PROPOSITIONS POUR L'EMPLOI part.4/4

PROPOSITIONS DE CREATION D'EMPLOIS


EN FRANCE


NOUVELLE APPROCHE DES PRIORITES

DE PRODUCTION ET DE SERVICES


11 FEVRIER 2013

Didier BERTIN

QUATRIEME PARTIE sur quatre


ANALYSE SECTORIELLE


ET PROPOSITIONS POUR ACCROITRE L'EMPLOI

 

 

I-METHODE

 

Les 1 800 meilleures entreprises mondiales ont été réparties par secteur d'activité; parmi les entreprises de chaque secteur un échantillon de celles qui ont la meilleure propension à créer des emplois a été choisi dans des pays dont le développement économique est en général aussi ou plus avancé que celui de la France de sorte que les comparaisons avec les entreprises françaises soient significatives. 

L'idée conductrice est d'identifier les entreprises qui conjuguent une bonne rentabilité et une large propension à recruter de façon à orienter l'aide de l'État vers des entreprises existantes, à développer ou à créer qui soient capable de réaliser d'importantes embauches de personnel sans remettre en cause leur rentabilité. L'État devrait directement prendre le relais en matière de création d'entreprises en cas de défaillance de l'initiative privée qui pourrait mettre en cause l'ordre public si le chômage ne décroissait pas, en outrepassant si nécessaire et dans l'intérêt national les règles européennes. 

 

II-INDUSTRIES DE BASE ET DE TRANSFORMATION - Voir Annexe 6 

485 entreprises parmi les 1800 meilleures mondiales opèrent dans le secteur de l'industrie de base et de transformation. Parmi celles-ci un échantillon de 114 entreprises a été sélectionné dans les 18 pays suivants:
USA, Pays Bas, Allemagne, Suisse, Japon, Taiwan, Irlande, Norvège, Royaume Uni, Espagne, Italie, Finlande, Canada, Autriche, Suède, Danemark, Luxembourg, Australie.
Cet échantillon a été comparé aux 14 meilleures entreprises françaises de ce secteur.
Les chiffres de cet échantillon sont:

 

  Sales Profit Assets Staff  Job ratio
  $Bn $Bn $Bn    
114 Corp 1807.8 98.4 3996.7 5 903 411 3 266
14 French Corp. 452.3 33.1 549  888 694 1953

Cette substantielle différence du taux d'emploi apporte une piste: Il existe dans ce secteur et dans des pays particulièrement développés des types d'activité qui permettent à des entreprises d'engendrer un profit, d'être classées parmi les meilleures mondiales tout en utilisant beaucoup plus de main d'œuvre par unité de vente que les meilleures entreprise du même secteur en France.

Si les entreprises françaises sont indifférentes à l'emploi, l'État doit réserver son aide au développement de ces types d'activité par des entreprises existantes ou nouvelles.

Ces entreprises sont les suivantes: 

 

     

Sales

Profit

Assets

Staff

Job ratio

     

$bn

$bn

$bn

   

