifs étaient accusés d'y avoir introduit de fausses informations mais a reconnu l'existence de Jésus et du Christianisme. L'Islam est fondé sur un nouveau texte: le Coran. Dans le Coran, les mécréants aussi appelés les peuples du Livre c'est-à-dire de la Bible (Juifs et Chrétiens) sont considérés comme des peuples inférieurs aux musulmans à moins qu'ils ne se convertissent à l'Islam. Le Coran ne contient pas seulement des concepts religieux mais aussi des éléments de l'Art de la Guerre dans le cadre de la guerre sainte (Jihad) visant à convertir ou détruire les mécréants.

En fait, l'extermination des mécréants n'était pas systématique et leur vie peut être épargnée s'ils acceptent le rang inférieur de Dhimmi dans le respect de la domination musulmane collective et individuelle. Certains versets du Coran sont parfois plus tolérants envers les chrétiens, mais les Juifs restent les pires ennemis.

Les principaux versets judéophobes et antichrétiens dans le Coran sont les suivants:

Judéophobie: SOURATE 2 Versets: 44. 67. 75. 88. - SOURATE 3 Versets: 67. 95. SOURATES 4 Versets: 46. 153. 155. 156. 157. - SOURATE 5 Versets: 13. 64. 70.82. SURATE 17 Verset: 4. Antichristianisme: SOURATE 2 Verset: 120. SOURATE 5 Verset: 73. SOURATE 9 Versets: 30. 31. 34. Judéophobie et antichristianisme: SOURATE 2 Verset: 89. SOURATE 3 Versets: 85. 91. 99.100. 110.112. SOURATE 5 Versets: 51. 59.68. SOURATE 9 Verset: 30.

Le mot "islamisme" a été récemment utilisé dans les pays occidentaux pour construire artificiellement une différence entre le courant fanatique de l'Islam et un autre courant supposé normal et pacifique.

Ce néologisme est délibérément trompeur car les musulmans comme les islamistes se réfèrent à la même religion fondée sur le Coran dont le contenu est agressif mais qui est pratiqué avec une distance relative selon chacun. Les « dits » islamistes suivent en réalité strictement le Coran. Ce langage politiquement correct rend difficile la compréhension du fait que la violence soit inscrite dans un Coran trop intransigeant qui  devrait être réformé pour se conformer par exemple aux lois de la République française. Ce nouveau langage opaque utilisé dans certains pays occidentaux comme la France pour parler de l’Islam peut tenir à des considérations économiques, politiques ou électorales. L'islam n'est pas organisé comme l'Église catholique et un concile musulman équivalent à celui de Vatican II ne semble pas réaliste.

III - LA JUDEOPHOBIE EN EUROPE DE L'EST

On peut dire qu'après la diaspora, le peuple juif est devenu avant 1880 européen à environ 74% soit environ 12 millions de personnes dont la plupart vivaient dans les pays de l'Est. Après l'assassinat du réformateur tsar Alexandre II en 1881 de nombreux pogroms ont commencé en Russie et en Pologne qui ont impliqué des massacres et la fuite de nombreux Juifs. La police du nouveau tsar encouragea le peuple chrétien à tuer des juifs considérés comme des voleurs (les juifs et l’argent) et comme un peuple déicide (concept qui heurte celui de l’éternité de Dieu) en raison de l’enseignement simpliste prodigué par les Églises arriérées russes et polonaises. Les mauvaises récoltes de 1903 à 1906 furent une incitation à d'autres pogroms et environ deux millions et demi de Juifs durent fuir principalement aux États-Unis. La loi sur les étrangers (Alien Act) du Premier ministre Balfour en 1905 a empêché les Juifs de fuir vers le Royaume-Uni.

En 1939, la population juive européenne passa ainsi de 12,1 millions à 9,6 millions, tandis que la population juive des Etats-Unis augmentait de 3 à 5 millions et celle de Palestine de presque zéro à 500 000.

Publié en 1903 et 1905, le Protocole des Anciens de Sion écrit par la police tsariste en 1901 avait pour but de renforcer l'antisémitisme en Russie. Depuis ce livre a été traduit et publié dans de nombreux autres pays, et a donné lieu à une nouvelle forme d'antisémitisme fondé sur un prétendu complot du peuple juif dont le nombre est relativement négligeable visant à contrôler l'ensemble de la chrétienté. Ce mythe a accru la judéophobie traditionnelle et persistante d’une nouvelle dimension complotiste internationale et constitue  un troisième stéréotype ou strate composant la judéophobie.

Les Juifs et la Révolution russe :

Après l'abdication du tsar Nicolas II le 15 mars 1917, le gouvernement provisoire décida par le décret sur l'abolition des restrictions confessionnelles et nationales d'annuler le pale qui était la zone restrictive où les Juifs étaient obligés de vivre. La République de Russie fut proclamée le 14 septembre 1917 et les bolcheviks prirent le pouvoir en octobre. La fin de la Russie tsariste symbolisa l'émancipation des juifs tandis que les massacres des juifs continuèrent sous l'impulsion des armées pro-tsaristes jusqu'en 1921. Beaucoup de Juifs soutinrent la Révolution en espérant devenir des citoyens totalement libres et à part entière. Un quatrième stéréotype ou strate a de ce fait été constitué accroissant la Judéophobie en combinant la traditionnelle Judéophobie et l'anticommunisme a ainsi été créé. Cette forme d'antisémitisme associant "judaïsme et communisme" est encore aujourd'hui enracinée dans les peuples des pays d’Europe de l'Est et en particulier dans les pays baltes.

IV-L’ANTI-SEMITISME DANS LE CADRE DES DOCTRINES RACISTES ET DE LA POLITIQUE

Les doctrines racistes sont encore une cinquième et nouvelle forme de stéréotype ou strate qui a encore accru la Judéophobie. L'antisémitisme est ainsi une accumulation de multiples strates.

1 -Bases

L'antisémitisme raciste comme renforcement de la judéophobie a été créé par Wilhelm Marr à travers la création de sa Ligue antisémite en 1879. Le but d'une référence au sémitisme était de trouver un mot couvrant non seulement la religion juive mais aussi selon lui « une supposée race juive » hors de toutes  considérations religieuses et culturelles et c'est pourquoi nous pensons que le mot  judéophobie est plus approprié que le mot antisémitisme fondé dans un but délétère sur une supposée race. Arthur de Gobineau a publié un essai sur l'inégalité des races humaines où il développe le concept de la race aryenne comme la race supérieure parmi toutes les races. Ludwig Schemann a publié en Allemagne le travail de Gobineau; Houston Stewart Chamberlain (un anglais vivant en Allemagne) a expliqué que la race supérieure s'était développée avec succès en Allemagne et en Europe du Nord. "Die Theozoologie" a été écrit en 1905 par l'Autrichien Adolf-Joseph Lanz et a appelé les Aryens « les hommes-dieux ». Toutes ces doctrines racistes ont influencé Adolf Hitler tel que cela ressort de son livre "Mein Kampf".

2-Le cas de la France en 1894 et la naissance du sionisme moderne en 1897

Les doctrines anti-juives en France ont été propagées par l'extrême droite et en particulier par Edouard Drumont. Les idées "anti-juives" alors appelées ainsi de façon plus courante qu'avec l'emploi du mot antisémite, provoquèrent l'affaire Dreyfus en 1894. Si la judéophobie était commune dans les pays de l'Est, le fait qu'elle soit apparue dans le prétendu pays des Droits de l'Homme fut décevant pour Theodor Herzl qui créa en réaction le Congrès sioniste en 1897, exprimant la nécessité pour le peuple juif de retourner dans son foyer en Palestine.

3-Nazisme

Mein Kampf basé sur les doctrines racistes ci-dessus, est si violent envers les Juifs que même une lecture superficielle pouvait permettre de déduire que si Hitler prenait le pouvoir en Allemagne, les Juifs seraient les premières victimes dans le cadre d'une extermination systématique.

4- L'antisémitisme de droite aujourd'hui

C'est une forme commune prenant racine dans le christianisme et le nationalisme. Dans ce cadre les juifs sont considérés « dans les faits » comme des étrangers, ne font donc pas vraiment partie de la patrie et de l'élite nationale et sont supposés ne pas respecter les règles d’usage. Le stéréotype chrétien antisémite est profondément enraciné et les Juifs sont soupçonnés de réussir  en étant  déloyaux et en donner la priorité à la communauté juive internationale. C'est le sixième stéréotype ou strate de la judéophobie. La forte proportion de Juifs ayant par exemple reçu le Prix Nobel pour la gloire du pays où ils résident est laissée dans l’ombre. Les droitistes tentent réduire l’ampleur  dramatique de la Shoah en la comparant à celle des victimes du communisme. Cette forme d'antisémitisme est encore très vivante aujourd'hui dans les partis nationalistes.

5-Antisémitisme de gauche aujourd'hui

Il est d’abord fondé sur le stéréotype du lien entre les Juifs et l'argent. Les Juifs sont soupçonnés d'atteindre leurs objectifs économiques en utilisant des moyens malhonnêtes ou peu clairs. Comme dans le cas des droitistes, les Juifs sont soupçonnés d'être en relation avec la communauté juive internationale sans aucune considération pour le pays où ils vivent.

Le conflit au Moyen-Orient a permis un énorme développement de l'antisémitisme de gauche. Pour les gauchistes, les Palestiniens sont les faibles et les pauvres victimes des puissants juifs. C'est le septième stéréotype ou strate de la judéophobie.

Afin de ne pas apparaître comme antisémites ou Judéophobes alors qu'ils le sont clairement, les gauchistes utilisent le mot «sionistes» pour désigner les «juifs». L'antisémitisme ou Judéophobie est appelé indifféremment "antisionisme" et permet à de nombreux gauchistes d'exprimer leur haine envers les juifs. Les gauchistes ont tenté d'affaiblir la tragédie dramatique de la Shoah en la comparant au drame du colonialisme et de l'esclavage.

IV- L'ANTISEMITISME OU JUDEOPHOBIE DANS LES PAYS EUROPEENS DE L'OUEST ET EN AMERIQUE DU NORD DEPUIS LA FIN DE LA PREMIERE GUERRE MONDIALE ET LEUR RESPONSABILITE AINSI QUE CELLE DE LA FRANCE DANS L'AMPLEUR DE LA SHOAH.

1-Période 1918-1939

L'idée de la déportation des Juifs vers des pays d'Afrique avait été envisagée à plusieurs reprises. Chaim Weizmann qui permit à la Grande-Bretagne de ne pas souffrir d'un manque d'explosifs durant la Première Guerre mondiale en inventant une nouvelle forme d'explosif synthétique obtint la promesse du ministre Lloyd George de soutenir un projet de création d’un foyer juif en Palestine. La Grande Bretagne fut ensuite mandatée par la SDN pour réaliser ce projet mais décida de l'arrêter en cours de réalisation parce qu'il s'avéra préjudiciable à ses relations avec les pays arabes et ont empêché les Juifs de fuir la Shoah en se réfugiant en Palestine.

Les lois anti-juives de 1935 en Allemagne et l'annexion de l'Autriche en 1938 ont déclenché la fuite de nombreux juifs. Afin de contrôler ce flux de réfugiés juifs, le président Roosevelt organisa la "honteuse" Conférence d'Evian en 1938. Trente pays étaient présents et vingt neuf d'entre eux refusèrent d'accueillir les réfugiés juifs. Parmi eux, nous pouvons mentionner le Canada, les États-Unis, le Royaume-Uni et la France ; seule la petite République dominicaine avait accepté d'accueillir des réfugiés juifs.

Cette action anti-juive à l’échelle internationale est un crime de non-assistance à personnes en danger de mort qui n’a jamais été jugé. Les États-Unis et le Canada se sont comportés honteusement en 1939 lorsqu'ils obligèrent le navire St Louis à retourner en Europe avec ses réfugiés juifs allemands. Ceci est une démonstration significative de judéophobie.

2- La Shoah était connue des pays alliés occidentaux depuis le début

Les Britanniques furent informés de l'extermination réalisée par les Einsatzgruppen et donc du début de la Shoah et interceptèrent par la suite des messages incluant les statistiques d'extermination envoyées de Dachau, Buchenwald, Auschwitz et de sept autres camps. Parmi les documents déchiffrés figurait le mémorandum de la conversation entre Hitler et le Grand Mufti de Jérusalem le 28 novembre 1941. Hitler expliquait que le but de l'Allemagne était l'extermination des Juifs en Europe et utilisa le mot «Vernichtung» (destruction).

Aux Etats-Unis, les services de renseignement étaient le COI qui connaissait les meurtres de masse depuis août 1941. Le COI devint l’OSS (future CIA) le 13 juin 1942. Abraham Duker et Charles Irving Dwork, tous deux membres de l'OSS, firent un dossier sur la Shoah. Ce dossier nommé "Duker-Dwork Collection" se trouve aux Archives nationales des États-Unis. Duker et Dwork ont ​​été choqués par le manque d'intérêt de l'OSS pour la Shoah, mais étant Juifs, ils avaient peur d'être accusés d'accorder trop d'attention au sort des juifs.

En août 1942, Gerhart Riegner du Congrès juif mondial à Genève, envoya par câble aux gouvernements britannique et américain des informations sur la Shoah suivies d'un rapport complet de 30 pages dont l'exactitude fut confirmée par un conseiller du président Roosevelt.

Une conférence de presse sur la Shoah eut lieu à Washington en novembre 1942. Robert Borden Rams, membre du Département d'Etat, s'était alors plaint de cette conférence de presse qu’il jugeait préjudiciable à l’objectif principal qu’étaitla "Victoire sur l'Allemagne" sans tenir compte du fait que la petite population juive pouvait être entièrement exterminée avant la victoire sur l’Allemagne et c'est sur la base de ce type d'idée que 62.2% de la population juive européenne a pu être exterminée. En octobre 1942,

Jan Karski résistant polonais et représentant du gouvernement polonais à Londres, avait recueilli en Pologne des informations sur l'extermination des Juifs qui furent transmises aux alliés occidentaux par le gouvernement polonais à Londres, mais aucun ne réagit.

En 1943, Jan Karski transmit personnellement l'information à Anthony Eden et au président Roosevelt. L'absence de réaction pour prévenir ou ralentir la Shoah est encore une démonstration magistrale de Judéophobie.

3-La participation objective de la France (alliée de l'Allemagne) dans la perte massive de vies durant la Seconde Guerre mondiale

En France, le maréchal Pétain signa en juin 1940 un armistice qui permit d’accroitre les moyens et l'offensive des allemands. La France fournit à l'Allemagne environ 50% de son PIB annuel, armes et main-d'œuvre et garantit la paix sur son territoire permettant à l'Allemagne de déployer plus de troupes sur le front de l’Est où les Allemands devaient affronter les russes qui ont été les plus combattifs parmi les alliés et ont permis la défaite de l’Allemagne. Ainsi la Guerre a pu durer plus longtemps causant la perte de millions de vies.

 

4-L'attitude suspecte des Etats-Unis

En 1947, les États-Unis ont voté pour la création d'un État juif (de facto) mais ont imposé un embargo contre Israël et ont bloqué l'arrivée d'armes et de volontaires. De 1947 à 1949, la plupart des armes ont été fournies à Israël par le gouvernement tchécoslovaque qui a dû subir la vengeance de Staline.

5-Le fort ancrage des préjugés judéophobes d’une partie importante de l'élite française jusqu'à maintenant

En 1967, on craignait généralement qu'une guerre contre Israël ne soit une deuxième partie de la Shoah compte tenu de la mauvaise situation d'Israël face à ses nombreux ennemis arabes.

Utilisant une stratégie de surprise Israël a pu vaincre ses ennemis ce qui ne semblait pas être le scénario dramatique pour les juifs attendu traditionnellement par la France. La France a immédiatement arrêté ses livraisons d'armes (embargo) pour paralyser Israël qui n'était équipé que d'armes françaises. Le 27 novembre 1967, De Gaulle déclara lors d'une conférence de presse que l’idée de créer un foyer national sioniste en Palestine puis d’Israël avait soulevé des appréhensions parce que les populations arabes y étaient hostiles et parce que les Juifs auraient acquis des terres en Palestine de manière plus ou moins « justifiables » et qu’ils ne manqueraient pas de s’étendre sur le territoire de leurs ancêtres (NB : sans tenir compte que le fait générateur avait été l’offensive arabe). Il qualifia les juifs de «Peuple d’élite sûr de lui-même et dominateur» en utilisant un stéréotype judéophobe typique et particulièrement indécent pour un homme qui avait visité Auschwitz deux mois auparavant où les cadavres du « peuple dominateur » s'étaient accumulés comme jamais. 62.5% des juifs européens "dominateurs" avaient été exterminés. Cette déclaration incroyable d'un homme d'État important, environ 20 ans après l'Holocauste, est aussi une démonstration significative de judéophobie.

 

V- LAJUDEOPHOBIE PEUT EXISTER SANS JUIFS

 

De 1939 à 2013, la population juive a changé comme suit:

 

2013

Monde

1939

Europe

Les pays d’Europe de l’Est

325 000

2,30%

8 345 000

86.4%

Les pays d’Europe de l’Ouest

1 031 000

7,20%

1 314 000

13,60%

Total Europe

1 356 000

9,50%

9 659 000

100,00%

 

 

 

 

Monde

Israël

6 200 000

43,40%

500 000

3%

Etats Unis  & Canada

6 100 000

42,70%

5 200 000

31,20%

Reste du monde

655 000

4,80%

1 248 000

7,50%

Total

14 311 000

100%

16 643 000

 

Les juifs constituent maintenant un nombre négligeable en Europe occidentale et nous pouvons malheureusement même dire que l'Europe de l’Est est selon le vocabulaire nazi "Judenfrei" ou "Judenrein" signifiant nettoyé des juifs (pas de juifs ou en nombre très négligeable) et pourtant la Judéophobie en Europe est aussi forte qu'à l’époque où des juifs y vivaient. Cela illustre le fait que la Judéophobie est un concept dont les chrétiens et musulmans ont besoin et qui n'est pas lié à l'existence physique des Juifs.

