Messages 1er Secrétaire/Parlement

Messages envoyés au 1 er Secrétaire du Parti Socialiste


1-Message du 30/11/2012


Sujet : Mesures économiques inappropriées

............

Les allègements de charges que le gouvernement veut offrir aux entreprises dans l’espoir de les voir recruter du personnel, seront financées par l’élévation de la TVA et la baisse des dépenses publics avec pour corollaire la baisses des services aux citoyens.
Le problème de l’activité des entreprises et de l’emploi en France se situe bien ailleurs que dans une amélioration artificielle des marges par réduction des revenus et services. Ces mesures inspirées du rapport Gallois nous feront faire du Sakozisme sans Sarkozy.

Les trente milliards d’Euro que l’Etat pourrait verser aux entreprises ainsi que le demande Louis Gallois - 20 Milliards retenus qui pourraient repasser à 30 sur 3 ans -devraient en priorité être destinés à équilibrer le budget, à réduire la dette publique et à permettre à l’Etat qui doit retrouver sa souveraineté remise en cause par l’adhésion sans conditions au modèle libéral, doit mettre en place une politique de l’emploi dont il aurait le contrôle sur chaque Euro.

Nous proposerons un rapport sur la relation entre emploi et entreprises en nous fondant sur la situation mondiale, américaine, allemande et française et essaierons de tirer les meilleures suggestions en ce qui concerne l’utilisation de l’argent public en France.
Il s’agit d’un long travail d’analyse et de synthèse qui ne pourra être achevé qu’au mois de janvier prochain, c'est-à-dire dans un délai inférieur aux 3 mois octroyés à Louis Gallois et à son équipe; par ailleurs nous ne disposons pas des immenses moyens mis à sa disposition par l’Etat et nous travaillons bénévolement.

Notre motivation est d’éviter une mauvaise utilisation de l’argent public et de faire des suggestions d’action plus convenables que celles proposées par Louis Gallois et que le gouvernement a accepté faute d’avoir d’autres idées.

Nous espérons que les parlementaires ne permettront pas la mise en place d’une politique de gabegies inspirée par une pure doctrine libérale.

Une révolution copernicienne est le fait d’une découverte essentielle et non pas d’un choix entre deux courants existants ; aller de gauche à droite n’est pas une révolution copernicienne ainsi que le croit notre ministre des finances, mais une perte d’âme.
............

Didier Bertin

2-Message du /20/11/2012 


Sujet: conférence de presse annotée du 13.11.2012
.......


J'ai été désagréablement surpris par le rapport Gallois et la conférence de presse du 13 novembre.

Les termes des engagements aux primaires avaient été clairs ainsi que ceux des élections.

Dire que nous avons découvert l'état de la France après les élections ne fait pas très sérieux; les problèmes majeurs étaient connus.

Rien ne justifie que les militants du PS aient pu être utilisés pour que soit appliquée une politique très conservatrice remettant en cause le coût du travail d'une façon plus brutale que ne l'aurait fait la droite.

Afin d'être plus clair je vous remets en pièce jointe le résumé annoté de la conférence de presse du 13 novembre.
Il s'agit là de positions de principe et j'entends bien chiffrer les hypothèses qui ont été faites par Louis Gallois dont je n'imaginais pas l'influence qui fait de lui un quasi premier ministre.

..........
Didier Bertin

Messages aux parlementaires PS
5 Septembre 2012

.............

Le Parti Socialiste a la chance de bénéficier de conditions exceptionnellement favorables qui ne se sont jamais présentées et qui ne se représenteront peut-être plus jamais: Majorité à l'Assemblée, au Sénat, dans les régions dans les départements et dans les grandes villes.

Le Parti Socialiste n'a donc plus d'excuses pour ne pas mener à bien de grandes réformes sociétales et économiques et ne peut pas se contenter de faire des petits aménagements. Les petits aménagements devraient rester la spécificité de l'action de la droite dont la tâche est de prolonger la vie d'un système à l'agonie.

Chaque membre du Parti Socialiste sera rapidement amené à rendre des comptes à son entourage sur ce qui a été fait de tous les pouvoirs qui ont été donnés à la gauche à la suite des différentes élections.

Pour le moment les actions gouvernementales paraissent peu encourageantes, voire embarrassantes dans certains cas et sans rapport avec les grands changements et espoirs pour lesquels les représentants du Parti Socialiste ont été élus.

Inquiet par la tournure des événements, j'ai rédigé à la hâte un rapport et dont le but était de montrer que notre vision devait changer d'échelle (ci-joint la version véritablement définitive). Notre système économique est devenu obsolète parce qu'il ne permet pas une croissance économique juste, au niveau mondial et nous conduit dans une impasse.

Non seulement les crises systémiques se multiplient mais elles sont cyniquement nécessaires au prétendu mécanisme d'autorégulation de ce système; non seulement les inégalités se creusent entre les nations mais elles sont cyniquement nécessaires à la viabilité de la planète si nous maintenons le même système.

Les réformes à envisager ne peuvent plus être de simples aménagements mais un changement de système économique qui implique qu'une distance soit prise avec les vues rigides et doctrinaires de l'Union Européenne.

Celle-ci est solidement ancrée à droite et parait avoir horreur des réformes globales qui mettraient en cause ses convictions idéologiques; ses institutions ne fonctionnent qu'à la convenance de certains et avec une éthique minimaliste.

La France progressiste pourrait servir de guide à l'Union Européenne sur la voie de la construction d'une société juste et d'une économie internationale réaliste au lieu de se contenter de "suivisme et de velléités" ; cela serait à l'honneur des meilleurs moments de son Histoire.

Par ailleurs, j'avais proposé aux députés socialistes en Juillet 2011, de soutenir une déclaration en réponse à celle de Prague du 3 Juin 2088 et à celle relative du Parlement Européen du 23 Septembre 2008 afin que les progressistes se démarquent clairement des conservateurs, car cela n'avait pas été le cas au Parlement Européen. Ces déclarations, sous couvert de dénonciation des abus des régimes communistes, remettent en cause le caractère unique de la barbarie nazie et exacerbent l'action des mouvements racistes, xénophobes et antisémites sur le territoire de l'Union Européenne.

Compte tenu des changement substantiels dont a bénéficié le Parlement français en 2012, je me permet de présenter à nouveau cette déclaration à votre approbation sous deux formes : le projet n°1, version initiale-forme longue : 68 lignes -585 mots- et le projet n° 2- forme courte: 20 lignes -154 mots, afin que chacun choisisse celle qui lui convient (en pièces jointes). Cette déclaration sera transmise au différentes Institutions de l'Union Européenne et aux gouvernements des États-Membres qui favorisent la résurgence des mouvements d'extrême droite. *

................

Didier Bertin

*Seulement trois soutiens ont été apportés à cette proposition de déclaration visant à limiter l'action de l'extrême droite en Europe; les autres semblent tourner le dos à nos valeurs de base ou sont tout simplement dépassés.