Airgas

USA

Chemicals

4,6

0,3

5

14 000

3 043

Akzo   Nobel

Netherlands

Chemicals

20,3

0,6

25

57 420

2 829

Bayer Group  DAX

Germany

Chemicals

47,3

3,2

67

111 800

2 364

Clariant

Switzerland

Chemicals

7,9

0,2

10

22 149

2 804

DIC

Japan

Chemicals

9,4

0,2

8

21 572

2 295

K   &S   DAX

Germany

Chemicals

7,2

0,8

8

15 241

2 117

Nan   Ya Plastic

Taiwan

Chemicals

11,6

1,4

16

33 710

2 906

Nitto   Denko

Japan

Chemicals

7,7

0,7

8

25 402

3 299

Sigma-Aldrich   Nasdaq100

USA

Chemicals

2,5

0,5

3

8 300

3 320

Syngenta

Switzerland

Chemicals

12,4

1,5

16

26 300

2 121

Toray   Industries  Nikkei

Japan

Chemicals

19

0,7

19

38 740

2 039

Danaher

USA

Conglomerates

16,1

2,2

30

59 000

3 665

General   Electric   Dow30

USA

Conglomerates

147,3

14,2

717

301 000

2 043

Honeywell   International

USA

Conglomerates

36,5

2,1

40

132 000

3 616

Ingersoll-Rand

Ireland

Conglomerates

14,8

0,3

19

52 000

3 514

Orkla

Norway

Conglomerates

10,2

-0,1

116

30 233

2 964

Philips

Netherlands

Conglomerates

29,2

-1,7

35

125 241

4 289

Siemens  DAX

Germany

Conglomerates

98,4

8,2

136

402 000

4 085

Smiths   Group

UK

Conglomerates

4,7

0,6

6

22 900

4 872

Textron

USA

Conglomerates

11,3

0,2

14

32 000

2 832

ThyssenKrupp   Group  DAX

Germany

Conglomerates

58

-1,7

57

180 050

3 104

United   Technologies  Dow30

USA

Conglomerates

58,2

5

62

199 900

3 435

Abengoa

Spain

Construction

9,2

0,3

23

24 605

2 674

Acciona

Spain

Construction

12,1

0,4

7

31 857

2 633

Aker   Solutions

Norway

Construction

6,1

0,9

6

17 495

2 868

Asahi   Glass  Nikkei

Japan

Construction

15,8

1,2

21

51 294

3 246

Bilfinger   & Berger

Germany

Construction

10,6

0,5

10

58 312

5 501

CRH

Ireland

Construction

23,4

0,7

27

76 418

3 266

Daikin   Industries

Japan

Construction

14

0,2

14

41 569

2 969

Fluor

USA

Construction

23,4

0,6

8

43 087

1 841

Geberit

Switzeland

Construction

2

0,4

2

6 004

3 002

Grupo   ACS

Spain

Construction

37,6

1,2

60

164 923

4 386

HeidelbergCement

Germany

Construction

18

0,8

37

53 437

2 969

Hochtief

Germany

Construction

30,2

-0,2

20

75 449

2 498

Holcim

Switzerland

Construction

22,1

0,3

45

80 967

3 664

Italmobiliare

Italy

Construction

6,9

0

16

21 832

3 164

Jacobs   Engineering

USA

Construction

10,7

0,4

6

45 700

4 271

KBR

USA

Construction

9,3

0,5

5,7

27 000

2 903

Kone

Finland

Construction

6,8

1,2

6

37 542

5 521

Nippon   Sheet Glass   Nikkei

Japan

Construction

6,9

0

10

29 340

4 252

OHL

Spain

Construction

6,3

0,3

16

22 343

3 547

Royal   BAM Group

Netherlands

Construction

10

0,2

9

26 088

2 609

Sacyr   Vallehermoso

Spain

Construction

5,1

-2,1

21

20 422

4 004

SNC-Lavalin   Group

Canada

Construction

6,7

0,4

7

23 900

3 567

Strabag

Austria

Construction

16,6

0,2

14

73 600

4 434

Wolseley

Switzerland

Construction

22,3

0,4

48

46 246

2 074

Joy   Global

USA

Industrial   Equipement

4,7

0,6

6

14 500

3 085

Metso

Finland

Industrial   Equipement

8,6

0,5

8

30 324

3 526

NSK   Nikkei

Japan

Industrial   Equipement

8,5

0,3

10

26 334

3 098

Parker-Hannifin

USA

Industrial   Equipement

13

1,1

87

58 400

4 492

Rockwell   Automation

USA

Industrial   Equipement

6,1

0,7

5

21 000

3 443

Roper   Industries

USA

Industrial   Equipement

2,8

0,4

5

8 570

3 061

Sandvik

Sweden

Industrial   Equipement

13,6

0,8

14

50 030

3 679

Schindler   Holding

Switzerland

Industrial   Equipement

8,2

0,7

8

44 387

5 413

SKF   Group

Sweden

Industrial   Equipement

9,6

0,9

10

46 039

4 796

Timken

USA

Industrial   Equipement

5,2

-0,7

4

20 954

4 030

Caterpillar   Dow30

USA

Industrial   equipment

60,1

4,9

74

125 099

2 082

Cooper   Industries

Ireland

Industrial   equipment

5,4

0,8

6

25 786

4 775

Kawasaki   Heavy Industries Nikkei

Japan

Industrial   equipment

14,8

0,3

16

32 706

2 210

Kubota   Nikkei

Japan

Industrial   equipment

11,2

0,7

16

25 409

2 269

Nidec

Japan

Industrial   equipment

8,3

0,6

9

105 873

12 756

SMC

Japan

Industrial   Equipment

3,9

0,6

9

15 305

3 924

Sumitomo   Electric   Nikkei

Japan

Industrial   equipment

24,5

0,8

23

182 773

7 460

Sumitomo   Heavy Industries Nikkei

Japan

Industrial   Equipment

6,6

0,3

8

17 025

2 580

Vestas   Wind Systems

Denmark

Industrial   Equipment

7,6

-0,2

10

22 721

2 990

Wärtsilä

Finland

Industrial   equipment

5,5

0,4

6

17 913

3 257

Weir   Group

UK

Industrial   equipment

3,6

0,5

4

13 000

3 611

ABB

Switzerland

Industrial   equipment

35,6

3

40

133 600

3 753

Alfa   Laval

Sweden

Industrial   equipment

4,2

0,5

5

16 064

3 825

Ametek

USA

Industrial   equipment