La judéophobie serait devenue une maladie psychologique collective grave afin d'éviter aux sociétés d'affronter leurs propres problèmes. De plus les Juifs ont dû fuir les pays arabes parce que leur religion, le rang de Dhimmi et l'indépendance d'Israël mettaient leur vie en danger.

 

V- UNE NOUVELLE FORME INSIEUSE DE JUDEOPHOBIE ADOPTEE SOUS LA PRESSION DES PAYS D'EUROPE DE L'EST EN 2008 ET APPROUVE PAR LE PARLEMENT EUROPEEN LA MEME ANNEE

1-Déclaration de Prague du 3 juin 2008 – Processus de Prague

La "Déclaration de Prague sur la conscience européenne et le communisme" du 3 juin 2008, a fait une égalité  mathématique entre le communisme et le nazisme et a donc remis en question la référence spécifique représentée par le nazisme en termes d'abomination. Cette abomination a été particulièrement illustrée par la Shoah et par la promotion du racisme comme doctrine d'État. La Déclaration de Prague a introduit ainsi une atténuation de la gravité des crimes nazis en Europe et qui a facilité la montée actuelle, du racisme, de l’antisémitisme et de la glorification du nazisme constatée aujourd'hui dans de nombreux pays et en particulier dans les pays baltes.

Le nazisme devrait rester dans la conscience humaine la phase paroxystique du racisme d'État qui a conduit à la Shoah dont la nature est «unique» ; son assimilation à d'autres événements obscurcit sa nature particulière et peut occulter sa mémoire et celle de ses victimes comme nous l'avons remarqué dans de nombreux pays.

2 - Le Parlement européen

La déclaration de Prague a été suivie d'une déclaration similaire approuvée par le Parlement européen le 23 septembre 2008. Le nazisme semble désormais être considéré comme un régime totalitaire parmi d’autres et est donc banalisé faisant perdre de vue plus d'un demi-siècle d'enquêtes et de procédures légales qui ont permis de le classer comme le paroxysme de l’horreur. Il semble que de nombreux députés européens n'aient même pas compris ce qu'ils ont approuvé.

Ce projet a été soutenu par des pays d'Europe de l'Est connus pour leur antisémitisme profondément enraciné malgré l’absence ou presque de Juifs sur leurs territoires et il convient de noter que la plupart des députés européens allemands n'ont pas approuvé ce projet probablement parce qu'ils savent vraiment ce qu'est le nazisme.

 

VII - LE GRAND RETOUR DES VALEURS ISLAMIQUES ANCIENNES MAIS AUTHENTIQUES

Le faible développement économique des pays arabes après leur indépendance a engendré un chômage élevé spécialement chez les nouvelles générations dont nombre ont dû immigrer dans les pays de leurs anciens colonisateurs (principalement la France et le Royaume-Uni). Cette vague d'immigration est venue gonfler le nombre des jeunes musulmans locaux déjà touchés par le chômage en raison de la crise économique mondiale et qui affecte les personnes les moins qualifiées. Les jeunes générations musulmanes se sentent marginalisées et sont en quête d'identité. Ils ont ainsi été attirés par les valeurs religieuses d'antan qui leur donnent à la fois une identité, un sentiment de supériorité sur les mécréants et un accès à un paradis matériel en cas de mort en tant que martyre pour Dieu. Leur judéophobie très agressive trouve une légitimation à la fois dans le Coran et dans le conflit des pays arabes avec Israël.

 

VIII - CONCLUSION : Peut on réduire la Judéophobie ?

Les Juifs sont principalement répartis aujourd’hui entre Israël et l’Amérique du Nord. Les communautés d’Europe occidentale ne représentent plus que 7,2% des Juifs dans le monde avec un million de personnes dont 76% en France et au Royaume-Uni qui comprennent des minorités islamistes très hostiles.

Le nombre des Juifs en Europe de l’Est étant devenu très négligeable.

Près de la moitié des Juifs d'Europe occidentale vivent en France où leur nombre a augmenté en raison de la fuite des Juifs d'Algérie au moment de son indépendance en 1962. Les Juifs français doivent maintenant affronter l'antisémitisme islamiste violent qui a entraîné récemment de multiples meurtres, la dernière victime étant une dame handicapée de 86 ans qui avait échappé à la déportation en 1942 pour finir assassinée le 23 mars 2018 à Paris, de onze coups de couteau au nom de l’Islam.

Les autorités françaises craignent de prendre des mesures draconiennes puisque de nombreux musulmans sont également citoyens français et représentent une force électorale importante : 8,4% de la population française contre 0,7% pour les juifs et la France entretient également des relations économiques étroites avec de nombreux pays arabes.

La Judéophobie étant composée de multiples strates on ne peut l’éradiquer avec des solutions simples d’autant plus que qu’elle trouve parfois sa source dans la psychologie humaine collective et individuelle et peut se développer sans l’existence physique des Juifs.

De plus il est à noter qu'en France de nombreux terroristes ont pu passer à l'acte alors qu'ils étaient fichés et sous surveillance par la police, mais laissés libres.

Si la situation ne change pas en France en raison de l'incompétence des autorités l'émigration vers Israël pourrait être la seule réponse pratique impliquant la responsabilité de l'État. Cette déportation de fait existe déjà pour des déplacements de Juifs sur le territoire cherchant la sécurité. Dans ce cas, le paiement de dommages et des frais de déplacement ou d'émigration devrait être entièrement pris en charge par l'Etat français. Le même processus devrait être applicable à toute situation similaire dans n'importe quel pays de l'Union européenne.

 

Origin and various forms of anti-Semitism,

Are there any means to contend this phenomenon?

Didier BERTIN - 16 APRIL 2018

The Anti-Semitism is built of several accumulated strata

I-ROMAN AND CHRISTIAN RESPONSABILITY REGARDING THE BIRTH OF JUDEOPHOBIA

The anti-Semitism or more correctly "Judeophobia" started with the expulsion by the Romans, of the Jewish people abroad. The Jewish people became only tolerated in foreign countries where they had to face the hostile interpretations of their own creation:"The monotheism"… and finally their reject of Christianity. The hostility increased with the perverse and growing distance between Christianity from its Jewish roots. This started with Paul and continued with the numerous Councils through which Christianity became a sort of polytheism. The first stereotype was the murder of God (in fact Jesus and in fact his carnal envelope) assumed to have been caused by the Jews....Jews were thus isolated and their activities restricted to those related to money, which generated the second stereotype of the Jews and money.….       

II-MUSLIM RESPONSABILITY REGARDING JUDEOPHOBIA AND ITS VARIOUS FORMS

Islam advocates a strict monotheism, unlike Christianity and was partially inspired from distorted interpretations of the Jewish bible (since Jews were accused to have introduced fake information) and acknowledged the existence of Christianity. Islam is based on a new text: the Qur'an. In the Qur'an the misbelievers (also called the peoples of the Bible: Jews and Christians) are considered as subhuman peoples unless they convert to Islam. Qur’an does not only contain religious concepts but elements of Art of War in the frame of the holy war (Jihad) targeting to convert or destroy the misbelievers. 

In fact the extermination of misbelievers was not systematic and their lives may be spared if they accept the inferior rank of Dhimmi in respect Muslim domination collectively and individually. Verses of the Qur'an may be more tolerant towards Christians but the Jews remain the worst enemies.

The main Judeophobic and anti-Christian verses in the Qur’an are as follows:

Judeophobia : SURAH 2 Verses: 44.  67.  75.  88. - SURAH 3 Verses: 67.  95. SURAH 4 Verses: 46.  153.  155.  156.  157. - SURAH 5 Verses: 13.  64. 70.82. SURAH 17 Verse : 4.  Anti-Christianity: SURAH 2 Verse : 120. SURAH 5 Verse: 73. SURAH 9 Verses: 30. 31. 34.  Judeophobia and anti-Christianity: SURAH 2 Verse: 89. SURAH 3 Verses: 85. 91. 99.100. 110.112. SURAH 5 Verses: 51. 59.68. SURAH 9 Verse: 30. 

The word "Islamism" is recently utilized in western countries to build artificially a difference between the fanatic current of Islam and a so called normal and peaceful religion. This language is purposely misleading and Muslim, Islamist refers to the same religion based on the Qur'an whose aggressive content is clear. The Islamists follow strictly the Qur’an. This politically correct language prevents people to understand that the roots of the terrorism are in the Qur'an which should be if this was possible, reformed and may originate from economic or political considerations of some Western countries. Islam is not organized as the Catholic Church and a Muslim council equivalent to Vatican II does not seem realistic.

III -THE JUDEOPHOBIA IN THE EASTERN EUROPE

We may say that after the Diaspora the Jewish people became before 1880 European at approximately 74% i.e. approx 12 million people out which most of them used to live in Eastern countries ….. After the assassination of the Tsar in 1881 many Pogroms started in Russia and Poland which involved the slaughters and the fleeing of many Jews. The police of the new Tsar encouraged the Christian people to kill Jews considered as thefts and murderers of God following the teaching of backward Russian and Polish Churches….The bad harvests from 1903 to 1906 were an incentive to other Pogroms involving the fleeing of near 2.5 million Jews mostly to USA....The Alien Act of the Prime minister Balfour in 1905 prevented Jews to flee to UK. In 1939 the Jewish European population was thus reduced from 12.1 million to 9.6 million meanwhile the Jewish population of USA increased from 3 million to 5 million and in Palestine from almost zero to 500 000. Published in 1903 and 1905 the forged Protocol of the Elders of Zion written in 1901 targeted to strengthen the Russian Anti-Semitism... Since it was translated and published in many other countries a new form of Anti-Semitism was thus created assuming that the small Jewish People intended secretly to conquest the power over the whole Christianity which amplifies until now the persistent traditional Judeophobia.... this is a third stereotype regarding Judeophobia.

Jews and Russian Revolution: After the abdication of the Tsar on 15 March 1917, the provisional government decided to cancel the pale district where the Jews were obliged to live, by the decree on abolition of confessional and national restrictions. The Russian Republic was proclaimed on 14 September 1917 and the Bolsheviks took the power in October. The end of Tsarist Russia was emancipation for the Jews meanwhile the slaughters of Jews continued under the initiative of pro-Tsarist armies till 1921. Many Jews supported the Revolution expecting to become totally free and full citizens. …. Another new form of anti-Semitism combining the traditional one and the anti-Communism was created. This form of Anti-Semitism associating Judaism and Communism is still today rooted in the brain of the peoples of the European Eastern countries and in particular in Baltic countries. ....This is a fourth stereotype regarding Judeophobia.

IV-ANTI-SEMITISM IN THE FRAME OF RACIST DOCTRINES AND GENERAL POLITICS

Racist doctrines are again another new form of Anti-Semitism which enriches the former ones. The Anti-Semitism is thus built of several accumulated strata.

1- Bases

Anti-Semitism as equivalent of Judeophobia was created by Wilhelm Marr trough the creation of his Anti-Semitic League in 1879. The purpose of a reference to Semitism was to find a word covering not only the Jewish religion but also according to him the Jewish race out of religion context and this is why we think that Judeophobia is a more appropriate word than Anti-Semitism...Arthur de Gobineau published an essay on the inequality of human races where he developed the concept of the Aryan race as the superior race among all races. Ludwig Schemann published in Germany the work of Gobineau; Houston Stewart Chamberlain (An English man living in Germany) explained that the superior race had successfully developed in Germany and northern Europe. …"Die Theozoologie" was written in 1905 by the Austrian Adolf-Joseph Lanz and calling the Aryans the God-men…..All these doctrines influenced Adolf Hitler when he wrote his book "Mein Kampf"…. The fact that Jews were thus identified as a race corrupting the other races is the fifth stereotype regarding Judeophobia.

2-French case in 1894 and birth of modern Zionism in 1897

The anti-Jewish doctrines in France were propagated by the far rightist Edouard Drumont. The anti-Jewish ideas (was then called like that and not yet anti-Semitism) caused the Dreyfus Affair in 1894. If Judeophobia was common in Eastern countries, the fact that it appeared in the country of the Human Rights was disappointing for Theodor Herzl who created the Zionist Congress in 1897 expressing the need for the Jewish people to return to their homeland in Palestine.

3-Nazism

Mein Kampf based on racist doctrines, is so violent again the Jews that even a superficial reading of this book may permit to know that if Hitler would take the power in Germany, the Jews would be the first victim in a frame of a systematic extermination.

4- Rightist Anti-Semitism today

This is a common form due the Christian and nationalism generally included in western countries. For this type of Anti-Semitism Jews are considered as alien and not really part of the local Elite and are assumed not to respect the usual rules. The Christian anti-Semitic stereotype is deeply rooted and the successes of Jews are suspected to be disloyal and giving priority to the international Jewry. This is the sixth stereotype of Judeophobia. Rightists try to weaken the dramatic tragedy of the holocaust by comparing it to the victims of Communism. This form of anti-Semitism is still very alive today in the nationalistic political parties.

5-Leftist Anti-Semitism today

It is based on the stereotype of the link between Jews and money. Jews are suspected to reach their economical targets by utilizing dishonest or unclear ways. As for the Rightists, Jews are suspected to be in relation with international Jewry with no consideration for the countries where they live. The Middle East conflict has permitted a huge development of the leftist Anti-Semitism. For the leftists the Palestinians are the weak and poor victims of the powerful Jews.  This is the seventh stereotype of Judeophobia. In order not to appear as Anti-Semitic the Leftists utilize the word "Zionists" to designate the "Jews". Anti-Semitism is sometimes called Anti-Zionism and permits many leftists to express their hatred of Jews i.e. Judeophobia. Leftists tried to weaken the dramatic tragedy of Holocaust by comparing it to the drama of colonialism and slavery.

IV- THE ANTISEMITISM IN THE EUROPEAN WESTERN COUNTRIES AND AMERICA FROM THE END OF WW1 - THEIR RESPONSIBILITY AND THE RESPONSIBILITY OF FRANCE IN THE MAGNITUDE OF THE HOLOCAUST

1- Period 1918-1939

The idea of expulsion of the Jews to areas in Africa was envisaged several times in the past. Chaim Weizmann who enabled Great Britain not to suffer of a lack of explosives during the WW1 by inventing a new form of synthetic explosive obtained the promise of the Minister Lloyd George to support a project of the creation of a Jewish homeland in Palestine.The UK was then mandated to achieve this promise but decided to stop it because it was prejudicial to their relations with Arab countries and prevented the Jews to flee Holocaust to Palestine. The anti-Jewish Laws of 1935 in Germany and the annexation of Austria in 1938 triggered the flight of many Jews. In order to control this flow of refugees President Roosevelt organized the disastrous Conference of Evian in 1938. 30 countries were present and 29 of them refused to host the Jewish refugees. Among them we could mention Canada, USA, UK and France; only the small Dominican Republic agreed to welcome Jewish refugees. This international anti-Jewish action is crime of non assistance of persons in danger of death. The USA and Canada behave shamefully in 1939 when they obliged the Ship St Louis to return to Europe with her Jewish German refugees. This is a significant demonstration of Judeophobia.

2-The Holocaust was known from the allied countries since it started

The British were informed of extermination achieved by the Einsatzgruppen and thus of the start of the Holocaust and intercepted thereafter messages including the extermination statistics sent from Dachau, Buchenwald, Auschwitz and from seven other camps. Among the deciphered documents there was the memorandum of the conversation between Hitler and the Grand Mufti of Jerusalem on 28 November 1941Hitler explained that the purpose of Germany was the extermination of Jews in Europe and he utilized the word "Vernichtung" (destruction).

In USA, the intelligence services were COI which was aware of the mass murders since August 1941.COI became OSS on 13 June 1942. Abraham Duker and Charles Irving Dwork both members of the OSS made a file on the Holocaust when it was in course of achievement. This file named "Duker-Dwork Collection" is in the National Archives of USA. Duker and Dwork were shocked by the lack of interest of OSS for the Holocaust but being both Jews they were afraid to be accused of giving the Holocaust too much attention.

In August 1942, Gerhart Riegner of the World Jewish Congress in Geneva, sent by cable to British and American Governments information on the Holocaust followed by a complete report of 30 pages whose accuracy was confirmed by an advisor of President Roosevelt. A press conference on holocaust was held in  Washington in November 1942.  Robert Borden Rams member of the State Department complained that this press conference was detrimental to the main target: "Victory over Germany". Taking into account the small Jewish population as compared to the other nation, the Jews might be totally exterminated before the total victory over Germany and in fact this almost happened. In October 1942 Jan Karski representative of the Polish Government in London, collected information on the extermination of Jews in Poland transmitted to the western allies by the Polish Government in London but none reacted. In 1943 Jan Karski conveyed personally the information to Anthony Eden and to President Roosevelt. The absence of reaction to prevent or slowdown the Holocaust is again a substantial demonstration of Judeophobia.

3-The objective participation of France (allied to Germany) in the massive lost of lives during WW2

In France Marshal Petain signed an armistice in June 1940 that eased the German offensive. France provided Germany with approximately 50% of its GDP annually, weapons, and workforce and guaranteed thus the peace on its territory permitting Germany to deploy more troops on the Eastern front where the German had to face the Russian most combative forces which led Germany to defeatThese facts permitted the extension of the war causing the loss of millions lives.

4-The suspicious attitude of USA

In 1947 USA voted for the creation of a Jewish State but imposed an embargo on all weapons to Israel.  From 1947 to 1949 most of the weapons were provided to Israel by the government of Czechoslovakia.

