COVID 19 ET MEDIAS

 

LETTRE AUX SALLES DE REDACTION

TV -RADIOS -JOURNAUX

20 AVRIL 2020

Madame, Monsieur,

Les médias n’ont pas, à mon avis, joué leur rôle en matière d’information objective en ce qui concerne la crise sanitaire actuelle. La situation en France n’est pas le résultat d’une fatalité mais d’un choix ou de l’absence de choix du gouvernement ainsi que l’illustre la bonne gouvernance allemande qui tranche avec la démarche hésitante et empirique des dirigeants politiques français qui apparaissent être dépassés par la crise. Les français doivent savoir que nous ne sommes pas victimes d’un virus mais d’une mauvaise gouvernance. La mauvaise situation d’autres pays n’est pas une excuse alors que le plus proche partenaire de la France jusqu’ici avec lequel la France voulait partager le leadership de l’Europe a su faire face à la situation sans restreindre les libertés individuelles autant que cela a été fait en France.

L’Allemagne donne donc à la France des leçons en matière de politique sanitaire, de droits de l’Homme et de protection du système économique.

En effet l’écart économique pourrait se creuser entre la France  l’Allemagne et la France  risque d’être assimilée à des pays comme l’Espagne et l’Italie. De plus on peut craindre que la gouvernance française ne puisse que  difficilement faire face à l’instabilité sociale due à l’accroissement substantielle du chômage, attendu.

Les chiffres des autres pays que publient les médias sont en valeur absolue n’ont pas de signification sans pondération mathématique pour des comparaisons entre pays. De même il est important de replacer l’épidémie dans son cadre géographique limité car au 16 avril 13 pays occidentaux regroupaient 85% des décès mondiaux dus au Covid-19 (sur 197 pays -voir pièce jointe).

Je vous joins pour information une note d’information plus détaillée en ce qui concerne les chiffres.

Meilleures salutations

Didier Bertin

PJ : 1

Covid-19 -Médias et conseillers des médias

ET ANNEXE

Didier Bertin - 17 avril 2020

 

Il semble que l’approche par les médias du Covid-19 se fasse souvent  au travers d’une campagne de matraquage qui amplifie son aspect dramatique. Il est souvent reproché aux médias de surfer sur la vague du drame  pour accroitre l’audience mais dans ce cas  on arrive à une sursaturation.

En ce qui concerne le Covid-19 les médias ont un grand appétit de chiffres en valeur absolue plus frappants que les chiffres en valeur relative mais qui sont signification pour des comparaisons entre pays ; il est essentiel de neutraliser l’impact de la taille de la population de chaque pays en la pondérant. Ainsi les commentaires sur les chiffres de pays comme les Etats-Unis ou le Brésil dont les taux de mortalité sont inférieurs à celui de la France, sont inappropriés. Cette absence de pondération statistique et l’oubli de mentionner que l’épidémie concentre ses effets sur treize pays occidentaux (sur 197 pays en tout)  qui regroupent plus de 85% des décès mondiaux liés au Covid-19 (voir annexe-16 avril) amplifient inutilement la dramatisation. En revanche les taux de mortalité sont très significatifs et comparables entre eux. Le taux de mortalité en France qui est l’un des plus élevés au monde ne justifie pas l’ironie des médias français et de leurs conseillers.  La Suède sans imposer  de confinement  a un taux de mortalité inférieur à celui de la France et son économie sera bien moins atteinte que celle de la France. Bien entendu les hésitations d’un gouvernement  français surpris et totalement dépassé par la crise ont aussi largement participé à la dramatisation.

L’Allemagne à laquelle la France voulait se comparer et avec laquelle elle voulait être le leader de l’UE a donné les raisons de l’amplitude de la crise en France et qui est une gouvernance déplorable que n’excuse pas celle d’autres pays.

L’Allemagne a su maîtriser l’épidémie par son système hospitalier adapté et par sa préparation à des vastes campagnes de tests  avant même qu’une première contamination ne soit constatée sur son territoire.