3

0,4

4

12 200

4 067

Andritz

Austria

Industrial   equipment

6

0,3

6

16 570

2 762

Assa   Abloy

Sweden

Industrial   equipment

6,1

0,6

8

41 070

6 733

Atlas   Copco

Sweden

Industrial   equipment

11,8

1,9

11

37 579

3 185

Eaton

USA

Industrial   equipment

16

1,4

18

73 000

4 563

Emerson   Electric

USA

Industrial   equipment

24

2,4

23

133 200

5 550

Flowserve

USA

Industrial   equipment

4,5

0,4

5

16 000

3 556

Fuji   Electric Holdings  Nikkei

Japan

Industrial   equipment

8,3

0,2

10

24 562

2 959

Furukawa   Electric   Nikkei

Japan

Industrial   equipment

11,1

0,1

10

39 352

3 545

Hexagon

Sweden

Industrial   equipment

2,8

0,4

7

13 060

4 664

Illinois   Tool Works

USA

Industrial   equipment

17,8

2,1

18

65 000

3 652

Mitsubishi   Electric   Nikkei

Japan

Industrial   equipment

43,9

1,5

37

114 443

2 607

Arcelor   Mittal CAC40

Luxembourg

Iron   & steel

94

2,3

122

260 523

2 772

Evraz   Group

Luxembourg

Iron   & steel

13,3

0,5

18

110 000

8 271

Salzgitter   DAX

Germany

Iron   & Steel

12,7

0,3

12

25 742

2 027

Alpha   Natural Resources

USA

Metal   & Mining

7,1

-0,7

17

14 500

2 042

Alcoa  Dow30

USA

Metals   & mining

25

0,6

40

61 000

2 440

Eldorado   Gold

Canada

Metals   & mining

1,1

0,3

4

2 636

2 396

Iamgold

Canada

Metals   & Mining

1,7

0,8

4

4 272

2 513

Kinross   Gold

Canada

Metals   & Mining

3,9

-2,1

17

10 000

2 564

Orica

Australia

Metals   & Mining

6

0,6

5

14 000

2 333

Yamana  Gold

Canada

Metals   & mining

2,2

0,5

11

4 513

2 051

Halliburton

USA

Oil  service & equipment

24,8

2,8

24

68 000

2 742

Cameron   International

USA

Oil   & Gas Operations

7

0,5

9

22 500

3 214

Rowan   Cos

USA

Oil   & Gas Operations

0,9

0,7

7

2 719

3 021

National   Oilwell Varco

USA

Oil   & service equipement

14,7

2

26

42 143

2 867

AMEC

UK

Oil   service & equipment 

5,1

0,4

4

25 757

5 050

Baker   Hughes

USA

Oil   service & equipment 

19,8

1,7

25

57 700

2 914

Weatherford   International

Switzeland

Oil   service & equipment 

13

0,3

21

61 000

4 692

Helmerich   & Payne

USA

Oil   Services & Equipement

2,7

0,5

5

8 707

3 225

Ensco

UK

Oil   services & equipment

2,8

0,6

18

8 000

2 857

Petrofac

UK

Oil   services & equipment

5,6

0,5

5

13 212

2 359

Schlumberger

Netherlands

Oil   services & equipment

39,5

5

55

113 000

2 861

Subsea   7

UK

Oil   Services & Equipment

5,5

0,4

9

12 000

2182

Tenaris

Luxembourg

Oil   Services & equipment

9,2

1,2

15

26 980

2 933

Wood   Group

UK

Oil   services & equipment

5,5

2,2

4

27 848

5 063

WorleyParsons

Australia

Oil   Services & Equipment

6

0,4

4

35 100

5 850

Transocean

Switzeland

Oil   services & Equipment

9,1

-5,7

35

18 700

2 055

Amcor

Australia

Packaging

13,3

0,4

12

33 868

2 546

Crown   Holdings

USA

Packaging

8,6

0,3

7

20 655

2 402

Rexam

UK

packaging

7,4

0,6

9

19 600

2 649

Rock-Tenn

USA

packaging

6,9

0,2

11

26 600

3 855

International   Paper

USA

paper   industry

26

1,3

30

61 500

2 365

MeadWestvaco

USA

paper   industry

6,1

0,2

9

17 000

2 787

Mondi

UK

paper   industry

7,7

0,4

7

23 400

3 039

114   companies

 

 

1837,4

99,1

3036,7

5 988 636

3 266

 

PROPOSITION

Si les meilleures entreprises françaises de l'industrie de base et de transformation avaient un taux d'emploi similaire à celui des meilleures entreprises mondiales que nous avons sélectionnées, nous aurions près de  600 000 emplois supplémentaires dans ce secteur. Les meilleures entreprises devraient se concentrer sur les niches d'activité porteuses d'emplois qu'occupent les sociétés de l'échantillon. Même si seulement une partie de cet effort était fait, le chômage général pourrait sensiblement décroitre à partir de ce seul secteur.

 

II-INDUSTRIES DE HAUTE TECHNOLOGIE -Voir Annexe 7 

242 entreprises parmi les 1800 meilleures opèrent dans ce secteur;  nous  avons sélectionné un échantillon de 63 entreprises dans les 10 pays suivants: Royaume Uni, Canada, USA, Danemark, Japon, Suisse, Irlande, Allemagne,  Suède et  Pays Bas et nous avons comparé cet échantillon aux 11 meilleures entreprises françaises de ce secteur.

 

Sales

Profit

Assets

Staff

Job ratio

 

Bn $

Bn$

Bn $

 

 

63 Corp.

834,7

79,2

1013

3 443 709

4 126

11 french Corp.

192

12,8

351

660 842

3 442

 

Le ratio de l'échantillon appliqué aux entreprises françaises pourrait entrainer un accroissement de 130 000 emplois dans ce secteur en s'inspirant des activités des 63 entreprises de l'échantillon.  Toutefois ce raisonnement se heurte à la position dominante des États Unis et du Japon dans ce secteur, au savoir faire de certains pays comme Taiwan et aux  potentialités de la Chine.