5-The strong anchoring of anti-Semitic prejudices in French Elite until now

In 1967, it was generally feared that a war against Israel may be a second major achievement of the Holocaust taking into account the bad situation of Israel in front of his numerous enemies. The victory of Israel was surprising and even disappointing in France which immediately stopped deliveries of weapons (embargo) to prevent any further defending actions when Israel was only equipped with French weapons. In November 1967 De Gaulle  declared (Press conference) that the creation of that a Jewish Homeland in Palestine was questionable because the Arab populations disagreed with it and because the Jews acquired land in Palestine in a more or less honest manner and may have certainly the idea to expand their territories. He qualified the Jews of "people sure of him and domineering" using a typical anti-Semitic stereotype particularly indecent for a man who on top visited Auschwitz two months before.This incredible declaration from an important statesman, approximately 20 years after the Holocaust, is also a significant demonstration of Judeophobia.

V- ANTISEMITISM SEEMS TO BE A NEED FOR PEOPLE SINCE IT CAN EXIST WITHOUT JEWS

From 1939 to 2013 the Jewish population has changed as follows:

 

2013

world

1939

Europe

European  Eastern Countries

325 000

2,30%

8 345 000

86.4%

European Western countries

1 031 000

7,20%

1 314 000

13,60%

Total Europe

1 356 000

9,50%

9 659 000

100,00%

 

 

 

 

world

Israel

6 200 000

43,40%

500 000

3%

USA & Canada

6 100 000

42,70%

5 200 000

31,20%

Rest of the World

655 000

4,80%

1 248 000

7,50%

Grand Total

14 311 000

100%

16 643 000

 

The Jews are now a negligible number in Western Europe meanwhile we unfortunately can say that Eastern and Central Europe is according to Nazi Vocabulary "Judenfrei" or "Judenrein" meaning cleaned of Jews (no Jews or a negligible number) and nevertheless the Anti-Semitism is as strong as before in these countries. This illustrates that Anti-Semitism is a concept needed by human being in Christian and Muslim countries which is not connected with the physical existence of Jews. This demonstrates that Judeophobia became a serious collective psychological disease in order not to face the own problems of any society. Jews were also obliged to flee from Arab countries because their religion, the Dhimmi rank and the independence of Israel put together their lives in danger.

V-ANOTHER STRATUM OF A NEW FORM OF ANTISEMITISM UNDER PRESSURE OF THE EASTERN EUROPEAN COUNTRIES - PRAGUE'S PROCESS 2008 - APPROVED BY THE EUROPEAN PARLIAMENT

1-The Prague Statement of 3 June 2008

The "Declaration of Prague on European Conscience and Communism" of June 3, 2008, has made a mathematical equation between Communism and Nazism and questioned specific reference represented by Nazism in terms of abomination. This abomination was particularly illustrated by the industrialization of murders, the promotion of racism as a State doctrine and by the Holocaust….. The Declaration of Prague has introduced a risk mitigation of the severity of Nazi crimes in Europe, which will ease help the current rise of racism and the glorification of Nazism noticed today in many countries and in particular in Baltic countries. Nazism should remain the paroxysmal phase of the State racism that led to the Holocaust of a “unique” nature; its assimilation to other events obfuscates its special nature, and  may overshadows the memory of the Holocaust as we have noticed it in many countries.

2 - The European Parliament

The Statement of Prague was followed by a similar statement approved by the European Parliament on 23 September 2008. Nazism seems to be now considered as a totalitarian regime among others and is thus trivialized, losing sight of more than half a century of investigations and legal procedures which permitted to rank it as the paroxysm of horror …. It seems that many European MPs even did not even understand what they approved. This project was supported by Eastern European countries known for their deeply rooted Anti-Semitism without presence of Jews and it should be noted that most of the German MP's did not approve this project probably because they really know what Nazism was.

VII - THE GREAT RETURN TO OLD BUT AUTHENTIC ISLAMIC VALUES 

The economical development in Arab countries after their independences was not successful and they knew high rate of unemployment in particular for the new generations who tried to immigrate to the countries of their former colonizers (mainly France and UK). Because the world crisis involves great unemployment for not qualified people young Arab generations felt marginalized and in quest of identity. They were thus attracted by the religious values which give them together identity and a feeling of superiority over the misbelievers and access to material paradise in case of death as martyr. Their Anti-Semitism finds a legitimation through in the Qur'an and in addition through the conflict with Israel.

VIII – CO NCLUSION REGARDING THE FUTURE OF JEWS

The biggest communities out of North America and Israel which represent 6.8% of the Jews are those of Western Europe with a total of one million people out of which 76% are in France and UK which include very hostile Islamist big minorities. Near half of the Jews of Western Europe are in France where Jewish community increased because of the fleeing of Jews from Algeria at the time of its independence in 1962. French Jews have to face now violent Islamist Anti-Semitism which involved recent murders in the so-called name of the God, the last victim was an 86 year old disabled lady who escaped to deportation in 1942 and was stabbed 11 times and burnt on 23 March 2018.

The French authorities are afraid to take stringent steps since many of the Muslims are also French citizens and represent a substantial electoral force: 8.4% of the French population as compared to 0.7% for the Jews and France has also close economic relations with Arab countries. If the situation does not change the immigration to Israel might be the sole solution involving the responsibility of the State and in this case payment of damages and cost of immigration should be entirely covered by the French State. The same process should be applicable to any similar situation in any country of the European Union.

 

 

Publié le 29 Mars 2018 dans le "Times of Israel" 

ENGLISH VERSION FOLLOWS THE FRENCH VERSION

la versión en español sigue la versión en inglés

L’impérative nécessité de rénovation  du système et de la classe politiques en Israël dans l’intérêt des

citoyens

Didier BERTIN – 26 Mars 2018

1-L’impitoyable réalité des faits économiques  

A-PIB –  Croissance économique - Inégalités - pauvreté

Chaque année et à mesure que le PIB (Produit Intérieur Brut) s’accroit de façon très satisfaisante, l’inégalité entre les citoyens se creuse. La conséquence de cela  est que  la grande majorité des citoyens lourdement taxés et en première ligne sur les fronts militaires en raison de la longue conscription et de la beaucoup plus longue période de réserve, ne tire pas de bénéfice d’une croissance qui ne profite qu’à quelques uns.

Parmi plusieurs chiffres qui illustrent cette situation on peut souligner l’écart très important entre le PIB par habitant en valeur nominale et celui en parité de pouvoir d’achat (PPA). En effet en valeur nominale le PIB per capita atteint le  niveau très respectable de 39 974 USD selon le FMI et se place  au 22e rang mondial, avant celui de la France de 39 673 USD au 23e rang mondial alors que la réalité des faits reflété par sa conversion en parité de pouvoir d’achat est autre avec un chiffre de 36 200 USD au 53e rang mondial voisin de ceux de la Slovaquie ou de la Slovénie tandis  que celui de la France est revalorisé  à 43 600 USD au 39e rang mondial devant celui du Royaume Uni ou du Japon selon le classement du CIA factbook.  Ceci signifie que les prix sont maintenus à un niveau élevés en Israël dans de nombreux domaines et restreignent significativement le pouvoir d’achat mais cela n’est pas le seul problème.

Globalement le PIB israélien atteint en 2017 environ 348 milliards USD (+9,8%) en valeur nominale réduit à 315 milliards USD (+2,9%) en parité de pouvoir d’achat. Le manque de concurrence, les privilèges de quelques grands groupes, la spéculation  invraisemblable dans l’immobilier, influencé par des projets luxueux destinés à une classe privilégiée très minoritaire et à des investisseurs étrangers alors que le pays souffre d’un parc très insuffisant de logement sociaux destinés aux classes modestes et défavorisées qui son majoritaires notamment parmi les plus jeunes citoyens explique cette situation. Toutefois la racine de cette situation est l’indifférence et l’incompétence d’une partie importante de la classe politique dirigeante eux-mêmes engendrés par le système politique.

L’absence de politique responsable à l’égard des citoyens aggrave les inégalités  croissantes résultant des prix élevés, de la part des dépenses immobilière qui absorbent un partie significative du budget des ménages et font que la majorité de la population est privée du bénéfice de la croissance économique qu’elle crée. Afin que ces problèmes ne se voient pas il a été créé un seuil de pauvreté particulièrement et sans fondement économique alors qu’Eurostat recommande un seuil de 60% du salaire médian qui correspond aux impératifs de pays développés et dont nous sommes très loin en Israël.

 Le calcul des indices d’inégalité ne sont pas mis à jour mais nous savons qu’entre 2008 et 2013 l’indice GINI est passé de 39 à 42,8% et nous n’avons pas de raison de penser que cette tendance n’ait pas continué (rappelons qu’un  indice de 100% signifier que le revenu national est accaparé par une seule personne). Cet indice est de 21,5% en Finlande : meilleur résultat et de 29,2% en France.

Avec au moins 42,8%, Israël se place dans un groupe de pays africains les moins développés (Cameroun, Mozambique, Sud-Soudan). En 2010 10% de la population vivait avec 1,7% du revenu des ménages et 10% avec 31,3% en comparaison en France l’écart était de 3,6% à 25,4% alors qu’il y a même dans ce pays des progrès à faire.  Selon CIA factbook 22% de la population israélienne vivait en 2014 sous un seuil de pauvreté ridiculement bas et sans doute destiné à masquer la situation de 7,30 USD par jour et par personne soit 2 664 USD par an ou 222 USD par mois en 2014. Par comparaison le seuil de pauvreté en France à 60% du salaire médian atteignait en 2017,  1 333 USD sur la base duquel la population sous le seuil de pauvreté était de 14.1%.

Si l’on prend les critères d’Eurostat plus conformes au pays développés  on obtient pour Israël en 2014 avec un salaire médian de  6 707 NIS soit 1 719 USD un seuil de pauvreté (à 60%)  de 1031 USD soit 4,6 fois le niveau du seuil retenu. Durant cette même année le salaire moyen s’était élevé à    9 317 NIS (2 388 USD) soit 1,39 fois plus que le salaire médian en raison des fortes inégalités de revenus dans la population. Selon  « Tribune Juive » du 22 mars 2018,  50% des salariés gagnaient moins de 72% du salaire moyen en 2014, c'est-à-dire moins de 1 719 USD.

L’approche du niveau de pauvreté en Israël est rendu difficile par l’absence d’information économique à jour et par le ridicule seuil de pauvreté de 222 USD au dessous duquel vivaient 22% de la population en 2014 et nous constatons que même Tribune Juive et CIA factbook doivent considérer des chiffres de 2014 en ce qui concerne la mesure de l’inégalité et du pouvoir d’achat.

Si l’on suit l’indication  que 50% de la population active moins de 1719 USD en 2014, et sachant que cette population active s’élevaient à cette même date à 3 500 000 personnes soit  42.7% de la population totale selon le FMI, ce chiffre rapporté à la population globale pourrait être de l’ordre de 734 USD par mois maximum par habitant soit un chiffre inférieur au seul de pauvreté calculé selon Eurostat. Nous savons déjà que 22% de la population à un revenu inférieur à 222 USD par mois (selon CIA factbook). Nous pourrions penser que le la population vivant sous le seuil de pauvreté de 1031 USD par mois selon les critères d’Eurostat serait supérieur à 50% en 2014.

Si l’on considère le PIB en PPA (parité de pouvoir d’achat) on obtient une consommation des ménages de 173 milliards USD (55% du PIB) soit 20 843 USD par an ou 1 736 USD par mois et en France ce chiffre est de 1 932 USD par mois.

La différence entre la France et Israël concernant la consommation des ménages par habitant et par mois n’est pas si grande et souligne le fait qu’Israël est un pays particulièrement inégalitaire au point que cela  pourrait mettre en cause son statut de « démocratie moderne » si les choses n’étaient pas changées.  De plus un appauvrissement non visible dans la comptabilité nationale a lieu lorsqu’un ménage doit consacrer une part trop lourde de son revenu aux dépenses de logement et doit vivre dans la pauvreté si la part résiduelle l’implique ce que l’on peut soupçonner en Israël.

L’exploitation de la grande majorité de la population par une minorité de privilégiés sous les yeux d’une classe politique passive voire complice est indigne de la notion de foyer national Juif et implique des changements à la fois drastiques et urgents.

B- Cas particulier de l’immobilier 

Les copropriétaires de nombreux logements anciens n’ont même pas les ressources pour entretenir leurs bâtiments qui se délabrent régulièrement au point que certains quartiers ressemblent à ceux de pays sous-développés. La hausse des prix de l’immobilier n’est pas une source d’enrichissement quand elle est généralisée à l’ensemble de l’habitat. En effet si quelqu'un veut déménager il doit vendre son appartement au prix élevé du marché pour en acheter un autre dans les mêmes conditions de prix et ainsi le règne des prix élevés ne l'enrichira pas.

Le prix des appartements que le gouvernement devrait imposer pour faire décroître des prix artificiellement hauts  procède d’un modèle mathématique de bon sens.

Si l’on fait « l’hypothèse » d’un salaire médian en 2017 d’environ 7 000 ILS, les mensualités de remboursement d’un crédit hypothécaire ou le montant d’un loyer avec les charges ne devraient pas excéder selon les seuils maximaux appliqués dans les pays développés, le tiers du revenu soit 2 333 ILS ; ainsi le prix d’un appartement familial remboursé sur 30 ans au taux de 5% (assurance comprise)  ne devrait pas excéder 430 000 ILS et celui-ci devrait se situer à proximité  de zones d’emplois indispensables pour la population active.

Un ménage cumulant 2 salaires médians pourrait faire face à un prix maximum  de  860 000 ILS sous réserve de renoncer à élever des enfants.  Mais il faut d’abord penser aux 50% de la population active qui « par définition mathématique» touche moins que le salaire médian et qui ont un droit au logement dans un Etat démocratique moderne.

La solution est simple et est du domaine des obligations d’un Etat démocratique et moderne pour faciliter l’accès au logement des populations modestes et passe par la création de sociétés de construction et de financement immobilier chargées d'appliquer la politique de l'État puisqu’Israël. Bien qu’Israël ait une population dont la taille qui pourrait permettre la modération par le jeu de la concurrence, il est clair que cela ne fonctionne pas et commande l’intervention de l’Etat. Les stocks de logements sociaux construits  sont insuffisants et doivent être augmentés. L’Etat possède l’ensemble des terrains et ne les cèdent pas même en cas de construction par l’usage de baux emphytéotiques, par ailleurs les constructions sont principalement assurés par la main d’œuvre sous payée de Judée-Samarie. L’immobilier a donné lieu à un enrichissement scandaleux de certains promoteurs immobiliers tant au détriment des israéliens en raison des prix pratiqués qu’à celui des populations de Judée-Samarie en raison des salaires pratiqués. Dans le cas de programmes de construction dans des conditions exagérées l’Etat peut faire jouer son droit de préemption voire d’expropriation.

Cette double situation anormale pourrait être rectifiée et des programmes de logements sociaux pourraient être construits près des zones d’emplois à des prix prédéterminés par l’Etat selon les ressources de chacun sur la base d’un crédit de 30 ans et des remboursements n’excédant pas le tiers des ressources du ménage.

Des programmes de logements sociaux et familiaux, près des zones d'emplois dont les prix se situeraient entre 200 000 ILS et 600 000 ILS pourraient être envisagés. Les terrains restent la propriété de l'État et la majorité des la main d'œuvre venant de Judée-Samarie recevaient des salaires inférieurs aux salaires israéliens. Cette situation a sans doute été et continue à être à l'origine d'un scandaleux enrichissement de quelques promoteurs immobiliers au détriment d'une population qu'ils appauvrissent par la nécessité de consacrer à la l'habitat une part déraisonnable du budget familial. Par ailleurs il serait tant de mettre fin aux exigences de cautions personnelles par les Banques et les loueurs qui mettent et les acheteurs et les locataires dans des situations très inconfortables à l’égard des tiers et risque de propager la précarité. Cette activité est le domaine d’activité des compagnies d’assurances qui doivent aussi agir raisonnablement.

C- Budget militaire 

Le poids du budget militaire de 5.6% du PIB soit environ 19.5 milliards USD et substantiellement allégé « en valeur » tant par l'aide américaine de 2016 de 38 milliards USD sur 10 ans et par le montant record des transferts nets sans contreparties de 9.5 milliard en 2016 selon le FMI. Sauf exceptions le montant net de ce poste est négatif dans les pays développés. Si l'on tient compte de cet apport dont les applications sont certainement multiples on pourrait dire par hypothèse que l'effort militaire net est de 2.8% du PIB ce qui est raisonnable       (2.16% en France, 3,29% aux Etats Unis).

La structure du PIB entre les dépenses des ménages, de l’Etat et des investissements est sensiblement la même que celles de la France ou de l’Allemagne et n'affecte pas de façon sensible le rôle de l'État à l'égard des citoyens comme c'est le cas de Pays comme le Royaume Uni ou les USA. Ces deux derniers pays ont des dépenses publiques relativement faibles en pourcentage du PIB en raison du rôle effacé que veulent tenir ces États dans les affaires économiques intérieures au titre d’une stricte application doctrinaire du capitalisme loin de la notion de solidarité ou de fraternité recommandée dans les pays de l'UE.

D- La récente augmentation du salaire minimum

La récente augmentation du salaire minimum à 5 300 ILS au 1er Janvier équivaut à 1200 euros sur la base de 186 heures de travail par mois soit près de 44 heures par mois soit 1 090 Euros pour 40 heures ou 954 Euros heures pour 35 heures ce qui est inférieur au seuil de pauvreté en France de 1333 USD et reste inférieur aux salaires médian et moyen et ne résout pas l’inégalité pathologique qui règne en Israël. L’inégalité est partout, les femmes sont souvent moins bien payées que les hommes et les non-juifs souvent moins bien payés que les Juifs sous prétexte d’une formation insuffisante qui est pourtant le domaine de responsabilité de l’État.