Cette politique préventive de l’Allemagne a aussi permis une moindre limitation des libertés individuelles et en général une moindre répression que celles appliquées en France. Il faut noter que la France avait pris l’habitude d’exercer une forte répression pour imposer des réformes qui ont été finalement suspendues ou annulées (le coût de la mauvaise gestion sera sans commune mesure avec les économies espérées sur les retraites). L’absence de mesures préventives a entrainé la perte de nombreuses vies humaines et va provoquer une très forte dégradation de la situation économique. La mauvaise gouvernance a donc entrainé des décès, une forte dégradation de l’économie et une atteinte aux libertés individuelles que l’on voudrait même maintenir de façon discriminatoire pour les personnes âgées. Les médias devraient mettre l’accent sur la mauvaise gouvernance plus que sur le virus. Cette gouvernance a fait chuter pour l’instant  le taux de guérison à moins de 89% en France alors qu’il est de l’ordre de 99% dans d’autres pays et de 96% en Allemagne.

Par ailleurs les experts invités par nombre de médias donnent trop souvent par leur présence une légitimité à des approximations hasardeuses. La pratique de l’ironie en France même en période de crise a amené  certains de ces experts à une critique facile des travaux du Pr Raoult au point que le Président ait dû intervenir pour les freiner.

Pour ces conseillers, le traitement du Pr Raoult  ne devrait pas être appliqué   car le fait qu’il réduise la charge virale n’est pour eux pas suffisante si l’on n’a pas vérifié avant que des placébos ne pourraient pas en faire autant. Il s’agit là de querelles byzantines  ou dignes des médecins de Molière. La chloroquine est utilisée en Israël où le taux de guérison est de 99%

Le fait que le Pr Raoult indique que la chaleur saisonnière devrait ralentir l’épidémie entraine encore une fois l’ironie de prétendus experts. Pourtant les taux de mortalité  relatifs aux cas très limités de  Covid-19 par rapport à l’Europe, au Moyen-Orient et en Afrique semblent aller dans ce sens (voir annexe).

Le Moyen-Orient et l’Afrique ont eu respectivement 6 875 et 961 morts au 16 Avril ce qui est sans relation avec les 17 920 décès en France (voir annexe, source : BNO news). Le continent africain et tous les pays du  Moyen Orient n’ont ensemble qu’un nombre de décès qui représente  42.6% des décès de la seule France (avec ajustement de l’Egypte qui appartient aux deux régions).

16 April 2020-Bno-news

POPULATION Mn

contaminations

Death cases

Death rate%

13 WESTERN COUNRIES

754

1 592 948

123 587

7,76

WORLD %

9,8

72,8

85,4

 

MIDDLE EAST

437,6

190 653

6 875

3,6

WORLD %

5,6

8,7

5,4

 

AFRICA

1 233,70

18 340

961

5,2

WORLD %

16

8,3

6,5

 

WORLD

7 715

2 189 389

147 038

6,7

 

Annexes au 16 avril 2020: source BNO news

16 APRIL 2020

 Population  Mn

Contaminations

Death cases

Death rate %

GERMANY

83

138 253

4 105

2,98

France

67

165 027

17 920

10,86

ITALY

60,4

169 323

22 260

13,15

SPAIN

46,9

185 309

19 116

10,32

Netherlands

17,3

29 214

3 315

11,35

BELGIUM

11,5

34 809

4 857

13,95

Portugal

10,3

18 841

629

3,34

SWEDEN

10,2

11 445

1 033

9,03

AUSTRIA

8,9

14 476

410

2,83

IRELAND

4,9

13 271

486

3,66

USA

329,3

679 781

34 532

5,08

UK

66,4

103 093

13 729

13,32

CANADA

37,9

30 106

1 195

3,97

MAIN WESTERN COUNTRIES

754

1 592 948

123 587

7,76

% OF WORLD

9,8

72,8

85.4

 