Dans le rapport INSEAD -OMPI  sur l'innovation, nous n'avons retenu le classement des capacités à l'innovation et non pas des réalisations qui sont prises en compte même à des échelles non significatives et nous nous sommes restreints aux leaders de l'innovation, toutefois  nous avons dû descendre aux 22ème et  23ème rang pour faire apparaître  la France et l'Allemagne:

RANG

PAYS

INDICE

1

Singapour

74.9

2

Chine-HK

72

3

Suède

68.8

4

Suisse

68

5

Royaume Uni

68

6

Finlande

67.5

7

Danemark

67.4

8

Irlande

67.4

9

USA

66.3

10

Canada

65.8

11

Norvège

64

12

Nouvelle Zélande

63.4

13

Australie

63.4

14

Luxembourg

63

15

Pays-Bas

62.9

16

Corée du Sud

61.8

17

Israël

61.5

18

Japon

61.3

19

Islande

60.8

20

Belgique

60.3

21

Autriche

59.5

22

France

59.1

23

Allemagne

58.8

 

Ce classement prend en compte brevets et d'institutions sans nécessaire application industrielle à grande échelle, mais reste significatif et nous pouvons remarquer :

1.     la présence en tête de Singapour et de la Chine (HK)

2.     la présence massive  des pays anglo-saxons: Royaume Uni, États Unis, Canada, Australie, Nouvelle Zélande et Irlande  

3.     la présence en nombre des pays Scandinaves: Norvège, Suède, Danemark, Finlande et Islande

4.     la présence d'un un groupe avec des indices similaires comprenant la Corée du Sud, Israël et le Japon,

5.     la position en retrait de  la France et de l'Allemagne avec un indice du même ordre.  

6.     La présence de la France au 22e rang est due à l'activité en matière de brevets internationaux du CEA: 371 brevets internationaux en 2011,

7.     La présence prédominante du secteur public en France en matière d'innovation et le retard des entreprises privées dont les dirigeants peuvent avoir la sensation "légitime" d'être cloués au pilori. 

Dans la pratique et à grande échelle  les États Unis et le Japon couvrent ce marché par la taille de leurs industries, suivis par Tai Wan, la Chine et la Corée du Sud.

 

 

CONSTATATION 

Pour développer le secteur de la haute technologie, il faudrait d'abord libérer l'organisation sociétale française de ses rigidités. La rigidité d'esprit et les privilèges de castes semblent stériliser le pays et obligent les plus audacieux et les plus innovants à s'expatrier

Il faudrait sans doute renoncer au système des grandes Écoles et de l'ENA; ce système  apporte  plus de privilèges que de savoirs et semble  propager un mode de pensée rigide et centré sur l'autosatisfaction. Mieux que des mots le nombre de brevet limité par rapport à ceux des pays les plus innovants et la taille réduite du nombre des meilleures entreprises mondiales françaises du secteur de la haute technologie, traduisent cette situation. 

Nous aurions sans doute transformé en pâles cadres dirigeants amers et ennuyeux Bill Gates, Paul Allen, Larry Page, Sergei Brin, Steve Jobs, Steve Wozniak, Mark Zuckerberg, Sean Parker, Jeff Bezos.... s'ils avaient été français ..... 

Avant d'investir dans ce secteur il faudrait réformer l'enseignement, développer des pôles de recherche et d'excellence dans chaque  université et redéfinir l'intelligence dans un sens dynamique, innovateur et "allergique à ce qui est pour rester en quête de ce qui n'est pas et qui sera."

 

III-INDUSTRIE ALIMENTAIRE - Voir Annexe 8

 

75 entreprises de ce secteur font partie des 1800 meilleures mondiales dont seulement  deux françaises: Danone et Pernod Ricard.

 

FOOD INDUSTRY

SALES

PROFIT

ASSETS

STAFF

JOB RATIO

 

$ Bn

$Bn

$ Bn

 

 

75 Corp.

1177,9

85,1

1391

3 606 973

3 062

Averages

15,7

1,1

19

48 092

3062

DANONE

25

2.2

39

100 995

4040

PERNOD RICARD

11.1

1.5

35

17 926

1615

 

Cette situation est décevante  pour la France; le Japon  a  5 des meilleures entreprises mondiales et même l'Allemagne et l'Arabie Saoudite sont représentées dans ce secteur au plus haut niveau; le Brésil a autant d'entreprises dans ce secteur que la France; les États Unis ont 19 des meilleures entreprises mondiales du secteur alimentaire.

 

PROPOSITION

 

La France a une réputation incontestée dans le domaine de l'alimentation de qualité mais manque d'entreprises qui puissent figurer parmi les meilleures mondiales et créer des emplois et des revenus à l'exportation. Cet avantage  ne peut être laissé dans les seules mains de PME qui  n'exportent ni n'emploient suffisamment en comparaison aux 75 meilleures entreprises mondiales.  L'État devrait susciter des actions diverses dont de possibles regroupements.

 

IV-INDUSTRIE AUTOMOBILE -Voir Annexe 9 

Tableau synthétique des meilleures entreprises mondiales 

 

 

AUTO   INDUSTRY

CORP.