E-Corruption

Le pays le moins corrompu est la Nouvelle Zélande et avec un indice de 89 selon « Transparency International » et le plus corrompu la Somalie avec 9 (180ème rang). La moyenne des pays occidentaux est de 66. L’Allemagne se classe au 12e rang avec 81 et la France au 23e rang avec 70. Israël se classe aux 32ème  rang avec 62, ce qui n’est pas trop éloigné de la moyenne des pays occidentaux et est plutôt satisfaisant. La corruption en Israël semblerait toucher plutôt la classe politique que le monde économique.

F- Le développement de la Judée-Samarie

Le développement économique en Judée-Samarie au bénéfice de la population locale est aussi un élément nécessaire pour la paix dans la mesure où le projet d’un Etat Palestinien s’éloigne dans les faits.  Le PIB de seulement 4 300 dollars par habitant en Judée-Samarie ne favorise pas la sécurité d’Israël.

L’hostilité de nombreux Etats membres de l’UE et du mouvement anti-israélien BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions) à des projets de développement économiques en Judée-Samarie se retourne contre les populations arabes qui peuvent ainsi trouver localement des sources d’emplois et d’enrichissement mais les salaires locaux devraient être augmentés pour consolider la paix et la stabilité.

L’opposition à des projets de développement israéliens en Judée-Samarie  est objectivement hostile aux populations locales ; tout se passe comme ces organisations ou pays voulaient maintenir le stéréotype d’une population arabe pauvre, victime et devant vivre de l’assistanat international de façon à ce que la tension continue à régner.        

2- Le Système législatif

Le système législatif est fondé sur l'élection d'une pléthore de "partis politiques" ; les citoyens élisent des partis politiques et non pas leurs députés  qui n'ont que faire des électeurs puisqu'ils sont élus sur liste. L'élection est a la proportionnelle sur listes et il suffit d'avoir 1.5% des voix pour qu'un parti ait un député. Les partis peuvent ainsi nommer comme députés toutes sortes de personnes selon une cuisine interne qui inclut des luttes de pouvoir et des intérêts à l'insu des citoyens. Ainsi le dernier père fondateur Shimon Peres avait dû quitter son propre parti au sein duquel il était victime de calculs défavorables et avait dû rejoindre Kadima.

Le Premier ministre est la personne capable de faire le grand écart pour rassembler des partis politiques de natures foncièrement différentes.

Les mesures qui sont à prendre pour sauvegarder la démocratie en Israël seraient (i) de créer des circonscriptions géographiques qui obligeraient les candidats à faire valoir individuellement leurs compétences devant les citoyens pour être élus et qui devront leur rendre des comptes régulièrement et (ii) de relever le seuil d'éligibilité à 5% des voix. Des critères de découpages devraient permettre aux grands partis d'obtenir une majorité sans avoir à marchander quoique ce soit avec des petits partis de sorte que le système n'affaiblisse les courants d'idées les plus importants, et ne permettent pas aux petits partis d'avoir une représentation surdimensionnée dans l’exécutif en se livrant au chantage.

L’idée maîtresse doit être celle de l’intérêt collectif et démocratique dans le cadre de laquelle les partis religieux n’ont aucun rôle à jouer.  Le domaine  religieux porte sur des questions de convictions personnelles et intimes dont les lieux d’expression sont les lieux de cultes et non pas les corps législatif ni exécutif.

3- La Classe politique et Conclusion

Après la disparition des pères fondateurs, la classe politique intègre progressivement des personnages douteux, aventuriers, ou soupçonnées de possible méfaits dont certains ont été incarcérés ou le sont encore ou  ont échappé à la justice  de pays où ils vivaient ou sur lesquels des enquêtes de police sont en cours et qui semblent bien plus motivés par leur intérêt personnel que par l’intérêt commun.

Il existe pourtant une élite israélienne jeune qui remplacerait avantageusement l’ensemble de la classe politique actuelle au profit de l’intérêt commun.

Pour se faire élire nombreux sont ceux qui pratiquent une politique démagogique et populiste en utilisant dans leur intérêt la question sécuritaire qui est bien sûr une question clef en Israël. Cet argument fait mouche au point que la population perd de vue son désir légitime de mieux vivre pour échapper à la menace extérieure alors que les deux sont réalisables "en même temps".

Les partis populistes qui dominent la vie politique utilisent donc la l'insécurité pour s'exonérer de leur travail qui consisterait à faire vivre l’ensemble de la population au dessus du seuil de pauvreté des pays développés et non pas au dessus d’un seuil fantaisiste  scandaleusement pour éviter d’affronter en dehors des questions sécuritaires qui sont vitales,  les autres vrais problèmes et notamment celui d’insoutenables inégalités amplifiées par la situation du logement et dont la solution ne procède pourtant que d'une volonté politique puisque le PIB créé par l'ensemble de la population a déjà atteint un niveau suffisamment élevé qui ne profite qu’à quelques uns.

Le remplacement de la classe politique par des gens formés à la haute administration publique  et d’une grande rigueur morale, de sorte qu’ils agissent pour l’intérêt commun et non pour le leur sur la base d’élections régionales devrait permettre une amélioration.

Dans le contexte global de la montée de l'antisémitisme islamique et en particulier en France, il est urgent qu'Israël devienne un parfait foyer national juif.

 

ENGLISH VERSION

 

The imperative need for Israelis to renovate their political system to improve their life

Didier BERTIN - March 27, 2018

1-The unavoidable reality of economic facts

A-GDP - Inequalities - poverty

Every year GDP (Gross Domestic Product) is growing satisfactorily, but inequalities between citizens are widening so that the majority of them do not benefit from the fruits of their efforts to create this growth. Yet the vast majority of citizens are heavily taxed and exposed to insecurity in general including a long military conscription and a much longer military period of reserve. This situation, which does not correspond to that of a modern democracy, is substantially illustrated by the figures

We may observe at first that nominal GDP is significantly reduced when converted into purchasing power parity (PPP). In nominal terms, GDP per capita reached a very respectable level of USD 39 974 in 2016 according to the IMF and ranked 22nd in the world, ahead of France's USD 39 673 (23rd in the world). Yet the reality of the facts is quite different because in purchasing power parity the GDP per capita is reduced to 36 200 USD and is at the 53rd world rank near the level of of Slovakia or Slovenia, which remains still satisfactory, while that of France s' GDP increases to 43 600 USD per capita and ranks 39th in the world rank ahead of that of the United Kingdom or Japan (List of CIA factbook).

This means that consumer prices are maintained at a high level in Israel in many areas and significantly restrict purchasing power. Overall, the 2016 Israeli GDP reached 348 billion USD (growth: + 9.8%) in nominal terms but was reduced to 315 billion USD (growth: + 2.9%) in purchasing power parity.

The main factors behind this large gap between nominal GDP and its PPP reality are:

(a) Lack of competition in the field of everyday consumption,

(b) Insufficiently high median wage,

c) Privileges of some large groups,

d) Increasing speculation in real estate under the influence of some luxury realizations for a privileged class,

e) Lack of stock of social real estate in the employment areas for the modest class and

d) Incompetence of too many elected representatives indifferent to the fate of their fellow citizens

The growth of inequalities weakens the majority of the population, especially young households whose budget is drastically reduced by real estate expenditure (43% of the population is under 24 years old).

The calculation of inequality indices is not updated and makes the situation unclear, however we know that between 2008 and 2013 the GINI index went from 39 to 42.8% and we have no reason to think that this trend does not continue.

We recall to understand this index that zero is the perfect equality and 100 the perfect inequality (one individual has everything). This index is 21.5% in Finland: better result and 29.2% in France. With at least 42.8%, Israel is placed in a group of least developed African countries as Cameroon, Mozambique, and South Sudan. In 2010 10% of the population lived with 1.7% of household income and 10% with 31.3%. In France the gap was between 3.6% and 25.4%.

22% of the Israeli population lived below the poverty line in 2014, which was set at US $ 7.30 per day, or US $ 2,664 per year or US $ 222 per month (according to CIA factbook). In developed countries as those of EU, the poverty line is set at 60% of the median wage (following Eurostat's guidelines).

In France, the poverty line estimated in 2014 as it should be considering 60% of the median wage 1,253 USD and concerned 14.1% of the population whereas it was 5.6 times higher than the Israeli threshold. It must be noted that the median salary in France in 2017 was 2,222 USD giving a poverty line of 1,333 USD per month.

In 2014 the Israeli median wage was NIS 6,707 or USD 1,719 and therefore the poverty line according to Eurostat's guidelines would have been 60% of this amount i.e. USD 1,031, very far from the official level of USD 222 which does not permit to live in the country. In the same year, the averaged wage was 9,317 NIS, or 2,388 USD, far from the median wage and confirms the very high income inequality. It must be noted that 50% of employees earned less than 72% of the averaged wage in 2014 (source: Tribune Juive of March 22, 2018), that is to say less than $ 1,719.

The poverty level approach in Israel is made difficult by the lack of up-to-date information and a non-significant official poverty line and thus Tribune Juive (French Jewish newspaper) and CIA factbook consider both the 2014 figures.

Assuming that 50% of the labor force earned less than 1719 USD (according to Tribune Juive) and  knowing that in 2014 the labor force  accounted for 3,500,000 people i.e. 42.7% of the total population of 8,200,000 (source: IMF), we estimate  that  50% of the global population have an income lower than 733 USD per month and per inhabitant in 2014. It can be thus also estimated that more of 50% of the global population live below the poverty line calculated according to Eurostat criteria of USD 1,031 in 2014.

If we consider GDP in PPP we obtain in Israel a global household consumption of 173 billion USD (55% of the GDP) which is 20 843 USD per year and per capita or 1736 USD per month and per capita. Such monthly figure in France per capita is 1 932 USD which is only 11.29% above the Israeli figure. This relatively small difference further underscores the fact that Israel is a particularly unequal country. Household consumption is generally satisfactory but very unevenly distributed.

The structure of GDP between household, state and investment spending is roughly the same as that of France or Germany and does not significantly affect the role of the state towards citizens as is the case in countries such as the United Kingdom or the United States which both follow a strict doctrine reducing the role of the State in the field of Economics.

One can say that BREXIT is the consequence of the difference of philosophical conception of Economics between continental Europe and the United Kingdom and also of the United States.

We will also see that the heavy weight of the military budget does not affect the possible role of the Israeli State in Economics because the economy benefits of important and net and recurrent positive external financial flows. Thus the military expenditures should not affect the domestic consumption.

The excessive degree of inequality between citizens despite a satisfactory GDP involves the full responsibility of a passive Government in the field of Economy and this behavior is not in line with the expected targets of a Jewish national home.

B- Special case of real estate

The rise in real estate prices is not a source of enrichment because it is generalized to the entire housing market. Indeed if someone wants to move he must sell his apartment at the high market price to buy another in the same market conditions and so a high price will not enrich him. In fact the co-owners of many old dwellings do not even have the financial resources to maintain their buildings, which regularly deteriorate.

The price of apartments that the government should impose in order to fight the detrimental and artificial price rising involves the implementation of a common sense model.

Assuming a median salary in 2017 of about 7,000 ILS with monthly real estate charges which should not exceed one third of income, i.e. 2,333 ILS; then the cost of a family apartment paid over 30 years with a rate of 5% (including insurance) should not exceed 430 000 ILS but should be situated near the employment areas to enable the people to earn a sufficient revenue.

A household with 2 median salaries could buy an apartment of 860 000 ILS provided that to keep their income intact they do not have children. However we must also think of the 50% of the labor force that "by definition" earns less than the median wage and for which access to property is extremely difficult especially for the youngest of them and first-time buyers knowing as we have already mentioned that in Israel 43% of the population is less than 24 years old.

The solution is simple and involves the creation of State controlled construction companies and real estate financing to implement a suitable policy. This need for interventionism seems to be due to the fact that the population is too small to allow self-regulation by the market mechanism and this in all areas. However, it should be noted that the competition mechanism works well in some European countries whose population has a similar or smaller size, but in which the state may play a better role.

Social housing and family housing programs close to employment areas priced between 200,000 ILS and 400,000 ILS could be considered. We recall that all the land built and not built remains the property of the State by the way of emphyteutic leases and the majority of the labor comes from Judea and Samaria and accepts wages lower than the Israeli wages because of the high local unemployment rate.

Thus fortunes were probably made on the basis of the impoverishment of the Israeli population, who must devote a large part of their budget to the cost of housing and on the poverty of the construction workers of Judea and Samaria. The fall in the price of real estate can also be achieved by a choice of more modest materials as experienced in many European countries. To regulate exaggerated cases, the State could even use its right of pre-emption or even of expropriation.

In addition, the personal guarantees requested from the families of the borrowers by the Banks or rental entities are unacceptably infantilizing and may propagate precariousness. In case of need, guarantees should be reasonably delivered by Insurance companies as in normal developed countries and not by families. This is reminiscent of tribal customs in less developed countries

C- The recent increase of the minimum wage

The recent increase in the minimum wage to ILS 5,300 as of January 1, 2018 is equivalent to US $ 1,488 based on 186 hours of work per month or nearly 44 hours per week or US $ 1,351 for 40 hours per week and US $ 1,182 for 35 hours. Thus this minimum wage calculated on 40 hours of work per week would be roughly equivalent to the poverty line in France of USD 1,333 for 40 hours where the minimum wage is USD 1,835, and remains much lower than the Israeli median (79%) and averaged wages (57%) of 2014; this improvement does not yet solve the national pathological inequality regarding revenues.

D-Corruption

According to "Transparency International" the least corrupted country is New Zealand and with an index of 89 and the most corrupted country is Somalia with an index of 9. The averaged index of Western countries is 66. Germany and France rank respectively 12th and 23th with indexes of 81 and 70. Israel ranks 32nd with 62, which is not too far from the averaged index of Western countries and is thus relatively satisfactory. Corruption in Israel seems to affect the political class rather than the economic world.

E- The fake argument of the weight of the Military expenditures to explain the reduction of purchasing power

The economic difficulties are all too often politically justified by the weight of the military expenditures of 5.6% of the GDP, i.e. about 19.5 billion USD which is apparently very high. However from a global economical standpoint one must take into account the huge and recurrent net positive unrequited transfers which amounted to 9.5 billion USD in the 2016 Balance of Payment published by the IMF.  These net positive transfers include probably the global US aid of 38 billion USD dated of 2016 to be paid over a period of 10 years. The size of net positive unrequited transfers is very exceptional in the Balance of payments of developed countries which show generally negative balances or balances near zero.Taking into account this amount that we may "for example" apply to the military budget, we obtain a reduced figure of 2.8% of GDP as compared to 3.29% for the USA and 2.16% for France according to CIA factbook but 2.3% in 2016 according to the World Bank.

F - The development of Judea and Samaria

The economic development of Judea and Samaria for the benefit of the local population should be seen as a stabilizing element that would enhance Israel's security taking into account that the project of creating an independent Palestinian state moves away for a long time in favor of an area partly autonomous. In the long run the problem of a Palestinian State may come back because of demographic pressures nevertheless population tends to stabilize when the GDP increases. A GDP of only $ 4,300 per capita in Judea and Samaria (last figure available as of 2014) can only increase the bitterness of the local population and then the insecurity of Israel which should participate in its growth for reasons of well-being, demographic stability and finally security.

The hostility of many EU Member States and of the anti-Israel BDS (Boycott, Divestment, Sanctions) movement to Israeli economic development projects in Judea and Samaria turns against the local Arab population for whom these projects could be a major source of employment and enrichment subject to a significant increase in local wages by Israeli companies. Objectively and whatever is their protests the hostility to local Israeli development projects by these states and this organization is unfavorable to local populations who become their victims to be in accordance with their stereotype:  poor and assisted Arab populations victimized in order to maintain a tension in the region.

2- The Legislative System

The legislative system is based on the election of a plethora of "political parties"; citizens elect political parties and not directly their MP's (Members of Parliament) with whom they have no contact; moreover, the MP's do not care of the opinion of their voters since they are elected on list basis. The election is proportional and on lists and it is enough to have 1.5% of the votes for a party to have a member in the Parliament. The parties select all kind of MP's according to internal arrangements of any nature that includes power struggles and personal interests unknown from the citizens. E.g. the last founding father of the country Shimon Peres had to leave his own party in which he was the victim of unfavorable steps to join the Party Kadima. The Prime Minister is the individual who may achieve "unstable arrangements" to bring together fundamentally different political parties with requirements are disproportionate to their size.

In order to build a genuine democracy it would be advisable to create geographical electoral districts in which the candidates would have to demonstrate their skills to be MP in front of their local voters. In case of election the MP would have to report regularly and on request to his local voters the detail of his action in Parliament. In addition the threshold of eligibility should be raised to 5% of the votes.

The creation and conception of local districts for elections should allow larger parties to obtain a majority without suffering the blackmail of small parties. As a result the system would underscore the most important opinions of the majority of the population avoiding giving small parties' oversized representations.

Among these small parties that corrupt democracy the religious parties have doctrines based on religious faith i.e. on intimate convictions which are only legitimate in worship places and certainly not on the political scene, or in the legislative and executive bodies and civil affairs. The rigidity of the religious parties is not suitable for a modern democracy.

3- The Political Class and Conclusion

After the disappearance of the founding fathers, the political class has been invaded notably by too many dubious characters, adventurers, suspects of possible corruptions some of whom were imprisoned or are even still in jail or had sought to evade justice in countries where they lived or on which police and judicial investigations are ongoing. The imperfections of the legislative and executive bodies are harmful to the population and in particular to their economic well-being. There is, however, young Israeli elite that would advantageously replace the current political class.