WORLD: 197 COUNTRIES

7 715

2 189 389

147 038

6,72

 

 

       

MIDDLE EAST

POPULATION Mn

Comtaminations

Death case

death rate

IRAN

82,2

77 995

4 689

6,01

TURKEY

82,6

74 143

1 643

2,22

ISRAEL

9,1

12 758

142

1,11

SAUDI ARABIA

34,2

6 380

83

1,30

EMIRATES

10

5 825

35

0,60

QATAR

2,8

4 103

7

0,17

EGYPT

101,2

2 673

196

7,33

KUWAIT

4,4

1 524

3

0,20

IRAQ

40,1

1 434

36

2,50

OMAN

4,7

1 019

4

0,39

LEBANON

6,1

663

21

3,17

JORDAN

10,6

402

7

1,74

SYRIA

18,5

33

2

6,06

YEMEN

29,6

1

0

0

BAHRAIN

1,5

1 700

7

0,41

MIDDLE EAST

437,6

190 653

6 875

3,61

WORLD

7 715

2 189 389

147 038

6,72

Middle East  in %

5,6

.8,7

.5,4

 

         

AFRICA

 

 

 

 

EGYPT

101,2

2 673

196

7,33

SOUTH AFRICA

58,8

2 605

48

1,84

MOROCCO

35,2

2 283

130

5,69

ALGERIA

43,9

2 268

348

15,34

TUNISIA

11,7

822

37

4,50

IVORY COAST

26,4

688

6

0,87

GHANA

30,3

641

8

1,25

NIGER

23,2

609

15

2,45

DJIBOUTI

1

591

2

0,34

BURKINA FASO

20,3

546

32

5,86

NIGERIA

201

442

13

2,94

GUINEA

12,6

438

1

0,23

MAURITIUS

1,3

324

9

2,78

CONGO

5,5

267

22

8,24

RWANDA

12,4

138

0

0

MADAGASCAR

26,3

110

0

0

GABON

2,1

95

1

1,05

TANZANIA

60,9

94

4

4,26

ETHIOPIA

110,1

92

3

3,26

TOGO

7,7

81

5

6,17

SOMALIA

15,6

80

5

6,25

LIBERIA

5

73

6

8,22

UGANDA

41,6

55

0

0

LIBYA

6,6

49

1

2,04

ZAMBIA

18,1

48

2

4,17

GUINEA-BISSAU

2

46

0

0

BENIN

12,1

35

1

2,86

ERITREA

5,3

35

0

0

SUDAN

42,4

32

5

15,63

MOZAMBIQUE

30,1

31

0

0

CHAD

16,2

27

0

0

ZIMBABWE

17,3

24

3

12,50

ANGOLA

31,1

19

2

10,53

MALAWI

17,6

16

2

12,50

NAMIBIA

2,5

16

0

0

BOSTWANA

2,1

15

1

6,67

SIERRA LEONE

7,9

15

0

0

CENTRAL AFRICAN REP

4,8

12

0

0

GAMBIA

2,2

9

1

11,11

BURUNDI

12,3

5

1

20.00

SOUTH SUDAN

13,3

4

0

0

KENYA

47,6

234

11

4,70

CAMROON

26,1

922

17

1,84

MALI

19,7

171

13

7,60

SOMALIA

15,6

80

5

6,25

MAURITANIA

3,9

7

1

14,29

SENEGAL

16,2

335

2

0,60

CAP VERDE

0,6

55

1

1,82

COMORES

0,9

0

0

0

ESWATINI

1,4

17

1

5,88

LESOTHO

2

0

0

0

SAO TOME

0,2

4

0

0

SEYCHELLES

0,1

11

0

0

EQUATORIAL GUINEA

1,4

51

0

0

AFRICA

1233,7

18 340

961

5,24

WORLD: 197 COUNTRIES

7 715

2 189 389

147 038

6,72

AFRICA   IN %

16

8,3

6,5