SALES

PROFIT

ASSETS

STAFF

JOB

RATIO

 

 

 

Bn $

Bn $

Bn $

 

 

1

JAPAN

16

729,6

   21,8                    

876

1 342  189

1 838

2

GERMANY   

6

531,4

   39,4        

763

1 105 269

2 081

3

USA

7

388,6  

33,6

394

786 250

2 021

4

FRANCE

4

 173,7                     

                   6

   217

499 472

2 871

5

SOUTH KOREA

5

139

      13        

147

       102 333  

736

6

CHINA

7

137,5              

 8,4

125 

455 739

3 314

 

TOTAL

45

2 100

122.2

2522

2 949 063

1 404

 

 

 

 

 

 

 

 

Other countries

10

203.9

11.1

200

1 985 063

9 730

 

TOTAL

55

2 303.9

133.3

2 722

4 943 494

2 146

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le premier pays par la qualité et la taille de ses entreprises est le Japon avec un taux d'automatisation qui semble supérieur à celui de l'industrie allemande.

L'Allemagne vient  au second rang  et l'industrie automobile joue un rôle clef dans son économie.  Le succès de l'industrie automobile allemande repose sur des véhicules puissants et entièrement carbonés qui ne répondent plus à la nouvelle donne mondiale. La disponibilité du pétrole sur le marché et l'évolution de son prix deviennent trop incertains et les consommateurs avisés devraient tourner le dos à des véhicules dont le coût d'utilisation est imprévisible et semble avoir atteint une limite maximum entrainant la fermeture de sites de production.

Depuis 1999 les Japonais ont pris une sérieuse avance dans la conception de modèles innovants.

La Corée du Sud semble en tête du marché dans en matière d'automatisation de la production.

L'industrie française a un retard certain  en matière de production par manque d'investissement. Le taux d'emploi de  2 871 est un plafond qui traduit des ventes insuffisantes. Le problème le plus urgent n'est pas le coût du travail mais la baisse des ventes en volume et prix dans ce secteur en France.

Le rôle de l'État serait d'encourager la production et la ventes de nouveaux véhicules décarbonés et l'arrêt de la production des voitures utilisant le pétrole.

 

PROPOSITIONS

En attendant la production prochaine des nouveaux véhicules décarbonés qui mériterait une campagne d'information et l'arrêt de la production des anciens véhicules, on ne peut pas se plaindre de la baisse des ventes de voitures et de la montée du chômage dans ce secteur tout en continuant à désigner la voiture  comme l'ennemi public n° 1 en France et en lui menant une guerre tous azimuts.

 

1-Les villes devraient cesser leur guerre qui entraine leur responsabilité dans les fermetures de sites de production et le chômage. Les villes réduisent les voies de circulation et  envisage une baisse généralisée de la vitesse pour  rendre la circulation toujours plus visqueuse et étouffent  avec d'autre mesures de coercition  l'économie des centres-villes qui tendent à devenir des déserts hostiles. Peu d'entreprises gèrent les parkings dont les prix d'accroissent et il est même question que "des municipalités de gauche, comme Paris,  interdisent de fait la circulation automobile des pauvres" en raison de leur difficulté à acquérir de nouvelles voitures.

C'est à la source que les maires doivent combattre la pollution en exigeant des industriels qu'ils cessent de proposer à la vente des voitures carbonées.

2-L'État aussi mène sa guerre contre l'industrie automobile au moyen de la taxe sur le pétrole (TICPE) et de la TVA qui lui permettent de bénéficier des hausse du cours du pétrole et  qui frappent en premier lieu les classes moyennes et défavorisés auxquelles appartiennent les principaux acheteurs de voitures. De plus le système qui rend les amendes indolores pour les privilégiés et très lourdement pénalisantes pour les défavorisés est inique.

La pénalité financière n'est juste que si elle est proportionnelle aux revenus.

 

3-Il faudrait arrêter la production de voitures utilisant le pétrole et ses dérivées et aider la production et la vente de véhicules "entièrement décarbonées."

Une voiture décarbonée ayant une pollution nulle  est "à notre avis" un véhicule qui combine l'hybridité électrique au système FLEX brésilien (essence ou alcool).

"L'hybridité a dans ce cas uniquement pour but de réduire le besoin en alcool en raison de notre manque de surfaces agricoles pour produire des véhicules Flex comme au Brésil.

S'il était nécessaire d'importer une partie de l'alcool pour voitures, nous pourrions avoir des fournisseurs dans des pays plus stables que beaucoup de ceux qui produisent le pétrole.

En agissant vite nous pourrions faire des voitures entièrement décarbonées et totalement non polluantes une spécialité nationale et conquérir de nouveaux marchés dont le marché allemand.

V-TRANSPORTS -Voir Annexe 10 

La SNCF, principal employeur de ce secteur en France, n'est pas classée parmi les plus grandes Sociétés mondiales  car elle est un établissement public. La SNCF est un employeur important par rapport aux autres transporteurs internationaux  qui engendre un chiffre d'affaires bien plus important que les 67 meilleures entreprises mondiales en raison de la qualité de ses services de grandes lignes trop chèrement tarifés et qui ne permettent que d'atteindre le point mort en 2011.

 

Corp.

Sales

Profit

Assets

Staff

Job Ratio

 

$Bn

$Bn

$Bn

 

 

67 Best world Corp.

925

48

1 568

3 365 341

3 638

Average

13.8

0.7

23

50 229

3 638

Paris   Airport

3.2

0.5

12

11 925

3 726

Air   France-KLM

33.4

0.9

40

102 012

3 054

SNCF

42.4

00.2

55

245 000

5 778

France

79

1.6

107

358 937

4 544

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CONSTATATION

Nous ne voyons pas d'espoir de grande croissance en matière d'emplois dans ce secteur et espérons que l'entrée d'Air France-KLM sur le marché "low cost" permettra de maintenir l'emploi.