To be elected many are those who practice a demagogic and populist politics, overusing for their interest the security question which is of course a key question in Israel. This argument hits a population that feels threatened to the point that it loses sight of its legitimate desire to live better in order to escape an external threat while both: welfare and security,  must be guaranteed "at the same time ".

The populist parties that dominate Israeli politics so use fear of insecurity to neglect their work in order to enable the majority of the population to live much above the poverty line as determined in "developed countries" and not as scandalously determined locally.

 

In order to achieve this target, it is necessary to reduce inequalities and this only comes from a political will "since the GDP created by the whole population is already at a sufficiently high level". Among the developed and modern democracies Israel is probably one of the most unequal countries.

The replacement of the political class is a key element of well-being. The political class must be made up of people who are well versed in the public administration and endowed with a great moral rigor because they should be guarantors of the collective interest without taking care of their own interest. The feeling of belonging to a nation should prevail over the notion of party and individual. Regional elections could help this process of improvement by also allowing the necessary refreshing of the political class.

In the global context of the rising Islamist anti-Semitism and in particular in France, it is urgent that Israel becomes a perfect Jewish homeland.

 

Versión en español

La necesidad imperiosa de que los israelíes renueven su sistema político para mejorar sus vidas

Didier BERTIN - 27 de marzo de 2018

1-La realidad despiadada de los hechos económicos

A-PIB - Desigualdades - pobreza

Cada año, el PIB (Producto Interno Bruto) está creciendo satisfactoriamente, pero las desigualdades entre los ciudadanos se están ampliando, por lo que la mayoría de ellos no se beneficia de los frutos de sus esfuerzos para crear este crecimiento, gran parte del cual se destina a una minoría. Sin embargo, la gran mayoría de los ciudadanos están fuertemente gravados y expuestos a la inseguridad en general y en particular a causa de un largo reclutamiento y un período de reserva mucho más largo. Esta situación, que no corresponde a la de una democracia moderna, se ilustra sustancialmente con las cifras

Ya podemos observar que el PIB nominal se reduce significativamente cuando se convierte en paridad de poder adquisitivo (PPA). En términos nominales, el PIB per cápita en 2016 alcanzó un nivel respetable de       39 974 dólares, según el FMI (Fondo Monetario Internacional) y ocupa el rango 22 en el mundo, por delante de Francia de 39 673 USD (rango 23 en el mundo).

Sin embargo, la realidad de los hechos es bastante diferente porque, en paridad de poder adquisitivo, el PIB per cápita es de solo       36 200 USD y se ubica en el 53º rango mundial al lado de Eslovaquia o Eslovenia, que permanece sigue siendo satisfactorio, mientras que el de Francia aumenta a 43 600 USD y se ubica 39 en el rango mundial por delante del  Reino Unido o Japón (clasificación del CIA Factbook).

Esto significa que los precios al consumidor se mantienen a un alto nivel en Israel en muchas áreas y restringen significativamente el poder adquisitivo. El PIB israelí de 2016 alcanzó 348 mil millones de dólares (crecimiento: + 9.8%) en términos nominales, pero se redujo a 315 mil millones de dólares (crecimiento: + 2.9%) en paridad de poder adquisitivo.

Los principales factores detrás de esta gran brecha entre el PIB nominal y su realidad en PPA son:

a) falta de competencia en el ámbito del consumo cotidiano,

b) salario medio insuficientemente alto,

c) privilegios de algunos grupos grandes,

d) aumentando de la especulación en bienes raíces bajo la influencia de algunas realizaciones de lujo para una clase privilegiada,

e) falta de existencias de bienes raíces sociales en las áreas de empleo, destinadas a la clase modesta y

d) incompetencia de demasiados representantes electos indiferentes al destino de sus conciudadanos

El crecimiento de las desigualdades debilita a la mayoría de la población, especialmente a las familias jóvenes cuyo presupuesto se reduce drásticamente por el gasto inmobiliario (el 43% de la población tiene menos de 24 años).

El cálculo de los índices de desigualdad no se actualiza y hace que la situación sea opaca, sin embargo, sabemos que entre 2008 y 2013 el índice GINI pasó del 39 al 42,8% y no tenemos ninguna razón pensar que esta tendencia no continúa.

Recordemos para comprender este índice que cero es la igualdad perfecta y 100 la desigualdad perfecta (un individuo tiene todo). Este índice es 21.5% en Finlandia: mejor resultado y 29.2% en Francia. Con al menos el 42.8%, Israel se coloca en un grupo de países africanos menos desarrollados como el Camerún, Mozambique y Sudán del Sur. En 2010 el 10% de la población vivía con el 1.7% del ingreso familiar y el 10% con el 31.3%. En Francia, la brecha fue del 3.6% al 25.4%.

El 22% de la población israelí vivía por debajo de la línea de pobreza en 2014, que se estableció en USD 7,30 por día, o USD 2,664 por año o US USD 222 por mes (según CIA Factbook). Tanto en los países desarrollados como en los de la UE, la línea de pobreza se establece en el 60% del salario medio (según las directrices de Eurostat).

En Francia, la línea de pobreza estimada en 2014, ya que debería ser inferior al 60% del salario medio, era de 1.253 USD y afectaba al 14,1% de la población, mientras que era 5,6 veces superior al umbral israelí. Para información, el salario medio en Francia en 2017 fue de 2,222 USD, lo que da un umbral de pobreza de 1,333 USD por mes.

En 2014 el salario medio en Israel ascendió a NIS 6707 o 1 719 USD y por lo tanto de acuerdo con el umbral de pobreza de Eurostat fue del 60% 1 031 USD que es 4.6 veces más alto que el umbral oficial de Israel de 222  USD. En el mismo año, el salario promedio fue 9.317 NIS, o 2.388 USD, lejos del salario medio y confirma la muy alta desigualdad de ingresos. Cabe señalar que el 50% de los empleados ganaba menos del 72% del salario promedio (fuente: el  Periódico judío francés “Tribune Juive” del 22 de marzo de 2018), es decir, menos de USD 1,719.

El enfoque del nivel de pobreza en Israel se ve dificultado por la falta de información actualizada y una línea de pobreza oficial no significativa; Tribune Juive  y CIA factbook consideran las cifras de 2014.

Asumiendo que el 50% de la fuerza laboral ganaba menos de 1719 USD (según Tribune Juive), sabiendo que en 2014 la población activa representaba 3, 500,000 personas es decir el 42.7% de la población total de 8, 200,000 (fuente: FMI), podríamos pensar  que el 50% de la población tiene un ingreso inferior a 733 USD por mes y por habitante. Se puede concluir que la población que vive por debajo del umbral de pobreza según los criterios de Eurostat (USD 1.031 en 2014) estaría por encima del 50%.

Si consideramos el PIB en PPA obtenemos en Israel un consumo de los hogares de 173 mil millones de USD (55% del PIB) es de 20 843 USD por año o 1736 USD por mes y en Francia la cifra mensual es de 1 932 USD que es solo 11.29% más. Esta diferencia relativamente pequeña subraya aún más el hecho de que Israel es un país particularmente desigual. El consumo de los hogares en general es satisfactorio pero está distribuido de forma muy desigual.

La estructura del PIB entre el gasto de los hogares, el estado y la inversión es aproximadamente la misma que la de Francia o Alemania y no afecta significativamente el papel del estado hacia ciudadanos como es el caso en países como el Reino Unido o los Estados Unidos debido a la doctrina económica que aplican y que se basa en un papel borrado del estado. Se puede decir que BREXIT es la consecuencia de la diferencia de concepción filosófica entre Europa continental y el Reino Unido.

También veremos que el peso considerable del presupuesto militar no debe afectar la política económica israelí con respecto al aumento del nivel de vida debido a los voluminosos y positivos flujos financieros externos netos y recurrentes.

El grado excesivo de desigualdad entre los ciudadanos a los ojos de una clase política pasiva y posiblemente cómplice es indigno de la noción de un hogar nacional judío.

B- Caso especial de bienes inmuebles

Los copropietarios de muchas viviendas antiguas ni siquiera tienen los recursos para mantener sus edificios, que regularmente se están deteriorando. El aumento en los precios de los bienes raíces no es una fuente de enriquecimiento porque se generaliza a todo el mercado de la vivienda. De hecho, si alguien quiere mudarse, debe vender su apartamento a un precio de mercado elevado para comprar otro en las mismas condiciones de mercado, por lo que un precio elevado no lo enriquecerá.

El precio de los departamentos que el gobierno debería imponer para reducir los precios artificialmente altos es un modelo de sentido común. Asumiendo un salario medio en 2017 de aproximadamente 7,000 ILS con cargos inmobiliarios mensuales que no excedan un tercio de los ingresos, es decir, 2,333 ILS, el costo de un apartamento familiar pagado durante 30 años con una tasa del 5% (incluido el seguro) no debe exceder 430 000 ILS y este apartamento debe ubicarse cerca de las áreas de empleo esenciales para pagar el hogares.

Una pareja con 2 salarios medios podría comprar un apartamento por 860 000 ILS, siempre que para mantener intactos sus ingresos no deben tener hijos. Pero también debemos pensar en el 50% de la fuerza de trabajo que "por definición" toca menos que el salario medio y para el cual el acceso a la propiedad está cerrado, especialmente para el más joven de ellos y los compradores primerizos. Ya hemos mencionado que en Israel el 43% de la población tiene menos de 24 años.

Sin embargo, la solución es simple e implica la creación de empresas de construcción y financiamiento inmobiliario controlado por el estado para implementar una política adecuada. Esta necesidad de intervencionismo parece deberse al hecho de que la población es demasiado pequeña para permitir la autorregulación por el mecanismo del mercado y esto en todas las áreas. Sin embargo, debe tenerse en cuenta que el mecanismo de competencia funciona bien en algunos países europeos cuya población es de un tamaño similar o menor, pero en los que el estado puede desempeñar un papel mejor.

Se podrían considerar los programas de vivienda social y vivienda familiar cercanos a las áreas de empleos con precios que oscilan entre 200,000 ILS y 400,000 ILS. Recordemos que todas las mismas tierras construidas siguen siendo propiedad del Estado por el conjunto de contratos enfitéuticos y la mayoría de la fuerza de  trabajo en la construcción de bienes raíces proviene de Judea y Samaria que acepta salarios inferiores a los salarios israelíes debido a una tasa de desempleo muy importante a nivel local.

Así, las fortunas en bienes raíces probablemente se construyeron sobre la base del empobrecimiento de la población israelí, que debe destinar una gran parte de su presupuesto al costo de la vivienda y la pobreza de los trabajadores de la construcción de Judea y Samaria.

La caída en el precio de los bienes inmuebles también se puede lograr mediante una selección de materiales más modestos que los experimentados en muchos países europeos. Para regular casos exagerados, el Estado podría incluso afirmar su derecho de tanteo o incluso de expropiación. Además, las garantías personales impuestas por los Bancos y los caseros son un factor de infantilización y también un factor de riesgo de propagación de la precariedad.  Las garantías son el negocio de las compañías de seguros y no de las familias

C- El reciente aumento del salario mínimo

El aumento del salario mínimo reciente a 5 300 ILS  al 1 de enero de 2018 es equivalente a 1488 dólares sobre la base de 186 horas al mes o aproximadamente 44 horas por semana o 1 351 USD por 40 horas por semana y 1 182 USD para 35 horas por semana.

Por lo tanto, un salario mínimo calculado por 40 horas por semana equivaldría a la línea de pobreza en Francia de USD 1,333 por 40 horas, donde el salario mínimo es de USD 1,835, y sigue siendo mucho más bajo en Israel que la mediana (79%) y el salario promedio ( 57%) de 2014; esto no resuelve la desigualdad patológica nacional.

D-Corrupción

El país menos corrupto es Nueva Zelanda con un índice de 89 según "Transparency International" y la más corrupta es Somalia con 9. El promedio de los países occidentales es 66. Alemania ocupa el rango 12 con 81 y Francia ocupa el rango 23 con 70. Israel ocupa el rango 32 con 62, que no está muy lejos del promedio de los países occidentales y es relativamente satisfactorio. La corrupción en Israel parece afectar a la clase política más que al mundo económico.

E- El falso argumento del presupuesto militar

Las dificultades económicas se justifican políticamente con demasiada frecuencia por el peso del presupuesto militar del 5,6% del PIB, es decir, alrededor de 19 500 millones de dólares.

Sin embargo, si consideramos la economía global, debemos tener en cuenta no solo la total ayuda de los Estados Unidos de USD 38 mil millones pagado anualmente durante un período de 10 años y especialmente el monto récord de transferencias netas sin contrapartes de $ 9.5 mil millones en 2016 (fuente: FMI); este excedente es un elemento recurrente de la balanza de pagos israelí, mientras que este saldo es generalmente negativo en los países desarrollados.

Si tomamos en cuenta esta contribución cuyas aplicaciones son ciertamente múltiples, podríamos decir por convención que el esfuerzo militar es 2.8% del PIB comparado con 2.16% en Francia y 3.29% en los Estados Unidos.

F- El desarrollo de Judea y Samaria

El desarrollo económico de Judea y Samaria en beneficio de la población local debería considerarse como un elemento estabilizador que mejoraría la seguridad de Israel dado que el proyecto de crear un Estado palestino independiente se alejara a favor de un área parcialmente autónoma.

A largo plazo, el problema volverá debido al crecimiento de la población, que puede disminuir con el crecimiento económico. Un PIB de solo $ 4,300 por habitante en Judea y Samaria solo puede aumentar la amargura de la población local y no reducir la inseguridad de Israel que debería participar económico crecimiento de Judea y Samaria por razones de bienestar de su población, de estabilidad y finalmente de seguridad de Israel.

La hostilidad de muchos estados miembros de la UE y del anti-Israel BDS (boicot, desinversión, sanciones) a proyectos de desarrollo económico israelíes en Judea y Samaria debe ser considerada como una acción contra la población árabe local porque que estos proyectos deben ser una fuente de empleo y enriquecimiento de la población sujeto a un aumento significativo en los salarios locales.

Estos Estados y esta organización parecen seguir un estereotipo según el cual la población local debe ser pobre y victima para mantener la tensión en el área.

2- El sistema legislativo

El sistema legislativo se basa en la elección de una plétora de "partidos políticos"; los ciudadanos eligen a los partidos políticos y no a sus diputados con quienes no tienen contacto; Además, los diputados no tienen nada que ver con los votantes ya que son elegidos sobre la base de listas proporcionadas por los partidos políticos. La elección es proporcional sobre listas y es suficiente con tener el 1.5% de los votos para que un partido tenga un diputado.

Los partidos pueden nombrar como diputados a todo tipo de personas según una cocina interna que incluye luchas de poder e intereses personales y esto sin el conocimiento de los ciudadanos. Así, el último padre fundador, Shimon Peres, tuvo que abandonar su propio partido en el que fue víctima de cálculos desfavorables para unirse al Partido Kadima.

El Primer Ministro es la persona que puede reunir partidos políticos de naturalezas fundamentalmente diferentes, con demasiados requisitos desproporcionados a sus tamaños para formar una mayoría gubernamental

Las medidas que se toman para salvaguardar la democracia genuina en Israel serían de crear circunscripciones geográficas que requieren que candidatos deben demonstrar sus habilidades a los ciudadanos de la circunscripción para ser elegido y quién será responsable ante ellos con regularidad de su actividad en el parlamento. El umbral de elegibilidad debe ser aumentado al 5% de los votos.

Los criterios de determinación de áreas geográficas electorales deberían permitir que los principales partidos obtengan una mayoría sin tener que negociar con las partes pequeñas, para que el sistema no debilite las corrientes de ideas más importantes en la población sin permitir que los partidos pequeños obtengan una representación desproporcionada de su tamaño en el gobierno usando chantaje.

Entre estos pequeños partidos que corrompen la democracia, hay partidos religiosos basados ​​en la fe que es solo una convicción íntima que debe ser restringido en los lugares de culto y ciertamente no en la escena política, o en los cuerpos legislativo y ejecutivo y asuntos civiles. La rigidez de los religiosos no es adecuada para una democracia moderna.

3- La clase política y la conclusión

Después de la desaparición de los padres fundadores, la clase política ha sido invadido demasiado a menudo por personajes dudosos, aventureros, o sospechosos de posible corrupción que algunos de los cuales habían sido encarcelados o están aún o huyeron de la justicia en los países en los que vivían o sobre el cual unas investigaciones policiales y judiciales están en curso. Las imperfecciones de los sistemas legislativo y ejecutivo son perjudiciales para la población y, en particular, para su bienestar económico. Sin embargo, existe una joven élite israelí que ventajosamente reemplazará a la clase política actual.

Para ser elegidos, muchos son los que practican una política demagógica y populista, utilizando en particular para su interés la cuestión de seguridad que es, por supuesto, una cuestión clave en Israel.

Este argumento golpea a una población que se siente amenazada hasta el punto de perder su legítimo deseo de vivir mejor para escapar de la amenaza externa, mientras que tanto el bienestar como la seguridad deben ser garantizados “al mismo tiempo”.

Los partidos populistas que dominan la vida política israelí están utilizando el miedo a la inseguridad para exonerarse de su trabajo para permitir que la mayoría de la población viva por encima de la línea de pobreza de los "países desarrollados" y no por encima de eso artificialmente establecido a un nivel escandalosamente bajo. Para ello, es necesario reducir las desigualdades y esto solo viene de una voluntad política "ya que el PIB creado por toda la población ya se encuentra en un nivel suficientemente alto". Entre las democracias desarrolladas y modernas, Israel es uno de los países más desiguales.

El reemplazo de la clase política es un elemento clave del bienestar. La clase política debe estar formada por personas versadas en la administración pública y dotadas de un gran rigor moral porque deben ser garantes del interés colectivo. El sentimiento de pertenencia a una nación debe prevalecer sobre la noción de partido e individuo. Las elecciones regionales podrían ayudar a este proceso de mejora al permitir también la renovación necesaria del espíritu de la clase política.

En el contexto actual de creciente antisemitismo islámico y especialmente en Francia, es urgente que Israel se convierta en un hogar nacional judío perfecto.

 

 

 

L’ORIGINE ET L’AVENIR DES CULTES, DES RELIGIONS, DES DIEUX ET  DU DIVIN 

Didier Bertin – 25 Janvier 2018 

VOIR SECTION RELIGIONS OU SUIVRE  LE LIEN

http://www.didier-bertin.org/pages/religions/l-origine-et-l-avenir-des-cultes-des-religions-et-du-divin.html

ENGLISH VERSION FOLLOWS FRENCH VERSION

LA VERSIÓN ESPAÑOLA SIGUE LAS VERSIONES FRANCESA  E INGLESA

 

ENGLISH VERSION

THE ORIGIN AND FUTURE OF WORSHIPS, RELIGIONS, GODS AND DIVINE

Didier Bertin – 25 January 2018

SEE IN SECTION RELIGIONS OR FOLLOW THE LINK

http://www.didier-bertin.org/pages/religions/the-origin-and-future-of-worships-religions-gods-and-divine.html

 

 

VERSIÓN EN ESPAÑOL

EL ORIGEN Y EL FUTURO DE LOS CULTOS, LAS RELIGIONES, LOS DIOSES Y EL DIVINO

 

Didier Bertin - 25 de enero de 2018

Ver en la sección de religiones o seguir el enlace

http://www.didier-bertin.org/pages/religions/el-futuro-del-divino.html

 

 

NEW :SPANISH VERSION FOLLOWS FRENCH AND ENGLISH VERSIONS 

NUEVO: LA VERSIÓN ESPAÑOLA SIGUE LAS VERSIONES FRANCESA  E INGLESA

Le rôle de la sérendipité en politique française

de 2011 à 2017

Perception historique d’évènements récents ayant mis en cause le processus démocratique:

Didier BERTIN - 20 juillet 2017

Voir l'article dans la section géopolitique et economie

 

=====================================
ENGLISH VERSION

The role of serendipity in French politics

from 2011 to 2017

Historical perception of recent events that have challenged the democratic process

Didier BERTIN - July 20, 2017

See the article in the section geopolitics and economics

 

 

Les ambitions de la France dans la résolution du conflit Israélo-arabe  mises à mal  par son approche manichéenne 

et par la précarité du sort des Juifs sur son sol

English version follows

La versión española sigue la versión inglesa

Didier Bertin – 31 mai 2017

suivre le lien 

http://www.didier-bertin.org/pages/anti-semitism/ambitions-de-la-france-dans-la-resolution-du-conflit-israelo-arabe.html

 

--------------------------

France’s ambition in the resolution of the Arab-Israeli conflict undermined by its Manichean approach and the precariousness

of the fate of the Jews on its territory

Didier Bertin - May 30, 2017

follow the link

http://www.didier-bertin.org/pages/anti-semitism/ambitions-de-la-france-dans-la-resolution-du-conflit-israelo-arabe.html

 

-------------

Las ambiciones de Francia en la resolución del conflicto árabe-israelí socavada por su enfoque maniqueo y por el destino precaria de los judíos en su territorio

Didier Bertin - 30 de mayo de 2017

siga el enlace

http://www.didier-bertin.org/pages/anti-semitism/ambitions-de-la-france-dans-la-resolution-du-conflit-israelo-arabe.html

 

----------------------------------------------

LA FRANCE A L’AUBE DES ELECTIONS

Didier BERTIN – 11 AVRIL 2017

See english version after the French version

La versión español sigue la versión inglesa

suivre le lien

http://www.didier-bertin.org/pages/france-2011-2017/aube-des-elections-2017.html

 

----------------------------------------------------

 

FRANCE AT THE EVE OF THE ELECTIONS


Didier BERTIN - APRIL 11, 2017

follow the link

http://www.didier-bertin.org/pages/france-2011-2017/aube-des-elections-2017.html

 

-------------------------------------------------------------------

Francia en la víspera de las elecciones

Didier BERTIN - 11 de abril de 2017

siga el enlace

http://www.didier-bertin.org/pages/france-2011-2017/aube-des-elections-2017.html

 

------------------------------------------------------------------------------------------

 

ARTICLE PARU DANS "THE TIME OF ISRAEL" DU 17 JANVIER 2017

Adéquation et inadéquation de la politique d'Israël

face au devoir de maintenir un foyer national juif

Didier BERTIN  - 16 JANVIER 2017

VOIR RUBRIQUE ISRAEL - Foyer National Juif  - SUR CE SITE 

ou lien : http://www.didier-bertin.org/pages/israel/foyer-national-juif-et-politique-d-israel.html

ou suivre le lien ci-dessous sur THE TIMES OF ISRAEL

http://frblogs.timesofisrael.com/adequation-et-inadequation-de-la-politique-disrael-face-au-devoir-de-maintenir-un-foyer-national-juif/

 

ENGLISH TRANSLATION  OF THE ABOVE MENTIONNED ARTICLE PUBLISHED IN FRENCH

IN THE TIMES OF ISRAEL ON 17 JANUARY 2017

 

Adequacy and inadequacy of Israel's policy towards the duty of maintaining a Jewish homeland

Didier BERTIN - January 16, 2017

See the article on this Site  - Section Israel - Jewish homeland

or link: http://www.didier-bertin.org/pages/israel/jewish-homeland-israel-policy.html

 

La adecuación y la insuficiencia de las políticas de Israel

para mantener un hogar nacional judío

Didier BERTIN - 16 de enero 2017

Traducción del artículo publicado en "The Times of Israel»  del 17 de enero de, 2017
Ver el sitio en la sección de Israel, Politica deIsrael y el Hogar nacional judío

o seguir el enlace

http://www.didier-bertin.org/pages/israel/politica-de-israel-y-el-hogar-nacional-judio.html

 

----------------------------------------------------------------------

ARTICLE PARU DANS  " THE TIMES OF ISRAEL" DU 18 OCTOBRE 2016

French followed by English and spanish versions

Le monde menace l'existence du judaïsme

Didier Bertin 14/10/2016

Le monde maintenant et encore une fois met en cause l'existence du judaïsme après cela ait été fait en Europe et ait abouti à la Shoah.

Comme Shimon Peres l’homme de paix le pensait le dialogue d'Israël et par suite du judaïsme avec le monde n’est possible que si Israël et par suite le judaïsme sont protégés par des armes nucléaires efficaces et malheureusement nécessaires en raison de la fragilité d’une civilisation mondiale qui ne peut garantir la justice.

L'UNESCO a voté une résolution qui ne reconnaît pas les liens fondamentaux du judaïsme avec le  Mont du Temple et donc avec Jérusalem et remet donc en question l’existence même du judaïsme. La directrice général de l'UNESCO, Irina Bokova, avait pourtant sévèrement critiqué le projet de cette résolution qui ne tient pas compte du lien historique entre le Judaïsme et  Jérusalem.

Voir la suite dans la rubrique antisémitisme

 

Didier Bertin – 20 agosto del año 2016

1-Análisis ateo de un concepto religioso y antisemitismo

La visión atea es la única manera que hace posible un análisis de este fenómeno dado que el punto de vista religioso hizo un llamamiento a la fe que no puede ser discutido pero debe ser aceptado tal como es.

El pueblo hebreo creó  su propia religión y lógicamente era el pueblo elegido por un Dios creado o descubierto por él y para él en el contexto de una corriente de ideas determinadas por él y para él. El acceso a esta creación o descubrimiento es particularmente hermético para los otros pueblos porque él implica la aceptación de un Dios infinito e intangible que es un desafío que requiere un alto nivel de trascendencia destacando los límites de la aprehensión del cerebro humano.

Ver más en la sección de antisemitismo

 

LA NECESSITE DU BREXIT DANS L’INTERET DE  L’UNION EUROPEENNE

Didier BERTIN -  10 JUILLET 2016

Nous nous référons ci-dessous à l’Angleterre

qui est le principal acteur du Brexit qui va toucher l’ensemble du Royaume Uni.

Flag of england svg

Lire l'article dans la rubrique UNION EUROPEENNE

THE NEED OF BREXIT FOR THE EUROPEAN UNION

Didier BERTIN - July 10, 2016

 

We refer below to England, which is the main actor of Brexit that will damage the whole UK.

SEE THE ARTICLE IN THE SECTION EUROPEAN UNION

 

LA NECESIDAD DE BREXIT PARA LA UNIÓN EUROPEA

Didier BERTIN - 10 de julio 2016

Nos referimos a continuación a Inglaterra, que es el actor principal de Brexit que dañará todo el Reino Unido.

Ver el artículo en la sección  EUROPEAN UNION

 

-------------------------------

Changements fondamentaux en  2016 : Antisémitisme - Israël  - Gauche - Droite

Il est apparu depuis de nombreuses années que l’antisionisme est devenu la nouvelle forme ou la nouvelle appellation du racisme antijuif appelé aussi antisémitisme. Ce subterfuge sémantique a permis à de nombreux courants prétendus humanistes ou de gauche d’adhérer sans problème de conscience au racisme antijuif le plus conventionnel ; il suffisait de prétendre faire une différence entre Israël et le peuple juif sans tenir compte de la lourde responsabilité du genre humain quant à son retour sur sa terre.  Cette situation a atteint un paroxysme lorsque l’UNESCO a nié le lien entre le peuple juif et sa terre et a aussi par conséquent remis en cause la légitimité du christianisme dont il est issu.

Au cours de cette même année 2016 les chiffres sont venus souligner le caractère particulièrement inique du vote de l’UNESCO puisque désormais la majorité du peuple juif vit en Israël avec une population d’environ 6.5 millions de juifs toujours en croissance sur une population mondiale d’environ 13 millions de juifs.

Ce bouleversement démographique fondamental et très rapide par rapport à la situation de la population juive d’avant guerre a complètement changé la donne. C’est un retour pour l’essentiel à une situation d’un ordre similaire à celle précédent l’an 135 avant que la plupart des juifs aient dû quitter la Judée. Au-delà d’une évidence conceptuelle l’antisionisme est maintenant aussi en chiffres un élément constitutif du racisme antijuif et le lien entre le peuple juif et sa terre est aussi devenu un fait que la démographie rend indiscutable au-delà de son évidence historique, culturelle et cultuelle.

D’autres références ont été mises à mal récemment et perdent leur sens comme la notion de droite et de gauche en France. Les règles identitaires d’ordre éthique ont été mises au placard et le marché est devenu pour tous la pierre angulaire de l’économie limitant l’ambition à un fonctionnement mécaniste.

Didier BERTIN - 22 Mai 2016

Article paru dans "The Times of Israel" du 23 Mai 2016 - Lien ci-dessous:

http://frblogs.timesofisrael.com/changements-fondamentaux-en-2016-antisemitisme-et-israel/

 

Fundamental changes in 2016: Anti-Semitism and Israel

Left and Right wings in France

It appeared for many years that anti-Zionism has become the new form or the new name of anti-Jewish racism also called anti-Semitism. This semantic subterfuge has allowed many so-called humanistic or leftist currents to adhere without problems of conscience to the most conventional anti-Jewish racism; it was enough to claim the difference between Israel and the Jewish people regardless of the heavy responsibility of the human kind on his return to his land. This situation reached a climax when UNESCO denied the link between the Jewish people and its land and therefore also questioned the legitimacy of Christianity from which it was originated.

During that same 2016 figures came emphasize particularly the iniquitous character the UNESCO vote since the majority of the Jewish people is now living in Israel with a population of approximately 6.5 million of Jews still growing as compared to a worldwide population of about 13 million of Jews.

This fundamental demographic change which was very fast as compared to the situation of the Jewish population before WW2 has changed everything. This shows a return to a situation prevailing before the year 135 when most of the Jews were living in Judea. Beyond a conceptual evidence Zionism is now also in numbers part of the anti-Jewish racism. Simultaneously the link between the Jewish people and their land has also become a demographic fact that is indisputable beyond its historical, cultural and religious evidence.

Other references lost recently their meaning as the notion of right and left in France. Left wing has abandoned its ethical driving and has chosen the market as the cornerstone of economics limiting which is no more than a mechanistic system.

Didier BERTIN - 22 May 2016

Article du 24 mars surPeuple élu, conception, réalité et antisémitisme, voir article dans la rubrique : Antisémitisme

paru dans le Times of Israel

paru dans le Times of Israel du 27 mars 2016, suivre le lien ci-desssous

http://frblogs.timesofisrael.com/peuple-elu-conception-realite-et-antisemitisme/

Chosen people, Conception, Reality and anti-Semitism, English version available see section anti-Semitism

Article du 17 mars 2016 paru dans "The Times of Israel" sur le thème des inégalités dans la société israélienne

Suivre le lien ci-dessous

http://frblogs.timesofisrael.com/les-inegalites-en-israel/

  ou voir rubrique ISRAEL du site

Social and economic inequalities in Israel questioning the Zionist Ethics , english version available on 26/04/2016 -Section Israel

 HEBREU - VOIR LA RUBRIQUE HEBREU SUR LE SITE

Israel_flag_300[1].png

 HEBREW - SEE SECTION HEBREW ON THE SITE

------------------------------

Article dated of 10 February 2016

LONG TERM DEMOGRAPHIC STRATEGY OF THE EUROPEAN UNION AND PROBABLE IMPLOSION

100px-Flag_of_Europe.svg[1].png

See full article under the heading THE EUROPEAN UNION or following the link:

http://www.didier-bertin.org/pages/european-union/eu-s-dangerous-demographic-strategy.html

Presentation: In addition to the liberal policy and budgetary control imposed on Member States, the European Union (EU) would also suggest their demographic strategy including a substantial long-term immigration weakening their national identity and universal humanitarian values brought to the world (specific case of France). These views were expressed by the Council of Justice and Home Affairs (JHA) and may have inspired the population policy suggested by Eurostat till 2060. The underlying goal is probably to maintain a size number of inhabitants similar to that of the United States (US) in 2060. EU does not normally have real powers on immigration and integration models but questions the values of the Member States, which could generate disorders and strengthen substantially the opponents to EU and populist extremists.......

The violence in France related to the integration of the last migrants wave show that a good management does not solve everything contrary to the allegations of the JHA Council ........The case of France is significant because it is home the largest Muslim population as compared to the other Member States. The difficulty to fully integrate some of this population and in particular some of its new generation is illustrated in the documentation contained in the book "The lost territories of the Republic"..... Islamist radicalism is a double-edged knife by its direct action and by the related increase of fascist and racist parties in the EU such as DVU and NPD (Germany), OPS (Austria), Vlaams Belang (Belgium) DF (Denmark), FN (1st party of France in the European elections of 2014), Fidesz and Jobbik (Hungary) and now in Poland PIS is also becoming an extremist party...

 

Article du 10 février 2016:

 

LA STRATEGIE DEMOGRAPHIQUE A LONG TERME DE L'UNION EUROPEENNE A L'ORIGINE DE SA PROBABLE IMPLOSION

Voir l'article complet dans la rubrique UNION EUROPEENNE : 

http://www.didier-bertin.org/pages/union-europeenne/ue-demographie-implosion.html

Présentation: En plus de la politique libérale et du contrôle budgétaire, imposés aux États membres, l'Union Européenne (UE) voudrait aussi leur suggérer une stratégie démographique incluant une forte immigration à long terme en mettant au second rang leur identité nationale et leurs valeurs humanitaires universelles apportées au monde (cas particulier de la France). Ces considérations ont été exprimées par le Conseil de Justice et des Affaires intérieures (Conseil JAI) et ont sans doute inspiré la politique démographique suggérée par Eurostat à l'horizon 2060. L'objectif sous-jacent est sans doute de conserver une taille analogue en nombre d'habitants avec les États Unis (USA) en 2060 mais en menant une politique relativement similaire à celle de ce pays. Alors que l'UE n'a normalement pas de pouvoirs particuliers en matière d'immigration et de modèle d'intégration la remise en cause de l'identité nationale des États membres et les troubles qu'elle peut entraîner, ne pourraient qu'apporter de l'eau au moulin des Eurosceptiques et des extrémistes populistes qui entraîneraient  l'implosion de l'UE.......

Les difficultés de la France en ce qui concerne l'intégration des derniers migrants montrent que la bonne gestion ne résout pas tout contrairement aux allégations du Conseil JAI..........Le cas de la France est significatif car elle abrite la plus grande population musulmane de l'UE. La difficulté d'intégrer complètement une partie de cette population et en particulier une partie de sa nouvelle génération est illustrée par la documentation contenue dans le livre "Les territoires perdus de la République" de 2002 et dans sa postface de 2015.​....Le radicalisme islamiste est un couteau à double tranchant : par lui-même et par le succès qu'en tirent les partis fascistes et racistes en UE comme  le DVU et NPD (Allemagne), le FPO (Autriche), le Vlaams Belang (Belgique), le DF (Danemark),le  FN (1er parti de France aux élections européenne de 2014), le Fidesz et le Jobbik (Hongrie) et en Pologne le PIS qui prend à présent l'allure d'un parti extrémiste....​

                                                                                             ------------------------------------------------

 

LES CONSEQUENCES ECONOMIQUES ET SOCIALES DE LA DESAGREGATION 

DE LA CLASSE POLITIQUE EN France

Suite de l’article du 31/10/2015

La fragilisation de la démocratie par l’action inadéquate du gouvernement

Didier BERTIN – 20 DECEMBRE 2015

french-flag.jpeg

French version followed by English version

 

Nous avions mis en cause l'inefficacité du gouvernement actuel dans la lutte contre le chômage et l'insécurité dans notre article du 31 octobre dernier en raison de la perte de substance de l'État en particulier en ce qui concerne son rôle en tant qu'acteur direct de l'économie. Cette inefficacité est particulièrement remarquable compte tenu des engagements et de l'identité du Parti socialiste avant 2012 et de ceux de son candidat à la présidence. L'évolution de la politique gouvernementale a entraîné la perte de l'identité du Parti Socialiste qui la soutient et par suite une perte substantielle  en croissance de son électorat.