 

VI-COMMUNICATIONS -Voir Annexe 11 

 

99 entreprises  du secteur des communications sont incluses parmi les 1 800 meilleures entreprises mondiales. Nous avons sélectionné un échantillon de 18 entreprises de pays fortement développés qui ont un taux d'emploi intéressant.

Ces 18 entreprises appartiennent aux sous-secteurs suivants:

Edition: 7 ; médias: 3 ; télécommunication: 8.   

Ces entreprises sont dans les pays suivants:  USA, 8; Royaume Uni, 3; Canada, 2; Allemagne,1; Autriche,1; Portugal,1; Italie,1.

 

Corp.

Sales

$Bn

Profit

$Bn

Assets

$Bn

Staff Job ratio
18 297.7 28.6 633 1 209 955 4064
Averages 16.5 1.6 35.2 67 220 4064

 

ANALYSE SOUS-SECTORIELLE Télécommunications  

8 Corp.

Sales

$Bn

Profit

$Bn

Assets

$BN

Staff

Job

Ratio

BT -UK 3.2 2.4 37 92600 2876
Deursche Telekom 76 0.7 153 235152 3094

Frontier

Communications USA

5.2 0.1 18 15400 2962
Portugal Telecom 4.9 7.6 20 33522 6841
Telefonica Spain 81.4 7 160 286145 3515
Telekom Austria 5.8 -0.3 9 16501 2845
Telus Canada 10.2 1.2 20 40100 3931
Windstream USA 4.3 0.2 14 14638 3404
Total 220 18.9 431 734038 3337
Average=moyenne 59.5 53.9 91 91755 3337

 

 FRANCE-meilleures sociétés 

Iliad 3 0.4 5 5 655 1885
France Telecom 58.6 5 120 163553 2791
Total 61.6 5.4 125 169208 2769

    

Télédiffusion:

3   Corp.

Sales-$bn

Profit-$bn

Assets-$bn

Staff

Job ratio

CC   Media Holdings -USA

6.2

-0.3

17

21 200

3419

Liberty  Media Corp-USA

3

0.8

8

25 000

8333

Walt   Disney -USA

41

5

74

156 000

3805

Total

50,2

5,5

99

202 200

4 027

Average

16,7

1,8

33

67   400

4 027

Vivendi  -France

37,3

3,5

71

54 561

1463

 

Edition:

7   Corp.

Sales-$bn

Profit-$bn

Assets-$bn

Staff

Job ratio

Gannett-USA

5.2

0.5

7

31 000

5962

Mc Graw Hill-USA

6.2

0.9

6

22 700

3661

Nielsen   Holdings-NL

5.5

0.1

15

35 000

6364

Pearson-UK

9.1

0.2

17

36 317

3991

Reed Elsevier-UK

9.3

1.2

18

30 200

3247

RR Donneley   & Sons-USA

10.6

-0.1

8

58 000

5472

Thomson   Reuters-Canada

13.8

1.4

32

60 500

4384

Total

59,7

4,2

103

273 717

3 881

Average

8,6

0,6

14,7

39 102

3 881

Lagardère-France

10.7

-1

15

28 510

2664

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans les 3 sous-secteurs de la communication les taux d'emplois en France sont très inférieurs à ceux de l'étranger.

 

PROPOSITION

Les quatre sociétés françaises sélectionnées comme étant les meilleures et/ou de nouvelles grandes entreprises de ce secteur pourraient créer près de 200 000 emplois sur la base du taux d'emploi des entreprises de l'échantillon.

 

VII - DISTRIBUTION - Voir Annexe 12

 

113 entreprises du secteur de la distribution sont incluses parmi les meilleures entreprises mondiales. Nous avons sélectionné un échantillon de 29 entreprises  de pays très développés dont les taux d'emploi devraient servir de sources d'inspiration.

29 Corp.

 