Voir l'article dans la rubrique democracy and economics

 

THE ECONOMIC AND SOCIAL CONSEQUENCES OF THE DISINTEGRATION OF STATE AND POLITICAL CLASS IN FRANCE

Continuation of the article of 31 October 2015

The weakening of democracy by inadequate government action

Didier BERTIN – 20 December 2015

 

In our article of 31 October we blamed the inefficiency of the current government in the fight against unemployment and insecurity because of the substance loss of the State particularly with respect to its role as direct actor in the national economy. This inefficiency is especially remarkable given the commitments and the identity of the Socialist Party before 2012 and those of its presidential candidate. The evolution of government policy resulted in the loss of identity of the Socialist Party that supports it, leading to an increasing loss in growth of its electorate.

See the article in the section Democracy and politics

 

---------------------------------------------------------------------

LES CONSEQUENCES ECONOMIQUES ET SOCIALES DE LA DESAGREGATION VOLONTAIRE DE

L'ETAT ET DE LA CLASSE POLITIQUE EN FRANCE

Didier BERTIN - 31 OCTOBRE 2015

French version followed by the English version 

Rep

 

I- DECEPTION DES CITOYENS QUI SE REFERENT A CE QUE L'ETAT A ETE MAIS N'EST PLUS

Traditionnellement la puissance publique représentait la puissance suprême de la Nation et disposait de moyens qui lui permettaient d'intervenir politiquement et économiquement pour sauvegarder au mieux les intérêts des citoyens. L'adoption croissante d'un modèle libéral a entrainé le dépeçage de la puissance publique qui ne peut plus tenter que de vaines politiques d'incitation en utilisant les fonds publics. Au sein de la Nation, l'État n'a plus qu'un pouvoir secondaire et inférieur à celui des Entreprises qui ont imposé comme règle le rendement du capital en dehors de toutes considérations morales, sociales ou nationales.

Cette politique de vaines incitation appelée au plus haut niveau "boite à outils" n'a eu aucun résultat depuis 2012 et n'a rien changé à la politique menée avant cette date mais qui était en conformité avec la doctrine des gouvernements alors en place. Dans les faits les citoyens ne différencient plus clairement la droite libérale et la gauche qui ne sait plus si elle est socialiste ou sociale démocrate ou centriste de droite. Assez rapidement les gouvernements formés après 2012 n'ont pas pu modifier la politique économique et financière de droite mais s'y sont pliés en s'exonérant de leurs obligations pré-électorales et en décrédibilisant ainsi la force du suffrage universel et donc la vie politique et la démocratie.

Voir l'article dans la rubrique Democracy and economics

----------------------------------------------

THE ECONOMIC AND SOCIAL CONSEQUENCES OF THE VOLUNTARY DISINTEGRATION OF STATE AND POLITICAL CLASS IN FRANCE

Didier Bertin - 31 OCTOBER 2015

I- DECEPTION OF MOST OF CITIZENS WHO REFER TO A STATE THAT NO LONGER EXISTS

The power of the State used to be the supreme power of the French nation as having the means to intervene politically and economically to safeguard the interests of the citizens. The growing application of the liberal model has led to the dismemberment of the State power that can only have vain incentives policies in using the public funds. Within the Nation, the State has now a secondary power lower than that of the private companies that have imposed the return on capital as the supreme rule beyond any moral, social or national interest.

This policy of vain incentives called at the highest level "toolbox" had no results since 2012 and did not change anything to the policy led before that date but was in line with the doctrine of the governments then in place. In fact citizens do not clearly anymore differentiate the liberal right wing and the left wing which moved from socialism to rightist liberalism. The governments formed after 2012 were not able to change the economic and financial policy of the right exempting themselves of their pre-election commitments and empting consequently the value of the vote and then of democracy.

See the article in the section Democracy and Economics

-----------------------------------------------------------------------------

PROJET DE PROFANATION DU CIMETIERE JUIF DE VILNIUS PAR LE GOUVERNEMENT LITUANIEN 

LETTRE DE PROTESTATION ECRITE A JEAN-CLAUDE JUNCKER

PRESIDENT DE LA COMMISSION EUROPEENNE 22 Août 2015

ET REPONSE DE LA COMMISSION EUROPEENNE

CETTE LETTRE DE PROTESTATION A LE SOUTIEN DE SERGE KLARSFELD

Voir section anti-Semitism

Project of desecration of theJewish cemetery of Vilnius by Lithuania 

Letter of protest sent to Mr.Jean-Claude Juncker 22 August 2015

President of the European Commission

and reply of the European Commission

This protest is supported by Serge Klarsfeld

See section anti-Semitism

 

MEETING OF 2d JULY 2015 AT THE UNESCO 

ORGANIZED BY SIMON WIESENTHAL CENTER AND THE RUSSIAN HOLOCAUST UNIVERSITY

Address of Didier BERTIN, Speaker

 RESPONSIBILITY OF WESTERN ALLIES IN THE MAGNITUDE OF THE HOLOCAUST

etoile_de_suzy.jpg

Ladies and Gentlemen

Everyone knows the responsibility of the Nazis in the execution of the Holocaust but it is time now, in particular since OSS and MI-6 have started to disclose their files from 2000, to assess briefly and in the few minutes I have, the responsibility of the Western Allies in the magnitude of the Holocaust.

A real anti-Jewish trap was organized before the war by the most civilized countries which eased substantially the achievement of the Holocaust as I am going to explain it.

The pogroms in the Russian Empire at the end of the 19th century involved the flight of near 2.5 million Jews mostly to the USA and a few to Palestine and to the UK. New pogroms took place from 1903 and to avoid the arrival of Jewish refugees in the UK, the Prime Minister Arthur Balfour decided to apply the Alien Act voted on 18 April 1905. Balfour was the leader of the Conservative Party and inaugurated in 1912 the first Eugenics Congress in London promoting the ideas of Francis Galton against any immigration. Balfour is unfortunately only known to have expressed in 1917 the agreement of the British government in which he was only Foreign Secretary to create a Jewish Home in Palestine. USA closed also their borders by the "Emergency Quota Act" of 1921 strengthened in 1924 by the Immigration Act.

The Aryan superior Race was created by the French Arthur de Gobineau and introduced in Germany by Ludwig Schemann. The son in law of Richard Wagner the English Houston Stewart Chamberlain wrote that the Aryan race of Gobineau was the German race. His ideas were adopted by Hitler in "Mein Kampf" and the opinion of Hitler on the Jews expressed in 1925 made predictable the risk of extermination when he took the power in 1933.

The anti-Jewish Laws of 1935 in Germany and the annexation of Austria in 1938 triggered the flight of many Jews. In order to control this flow of refugees President Roosevelt organized the disastrous Conference of Evian in 1938, which closed the anti-Jewish trap. 30 countries were present and 29 of them refused to host the Jewish refugees. Among them we could mention Canada, USA, UK and France; only the small Dominican Republic agreed to welcome Jewish refugees.

The UK restricted substantially the immigration of Jews to Palestine in contradiction to the target of its mandate of 1922 and then took a heavy responsibility in the magnitude of the Holocaust. The USA and Canada behave shamefully in 1939 when they obliged the Ship St Louis to return to Europe with her Jewish German refugees.

The Holocaust started with the invasion of USSR in June 1941 during which the Einsatzgruppen shot 1.1 million of Jews in the last 6 months of the year. UK and USA were aware of the Holocaust at its very beginning.

The British secret intelligence services deciphered immediately the German messages coded with Enigma machine thanks to Polish mathematicians who succeeded to decipher German messages before the war.

The British were informed of extermination achieved by the Einsatzgruppen and thus of the start of the Holocaust and intercepted thereafter extermination statistics sent from Dachau, Buchenwald, Auschwitz and from seven other camps. Among the deciphered documents there was the memorandum of the conversation between Hitler and the Grand Mufti of Jerusalem on 28 November 1941. Hitler explained that the purpose of Germany was the extermination of Jews in Europe and he utilized the word "Vernichtung" (destruction).

British and Americans considered that the extermination of Jews will end with the Victory over Germany without taking into account the high rate of extermination on a small population.

In USA, the intelligence services were COI from 1941 which was aware of the mass murders since August 1941 and the OSS from 1942 which became the CIA after the war. Abraham Duker and Charles Irving Dwork both members of the OSS made a file on the Holocaust when it was in course of achievement. This file named "Duker-Dwork Collection" is in the National Archives of USA. Duker and Dwork were shocked by the lack of interest of OSS for the Holocaust but being both Jews they were afraid to be accused of giving them too much attention.

In early August 1942, Gerhart Riegner representative of the World Jewish Congress in Geneva, sent by cable to British and American Governments information on the Holocaust followed by a complete report of 30 pages. An investigation was requested by Sumner Welles who was advisor to President Roosevelt and which confirmed the accuracy of the report. A press conference on holocaust was held in Washington in November 1942. Unfortunately the Western press did not show a major interest. Robert Borden Rams member of the State Department even complained that this press conference was detrimental to the main target: "Victory over Germany".

In October 1942 Jan Karski a polish resistant working for the Polish Government in London, collected information on the extermination of Jews in Poland to be transmitted to the western allies. In 1943 he conveyed the information to many personalities in the UK and USA and in particular to the UK foreign secretary Anthony Eden and directly to President Roosevelt.

In France Marshal Petain signed an armistice in June 1940 that eased the German offensive. France provided Germany with approximately 50% of its GDP annually and guaranteed the peace on its territory permitting Germany to deploy more troops on other fronts. The substantial support of France to Germany permitted the extension of the war causing the loss of millions lives.

The awful attitude of British caused the sinking of the ship Struma in 1942 with 769 refugees after they prevented her to reach Palestine. In November 1947, the UK abstained to vote for the partition of Palestine and in May 1948, the British General John Bagot Glubb commanding the Jordanian troops attacked Israel.

Although the Americans freed Algeria in November 1942 they left in power the former Petainist leaders enabling General Giraud to present a decree preventing the Jews to recover the French citizenship lost in 1941. Fortunately General De Gaulle got rid of Giraud and René Cassin gave back the French citizenship to the Jews. The Americans did not either deliver the Jewish soldiers confined by order of Marshal Petain in the Labor Camp named Bedeau in the south of Oran.

In 1947 USA voted for the creation of a Jewish State but imposed an embargo on all weapons to Israel. In this time UK and USA were apparently not afraid to cause a second Holocaust in Palestine. From 1947 to 1949 most of the weapons were provided to Israel by the government of Czechoslovakia.

-------------------------------------

In conclusion -Western allies neglected the lot of Jews to stress the importance of the war against Germany but paradoxically they did not really play a substantial part in the war in Europe. The figures and the facts show that Germany was defeated by the Red Army as this is symbolized by the monument of the Victory inaugurated in 2012 in Israel.

The victims of the war in the allied camp in Europe and the Holocaust amounted to 37 million people out of which approximately 26 million civilians and soldiers of USSR and 6 million of Jews which represent together 86.5% of the casualties of the allied camp in Europe.

The losses of USA and UK troops in Europe represented only 5.5% of the total casualties of Allied armies as compared to 88% for the Red army.

The Holocaust and the European anti-Semitism emptied Europe of its Jewish population from 12.1 million in 1880 to 1.5 million in 2010. This process continues today with the Islamist anti-Semitism.

Thank you for your attention.

Didier Bertin - 2 July 2015    

Traduction française

UNESCO 

Réunion organisée pat le Centre Russe pour la Shoah et le Centre Simon Wiesenthal  le 2 juillet 2015

Discours d'introduction de Didier BERTIN

RESPONSABILITÉ DE ALLIES OCCIDENTAUX

DANS L'AMPLEUR DE LA SHOAH

etoile_de_suzy.jpg

Mesdames et Messieurs

Tout le monde connait la responsabilité des nazis dans l'exécution de la Shoah et il est temps maintenant, en particulier depuis que l'OSS et le MI-6 ont commencé à divulguer leurs dossiers secrets depuis environ le début des années 2000, de prendre la mesure de la responsabilité des Alliés occidentaux dans l'ampleur de la Shoah.

Un piège anti-juif fut organisé avant la guerre par les pays les plus civilisés qui facilita sensiblement la réalisation de la Shoah comme nous allons l'expliquer.

Les pogroms de l'Empire russe à la fin du XIXème siècle ont entrainé la fuite de près de 2,5 millions de Juifs pour la plupart vers les États-Unis et pour quelques-uns en Palestine et au Royaume-Uni (150 000). De nouveaux pogroms eurent lieu à partir de 1903 et pour éviter l'arrivée d'autres réfugiés juifs au Royaume-Uni, le premier ministre Arthur Balfour fit voter "l'Alien Act" (loi sur les étrangers) le 18 Avril 1905. Balfour fut le chef du Parti conservateur et inaugura en 1912 le premier congrès sur l'eugénisme à Londres qui mettait à l'honneur les idées de Francis Galton contre toute immigration. Balfour n'est malheureusement connu que pour avoir exprimé en 1917 l'accord du gouvernement britannique dans lequel il n'était que ministre des Affaires étrangères, pour créer un foyer juif en Palestine. Les États-Unis fermèrent également leurs frontières par la "loi sur les quotas d'urgence" de 1921 renforcée en 1924 par la Loi sur l'immigration (Johnson-Reed Act).

La race supérieure Aryenne fut un concept créé par le français Arthur de Gobineau et introduit en Allemagne par Ludwig Schemann. Le gendre de Richard Wagner l'Anglais Houston Stewart Chamberlain écrivit que la race Aryenne de Gobineau était la race allemande. Ses idées furent adoptées par Hitler dans "Mein Kampf" et l'opinion de Hitler sur les Juifs exprimée en 1925 rendait très prévisible le risque d'extermination s'il prenait le pouvoir comme cela arriva en 1933.

Les lois anti-juives de 1935 en Allemagne et l'annexion de l'Autriche en 1938 déclenchèrent la fuite de nombreux Juifs. Afin de contrôler ce flux de réfugiés le président Roosevelt organisa la désastreuse Conférence d'Évian en 1938, qui ferma le piège antijuif. 30 pays étaient présents et 29 d'entre eux refusèrent d'accueillir les réfugiés juifs. Parmi eux, nous pouvons mentionner le Canada, les États-Unis, le Royaume-Uni et la France ; seule la petite République Dominicaine accepta d'accueillir des réfugiés juifs.

Le Royaume-Uni réduisit substantiellement l'immigration des juifs en Palestine en contradiction avec l'objectif de son mandat de 1922 et prit ainsi une lourde responsabilité dans l'ampleur de la Shoah. Les États-Unis et le Canada se comportèrent honteusement en 1939 en obligeant le navire St Louis à revenir en Europe avec ses réfugiés juifs allemands.

La Shoah commença avec l'invasion de l'URSS en Juin 1941 au cours de laquelle les "Einsatzgruppen" exécutèrent par balles 1,1 million de Juifs au cours des 6 derniers mois de l'année. Le Royaume-Uni et les États-Unis étaient au courant du déclenchement de la Shoah.

Les services secrets britanniques purent déchiffrer immédiatement les messages codés allemands avec la machine Enigma grâce au travail de mathématiciens polonais qui réussirent avant la guerre à décoder les messages allemands.

Les Britanniques furent informés de l'extermination réalisée par les Einsatzgruppen et donc du début de la Shoah et interceptèrent par la suite les messages statistiques d'extermination envoyés de Dachau, Buchenwald, Auschwitz et de sept autres camps. Parmi les documents déchiffrés on doit noter le mémorandum de la conversation entre Hitler et le Grand Mufti de Jérusalem, le 28 Novembre 1941. Hitler y expliquait que le but de l'Allemagne était l'extermination des Juifs en Europe et il utilisa pour cela le mot allemand "Vernichtung" (destruction) qui est sans ambigüité.

Les Britanniques et les Américains considéraient que l'extermination des Juifs se terminerait avec la victoire sur l'Allemagne sans tenir compte de l'effet du taux élevé d'extermination sur une petite population. Ils étaient donc indifférents au sort des Juifs.

Aux États-Unis, les services de renseignement étaient le COI à partir de 1941, qui était au courant des meurtres de masse depuis août 1941 puis l'OSS à partir de 1942 qui devint la CIA après la guerre. Abraham Duker et Charles Irving Dwork tous deux membres de l'OSS firent un dossier sur la Shoah à mesure de son exécution. Ce dossier appelé "Duker-Dwork Collection" se trouve dans les Archives nationales des États-Unis. Duker et Dwork furent choqués par le manque d'intérêt de l'OSS pour la Shoah, mais étant tous deux Juifs, ils craignaient d'être accusés de porter aux Juifs une trop grande attention.

Au début d'août 1942, Gerhart Riegner représentant du Congrès juif mondial à Genève, envoya par câble aux gouvernements britannique et américain des informations sur la Shoah suivies par un rapport de 30 pages. Une enquête fut demandée sur ce rapport par Sumner Welles, un conseiller du président Roosevelt, qui confirma l'exactitude du rapport. Une conférence de presse sur la Shoah eu lieu à Washington en Novembre 1942. Malheureusement, la presse occidentale ne montra pas d'intérêt particulier. Au contraire Robert Borden Rams membre du Département d'État se plaignit que cette conférence de presse fut préjudiciable à la cible principale : la "Victoire sur l'Allemagne".