Sales-$bn

Profit-$bn

Assets-$bn

Staff

Job ratio

Advance   Auto Parts

USA

6,2

0,4

4

29 000

4 677

Aeon  

Japan

62,3

0,7

45

245 530

3 941

AutoZone

USA

8,3

0,9

6

37 050

4 464

Bed   Bath & Beyond 

USA

9,3

0,9

6

45 000

4 839

D'Ieteren

Belgium

7,7

0,5

3

31 537

4 096

Dillard's

USA

6,4

0,6

7

29 953

4680

Dollar   General

USA

14,1

0,7

10

85 900

6 092

Gap

USA

14,5

0,8

7

134 000

9241

George   Weston

Canada

31,8

0,6

21

140 800

4 428

Groupon

USA

1,6

-0,3

2

10 000

6250

H&M  

Sweden

16,3

2,3

9

67 874

4 164

Home   Retail Group

UK

9,5

0,3

7

53 018

5 581

JC   Penney

USA

17,3

-0,2

11

156 000

9017

Jeronimo   Martins

Portugal

12,7

0,4

6

66 270

5 218

Kingfisher

UK

16,7

0,8

15

78 000

4 671

Luxottica   Group

Italy

8,7

0,6

11

61 900

7 115

Macy's

USA

26,4

1,3

22

166 000

6288

Marks   & Spencer

UK

15,6

1

12

78 169

5 011

Morrisons 

UK

21

0,8

12

131 207

6248

Nordstrom

USA

10,9

0,7

9

52 000

4 771

Petsmart

USA

6,1

0,3

3

50 000

8197

Ross   Stores 

USA

8,6

0,7

3

34 400

4 000

Safeway

USA

43,6

0,5

15

178 000

4 083

Sears   Holdings 

USA

41,6

-3,1

21

264 000

6 346

Shoppers   Drug Mart

Canada

10,3

0,6

11

52 200

5 068

Sonae  

Portugal

7,4

0,2

10

35 646

4 817

TJX   Cos

USA

23,2

1,5

8

166 000

7 155

Wal-Mart   Stores  

USA

447

15,7

193

2 200 000

4 922

Whole Foods Market

USA

10,5

0,4

5

48 200

4 590

Total

 

915,6

30,6

494

4 727 654

5163

Average

 

31.6

1.1

17

163 022

5163

 

 

Meilleures entreprises françaises du secteur

Carrefour  

113,2

0,5

62

471 755

4167

Finatis

45,4

0

44

175 383

3 863

PPR

11,3

1,7

16

46 905

4 151

 

169,9

2,2

122

694 043

4 085

 

 

 

 

 

PROPOSITION

Sur la base des taux d'emploi  de leurs concurrents étrangers, les sociétés françaises pourraient créer  180 000 emplois en partie hors de France.   Les sociétés étrangères, principalement américaines,  emploient plus et engendrent plus de profits que les sociétés françaises: 3.5% des ventes contre 1.3% en France. Les supermarchés français sont pourtant appréciés dans de nombreux pays et ont un savoir-faire incontestable.

 

VIII-PRODUITS ET SERVICES DESTINES   AUX ENTREPRISES ET CONSOMMATEURS PRIVES  -Voir Annexe 13

Ce secteur à large champs recouvre les activités de production et de services pour les entreprises et particuliers comme   les agences de travail intérimaire, les locations de véhicules, les services de sécurité, les produits consommables liées à l'informatique, les vêtements, les produits cosmétiques, les appareils ménagers...Cent entreprises de ce large secteur sont incluses dans les 1 800 meilleures entreprises. Nous avons sélectionné 21 de ces 100 entreprises dans des pays développés sur la base de leur capacité à créer de l'emploi.

 

Corp. Sales Profit Assets Staff Job ratio
  $Bn $Bn $Bn    
21 212.4 14 265.9 2592923 12208
Average 10.1 0.7 12.7 123473 12208

 

Meilleures sociétés françaises

   

Sales

$bn

Profit

$bn

Assets

$bn

Staff

Job ratio

Publicis Groupe

Business &   Personal services

7,5

0,8

21

48 531

6 471

Sodexo

Business &   personal Supplies

23,1

0,6

16

391 148

16 933

L'Oreal

Household/personal   Products

26

3,4

35

68 900

2 650

LVMH

Household/personal   products

37,3

4,6

61

97 559

2 616

Hermès International

Apparel

4

0,8

4

8 366

2 092

 

 

97,9

10,2

137

614 504

6277

Ce secteur a de  fortes potentialités en matière d'emplois et seul le tourisme a des potentialités supérieures.

En dehors de sociétés de service comme Sodexo et Publicis, nous sommes loin du taux d'emploi moyen de l'échantillon.

Les 21 sociétés comprennent 13 sociétés américaines, 2 sociétés anglaises, 2 sociétés suisses, 1 société suédoise, 1 société néerlandaise, 1 société irlandaise et 1 société espagnole.

 

 

 

Sales

Profit

Assets

Staff

Job   ratio

 

 

 

Bn   $

Bn   $

Bn   $

 

 

Apollo Group  

 

USA

 

Business  & Personal Services

 

4.6

0.5

3

55 262

12 013

Fidelity National Info

 

USA

 

Business  & Personal Services

 

5.7

0.5

14

33 000

5 789

G4S

UK

 

Business  & Personal Services

 

11.7

0.3

9

630 000

53 846

Interpublic Group

 

USA

 

Business  & Personal Services

 

7

0.5

7

42 000

6 000

Omnicom Group

 

USA

 

Business  & Personal Services

 

13.9

1

21

70 600

5 079

Tyco International

 

Switzeland

 

Business  & Personal Services

 

17.2

1.4

27

102 000

5 930

Randstad Holding

 

Netherlands

 

Business  & Personal Services

 

21

0.2

9

605 000

28 810

Securitas

 

Sweden

 

Business  & Personal Services

 

9.6

0.3

6

300 000

31 250

SGS

 

Switzerland

 

Business  & Personal Services

 

5.1

0.6

5

71 220

13 965

Xerox

 

USA

 

Business  & Personal Services

 

22.6

1.3

30

139 650

6 179

Paychex  

 

USA

 

Business  & Personal Services

 

2.2

0.5

4.9

12 400

5 636

WPP

 

Ireland

 

Business  & Personal Services

 