En Octobre 1942 Jan Karski un résistant polonais travaillant pour le gouvernement polonais en exil, recueillit des informations sur l'extermination des juifs en Pologne afin de les transmettre aux alliés occidentaux.

En 1943, il transmit l'information à de nombreuses personnalités au Royaume-Uni et au États-Unis et en particulier au ministre des Affaires étrangères britannique Anthony Eden et directement au président Roosevelt.

En France le maréchal Pétain signa un armistice en Juin 1940 qui facilita l'offensive allemande. La France fournit annuellement environ 50% de son PIB à l'Allemagne et garantit la paix sur son territoire permettant ainsi de déployer plus de troupes allemandes sur d'autres fronts. Le soutien important de la France à l'Allemagne permit l'extension de la guerre causant la perte de millions de vies.

L'attitude horrible de la Grande Bretagne fut illustrée en 1942 par l'interdiction faite au navire Struma d'accoster la Palestine entrainant son naufrage avec ses 769 réfugiés. En Novembre 1947, le Royaume-Uni s'abstint de voter pour la partition de la Palestine et,en mai 1948, le général britannique John Bagot Glubb commandant les troupes jordaniennes attaqua violement Israël.

Les Américains libérèrent l'Algérie en Novembre 1942, mais laissèrent au pouvoir d'anciens dirigeants pétainistes permettant ainsi général Giraud de présenter un décret empêchant les Juifs de recouvrer la nationalité française confisquée en 1941. Heureusement le général De Gaulle se débarrassa de Giraud et René Cassin pu rendre la citoyenneté française aux Juifs. Les Américains ne délivrèrent pas non plus les soldats juifs confinés par ordre du maréchal Pétain dans le camp de travail appelé Camp Bedeau dans le sud oranais.

En 1947, États-Unis votèrent pour la création d'un État juif, mais a imposèrent un embargo sur toutes les armes à Israël. Il semble donc qu'à cette époque le Royaume-Uni et les États-Unis ne craignaient pas de provoquer une seconde Shoah en Palestine. De 1947 à 1949 la plupart des armes furent fournies à Israël par le gouvernement tchécoslovaque.

-------------------------------------

En conclusion les alliés occidentaux négligèrent volontairement le sort des Juifs pour prétendre se concentrer sur la guerre contre l'Allemagne, mais paradoxalement, ils ne jouèrent pas un rôle majeur dans cette guerre en Europe. Les chiffres et les faits montrent que l'Allemagne fut vaincue par l'Armée rouge comme cela est symbolisé par le Monument de la Victoire inauguré en 2012 en Israël.

Les victimes de la guerre dans le camp des alliés en Europe et celles de la Shoah s'élevèrent à 37 millions de personnes dont environ 26 millions de civils et de soldats de l'URSS et de 6 millions de Juifs qui représentèrent ensemble 86,5% des victimes du camp allié en Europe.

Les pertes des troupes américaines et britanniques en Europe ne représentèrent que 5,5% des pertes totales des armées alliées, comparativement à 88% pour l'armée Rouge.

L'Holocauste et l'antisémitisme européen vidèrent l'Europe de sa population juive de 12,1 millions en 1880 à 1,5 million en 2010. Ce processus se poursuit encore aujourd'hui avec l'antisémitisme islamiste.

Merci de votre attention.

Didier Bertin - 2 Juillet 2015                                                                   

 -------------------------------------------------------------

Promotion d'un Nouveau Modèle des Droits et Devoirs de l'Homme 

Grace à notre indépendance, nous avons a pu constamment prendre en compte la réalité des faits et évoluer ; son champ d'action est le monde et l'Europe décevante ne constitue plus sa référence dans le domaine des droits de l'Homme. En effet la Chartre Européenne des Droits Fondamentaux est appliquée au gré des Etats-membres dont deux d'entre eux en sont officiellement exemptés (Royaume Uni, Pologne). Dans sa nouvelle appellation incluant Droits et Devoirs, les Droits concernent d'abord les citoyens et les Devoirs leurs représentants car trop d'évènements sont venus corroborer une certaine carence de leurs part. 

    ------------------------

La forte montée de l'antijudaïsme en Europe et en particulier en France nous a amené à créer une catégorie spéciale dédiée à la lutte contre l'antisémitisme et qui devient la première catégorie de ce site de défense des Droits de l'Homme 

 The meteoric rise of global, European and specifically French anti-Judaism merits the creation of a specific category dedicated to fighting antisemitism —Anti-Judaism will become the first category of this Human Rights website.

-------------------------------

 

 

 PROMOTION OF A NEW MODEL OF HUMAN RIGHTS AND DUTIES 

PROMOTION D'UN NOUVEAU MODELE DES DROITS ET DEVOIRS DE L'HOMME

Fondemenents/Fundamentals

10 Juin 2014 / 10 June 2014 


I-L'horrible et indélébile héritage de la vieille Europe

L'Europe est encore dans une situation précaire dans le domaine des droits de l'homme, après avoir été épuisée par une série d'événements dégradants : guerres, génocides, haine, racisme, antisémitisme et n'est as prémunie contre un retour des vieux démons, qui semble poindre encore à l'horizon dès que des difficultés apparaissent.

L'Europe s'est construite au travers de conflits et de traditions haineuses comme l’antisémitisme bimillénaire, amplifiées par de nouvelles idéologies extrémistes qui l'ont conduite à une phase paroxystiques de l'horreur.

Le fait que seulement 12% de la population juive mondiale vit en Europe contre 60% avant 1939 est une bonne indication de la grande fragilité la civilisation européenne.  

I-The horrific and indelible legacy of old Europe

Europe is still in a precarious position in the field of human rights after having been exhausted by a series of degrading events: wars, genocide, hatred, racism, anti-Semitism and is not still protected from old demons that seems to be emerging as soon as difficulties arise.

Europe was built through conflicts and hatred such as its bimillenary tradition of Anti-Semitism, amplified by recent extremist ideologies which led to a paroxysmal phases of horror. The fact that only 12% of the world's Jewish population lived in Europe against 60% before 1939 is a good indication of the fragility of the European civilization. 

II-Bon départ et mauvaise évolution de l'Union Européenne

La Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne aurait été un bon signe d'amélioration de la civilisation européenne si elle avait été véritablement appliquée.

L'aile droite et le capitalisme sauvage dominant en Europe ont affaibli l'aspect social de la Charte dans de nombreux pays et les États membres les plus antisociaux de l'Union Européenne ont en même été exemptés. Chaque pays peut dans les faits appliquer la Charte des droits fondamentaux à sa guise qui font de l'Union Européenne un ensemble de pays riches et de pays particulièrement pauvres comprenant même une dictature. 

L'obsession de l'application d'un capitalisme orthodoxe et anachronique qui est même devenu désuet aux États Unis paupérise un certain nombre d'États membres que l'on force à appliquer une austérité qui plonge les citoyens dans un cercle vicieux de l'appauvrissement entrainant encore plus d'austérité.

Aucun État membre ne remet en cause ce système qui n'obéit qu'à une idéologie conservatrice et pas même le prétendu gouvernement socialiste de France pourtant second État-membre par la taille de son PIB et qui brille par son incompétence à faire face aux difficultés. Ce gouvernement qui devait être rénovateur semble se contenter de gérer les affaires courantes en attendant les débâcles électorales successives qui profitent à l'extrême droite. 

II-Good start and poor evolution of the European Union 

The Charter of Fundamental Rights of the European Union would have been a good signal of improvement of European civilization if it had been effectively enforced. 

The right wing and wild capitalism both domineering in Europe have weakened the social aspect of the Charter in many Member States and the most antisocial of them were even exempted of its enforcement.

Each country may in fact apply the Charter of Fundamental Rights at its convenience and the European Union is a group of rich and very poor countries including even a dictatorship.

The obsession of the application of an orthodox and anachronistic capitalism that has even become obsolete in the United States impoverishes a number of member States forced to austerity self generating bigger impoverishment and mechanical need for additional austerity.

No Member State questions the adequacy of the current ultra conservative system and not even the so-called socialist government of France yet second member state by the size of its GDP is incompetent to overcome the current difficulties. This current government which promised to renovate politics limits its action to the management of daily affairs accumulating the elections debacles , which benefit to the far right. 

III-Association pour un Nouveau Modèle des Droits et Devoirs de l'Homme

Dans de nombreux pays la plupart des citoyens sont loin d'avoir les mêmes espoirs  de droits que ceux indiqués dans la Charte des Droits Fondamentaux de l'Union Européenne et qui couvrent au delà de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme le domaine social, la vie au travail et le bien-être. A ce titre la modèle européen pouvait être l'objet d'une promotion dans le monde.

Toutefois les nombreuses restrictions relatives à l'application de la Charte, la large indépendance laissée aux États-membres en ce qui concerne son application et son interprétation, le rôle dominateur de l'économie, en font un modèle abstrait et non efficace qui doit être entièrement repensé et renouvelé. Un nouveau modèle devrait être avoir une application obligatoire et notamment dans le domaine social. 

La défense des Droits de l'Homme: 

Les pays défenseurs des Droits de l'Homme doivent être prêts à utiliser la force armée sans aucune hésitation lorsque des citoyens de tous pays voient leurs droits bafoués, leurs vies sacrifiées en raison de leurs origines ou de leurs opinions. Le monde occidental a un passé défavorable qui continue aujourd'hui illustré par les génocides et massacres de masse du XXe siècle. 

La défense des droits de l'Homme signifie aussi le soutien des forces démocratiques mais ne signifie pas le soutien aux forces anti-démocratiques arrivées au pouvoir par un processus démocratique perverti par le populisme. Les ennemis de la démocratie ne doivent pas pouvoir utiliser le système démocratique qu'ils mettent en danger tel que cela a été le cas en Allemagne, en France, lors du printemps arabe et en Hongrie.

III-Association for a New Model of Human Rights and Duties

In many countries most of citizens are far from having the same rights as those of the Charter of Fundamental Rights of the European Union, which are beyond those of the Universal Declaration of Human Rights, in the social field, work life and welfare. In this respect the European model could have been the subject of a promotion in the world. 

However, the numerous restrictions to the application of the Charter due to the large of independence left to the Member States with regard to its applicability and interpretation and the predominant role of the economy in Europe make this model abstract and non-efficient and commands a new conception. We need a new model in Europe which should be binding in particular in the social field.

Defense of Human Rights: 

Countries supporting Human Rights must be prepared to use military force without any hesitation when citizens of any countries see their rights violated, their life sacrificed because of their origins or opinions. 

The Western world has an unfavorable long history that continues today and was illustrated by the genocides and mass massacres in the twentieth century.

The defense of human rights also means supporting democratic parties, but does not mean supporting anti- democratic forces that came to power through a democratic process perverted by the Populism as it was the case in Germany, France, during the Arab Spring and in Hungary.  

The citizens constitute and transcends together the nations and the selfdetermination of the peoples of Ukraine is also part of the democratic process.

IV-Le fantôme de la vieille Europe

Le fantôme de la vieille Europe continue de nous hanter. Les citoyens européens ne sont plus de véritables acteurs dans l'Union Européenne et la démocratie s'affaiblit au bénéfice de la loi du marché qui détermine les politiques économiques et sociales. La soumission à des critères statiques et mécanistes engendre l'austérité, la chute vertigineuse du bien-être des citoyens, l'abandon de toute initiative créative et audacieuse des gouvernements et plus simplement de l'intelligence au profit d'une autoroute conventionnelle de la pensée.

L'intelligence et la création devraient être concrétisées par un intense travail des gouvernements pour réorienter l'économie au bénéfice de tous, mais cela constituerait un défi interventionniste qui irait au delà de l'engagement politique convenu. 

L'austérité généralisée en Europe et appliquée par les gouvernements de droite et de gauche, amènent le mal-être, la montée de l'extrémisme de droite et la réduction substantielle de la démocratie puisque les politiques appliquées ne sont plus guidées par les choix des citoyens.  

Par ailleurs la connaissance objective de notre histoire utile au travail de mémoire qui permettrait à la conscience européenne de progresser, a été bloquée d'abord par la guerre froide puis ensuite par le règne sans partage en Europe d'une droite intolérante.

La déclaration de Prague de 2008 a été le début d'un nouveau processus révisionniste de l'histoire européenne fondé sur le mensonge et l'ingratitude. Le processus de Prague proclame une équation triviale entre communisme et nazisme qui fait écho aux vœux les plus profonds de l'extrême droite.

Cette équation permet au continent européen d'oublier sa dette de gratitude envers l'Armée Rouge et les peuples de l'ex-Union Soviétique dont les pertes de près de 26 millions de citoyens, soit près de 16% de la population de l'URSS, ont permis au continent européen d'échapper au joug du nazisme, à la montée des régimes fascistes prédominants alors dans la plupart des pays d'Europe continentale et à la continuation des épurations raciales.

L'Armée Rouge a vaincu l'Allemagne nazie en détruisant près de 80% de son armée alors que les alliés anglo-américains ne sont intervenus en Europe continentale qu'en fin de conflit lorsque le sort de l'Allemagne était déjà scellé. 

Pourtant dans les pays européens le rôle de l'URSS est encore occulté comme à l'époque de la guerre froide au profit des alliés anglo-américains dont l'action a été très et trop subsidiaire. Trois ans de communication avec les parlementaires socialistes français ont été nécessaire pour aboutir à l'invitation du Président Poutine le 6 juin 2014.

Actuellement les autorités européennes organisent des commissions où l'on peut négocier l'Histoire pour satisfaire les exigences idéologiques de certains pays.

La vérité sur l'histoire de la seconde guerre mondiale a été symbolisée par le monument de la Victoire inauguré en Israël (Natanya) le 25 juin 2012 et commémorant la victoire de l'Armée Rouge contre le Nazisme.

Ni Shimon Peres, ni Benyamin Netanyahu, ni Vladimir Poutine ne peuvent être suspectés d'être communistes. 

Monument de la Victoire de l'Armée Rouge en Israël - 2012

Monument of the Victory of the Red Army in Israel - 2012

sc0001-1.jpg

Shimon Peres et Vladimir Poutine lors de son inauguration

Shimon Peres and Vladimir Putin during the inauguration

3-wa-2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IV-The ghost of old Europe 

The ghost of old Europe continues to haunt Europe today. Most of European citizens are no more involved in the European Union and democracy weakens in front of the domination of markets, which determine its economic and social policies. 

Submission to static and mechanistic criteria causes austerity, plummeting welfare, governments' renunciation of taking bold and creative initiatives and more simply of cleverness are left on the easy path of conventional thinking. 

The brilliance and creation should be implemented through an intense work of governments to reorganize economics for the benefit of everyone but this seems to be an interventionist challenge that goes beyond the usual and limited political commitment.  

Widespread austerity in Europe applied indifferently  by right and left wing governments brings harm to welfare, rise of right-wing extremism and reduction of  democracy since applied policies are no longer guided by the choices of citizens. 

Moreover, the objective knowledge of our history necessary to our memory duty that should allow the progress of European consciousness which was first blocked by the Cold War and then by the supreme reign of an intolerant right wing in Europe. 

The Prague Declaration of 2008 was the beginning of a new process of European historical revisionism based on lies and ingratitude. As a matter of fact the Prague process is based on a trivial equation between communism and Nazism, which echoes the wishes of the far rightists. 

This equation allows the European continent to forget its debt of gratitude to the Red Army and to the peoples of the former Soviet Union which lost near 26 million people, i.e. nearly 16% of the population of the USSR in order to allow  the European continent to escape the yoke of Nazism, the rise of fascist regimes prevailing then in almost all continental Europe, and the continuations of racial cleansing. 

The Red Army defeated Nazi Germany in destroying nearly 80% of its army while the Anglo-American allies intervened in Europe at the end of the conflict when the overthrow of Germany became inexorable. 

 Yet in European countries the role of the USSR is still hidden as in the days of the Cold War for the benefit of Anglo-American allies whose action was ranking substantially and exaggeratedly  secondary. Three years of communications with the French Socialist MP's were necessary to obtain the invitation of President Putin on 6 June 2014 in France.

Currently the European authorities organize committees where History can be negotiated to satisfy the ideological requirements of various countries.

The truth about the history of the Second World War is symbolized by the Monument of the Victory inaugurated in Israel (Netanya) on June 25, 2012 and commemorating the victory of the Red Army against Nazism. 

Neither Shimon Peres nor Binyamin Netanyahu nor Vladimir Putin can be suspected of being Communists. 

V- Les limites de l’Union Européenne 

En matière d'équité sociale, d'emploi et de respect de la dignité humaine, l'Union Européenne est encore limitée par l'influence dominante d'un capitalisme simpliste et éloigné des réalités de la vie des citoyens. 

Les États-membres partisans d’un modèle social et solidaire, éloigné du capitalisme strict n'ont aucune autorité et ne se donnent pas les moyens de l'acquérir. 

Les gouvernements européens mettent en danger le bien-être général de leurs citoyens, en appliquant une politique sociale et économique régressive et courtermiste. 

L'Union Européenne  ne fédéralise plus les espoirs des citoyens européens qui s'en éloignent dramatiquement tel que cela est reflété par la croissance impressionnante des abstentions lors de chaque échéance  électorale européenne. 

V-The limits of the European Union 

In terms of social justice, employment and respect for human dignity, the European Union is still limited by the dominant influence of a simplistic and capitalism away from the realities of citizens life.

The Member States in favor of a social and solidarity model, away from the strict capitalism have no means to achieve their pre-electoral programs in the European frame and even do not try .

European governments endanger the general welfare of their citizens by applying a shortermist, regressive social and economic policy.

The European Union is no more federalizing the hopes of the European citizens who are dramatically moving away from the European Union as shown by the impressive growth of abstentions at each European election.

 

Didier BERTIN