15.6

1.3

39

104 052

6 670

Community Health Sys

 

USA

 

Healthcare

 

13.6

0.2

15

66 000

4 853

LabCorp

 

USA

 

Healthcare

 

5.5

0.5

6

31 000

5 636

Universal Health

 

USA

 

 

7.5

0.4

8

46 500

6 200

DaVita

 

USA

 

Healthcare

 

7

0.5

9

41 000

5 857

Quest Diagnostics

 

USA

 

Healthcare

 

7.5

0.5

4

42 000

5 600

Tenet Healthcare

 

USA

 

Healthcare

 

8.9

0.1

9

50 781

5 706

Fossil  

 

USA

 

Household/personal care

 

2.6

0.3

2

13 100

5 038

Inditex

 

Spain

 

Apparel

 

18.1

2.5

14

100 138

5 532

Next

 

UK

 

Apparel

 

5.5

0.6

24

37 220

6 767

Total

21 Corp.

 

212.4

 

14

265,9

2 592   923

12 208

Average

 

 

10.1

0.7

12.7

123   473

12 208

 

CONSTATATION

La mode, le luxe  et les cosmétiques constituent un savoir-faire français incontestable comme l'industrie automobile en Allemagne, mais qui ne requiert pas de pétrole. C'est un secteur d'innovation et de création artistique et pourtant seules deux sociétés françaises de ce secteur figurent parmi les meilleures entreprises mondiales.

Le taux d'emploi de l'échantillon fait ressortir une potentialité théorique de l'ordre de  300 000 emplois pour des activités analogues à ceux de l'échantillon et qui pourraient être menées en France.

 

IX -SERVICES AUX ENTREPRISES -Voir Annexe 14

 

Ce secteur comprend les sociétés d'investissements financiers et immobiliers et de Trading.

Les grandes sociétés de trading sont une extension traditionnelle des sociétés asiatiques dans le but de se concentrer plus efficacement sur la vente notamment des produits de leurs maisons-mères industrielles, alors que les sociétés de trading occidentales se concentrent plutôt sur les commodities (matières premières et produits agricoles).

Les meilleures sociétés de trading mondiales sont japonaises, coréennes et maintenant chinoises et reflètent une grande efficacité commerciale.

110 Sociétés de ce secteur sont incluses dans les 1 800 meilleures entreprises mondiales.

Nous avons sélectionné  un échantillon de 12 sociétés de pays économiquement comparables à la France en excluant les sociétés de trading.

 

CORP.

SALES

PROFIT

ASSETS

STAFF

JOB RATIO

 

Bn$

Bn$

Bn$

   

12

81,6

5,9

698

591 747

7 252

 

Meilleures entreprise françaises

 

Eurazeo

5,8

-0,1

21

25 734

4437

Wendel

7,7

0,7

20

61 616

8002

 

13,5

0,6

41

87 350

6470

 

Seules deux sociétés françaises d'investissements financiers  font partie des meilleures et leur bons taux d'emploi a peu d'impact.

 

CONSTATATION 

Ce secteur est difficile d'accès à l'échelle mondiale paraît être un  domaine privilégié  des pays asiatiques qui ont dans ce domaine un savoir-faire incontestable; nous pouvons encore noter que les potentialités d'emplois se situent aussi dans les services et non pas seulement dans l'industrie.

 

X-BANQUES ET ASSURANCES -Voir Annexe 15 

Les Banques et assurances constituent de loin la plus grande part des 1 800 meilleures entreprises mondiales avec un pourcentage de 17.4% de l'ensemble: 314 établissements et 13.5% des emplois des meilleures entreprises

Nous avons sélectionné 81 Banques et 3 compagnies d'assurance de pays développés et ayant des taux d'emploi intéressant. Cet échantillon comprend 21 Banques, Japonaises, 21 Banques américaines, 5 Banques canadiennes, 3 Banques israéliennes et 32 banques de l'Union Européenne.

 

84    Corporations

 

Revenues

Profit

Assets

Staff

Job ratio

   

$ Bn

$ Bn

$ Bn

   

77   Bank

Japan

1,4

-0,4

75

3 149

2 249

Anglo   Irish Bank

Ireland

4,26

0,83

93

116 278

27 295

Banca   MPS

Italy

11,8

1,3

322

31 204

2 644

Banca   Popolare dell'Emilia

Italy

3,8

0,3

78

11 799

3 105

Banca   Popolare di Milano

Italy

3,3

0,1

72

8 475

2 568

Banco   Comercial Português

Portugal

6,6

-1

119

21 770

3 298

Banco   Popolare

Italy

8,3

0,3

178

19 210

2 314

Bank   Hapoalim

Israel

4,2

0,6

90

13 605

3 239

Bank   Leumi le-Israel

Israel

4,2

0,7

92

13 490

3 212

Bank   of America  Dow30

USA

115,1

1,4

2129

281 791

2 448

Bank   of Kyoto

Japan

1,5

0,2

88

3 485

2 323

Bank   of Montreal

Canada

19,5

3,3

537

47 060

2 413

Bank of New York Mellon

USA

15,3

2,5

325

48 700

3 183

Bank   of Nova Scotia

Canada

27,3

5,3

635

77 302

2 832

Bank   of Saga

Japan

0,5

0

25

1 587

3 174

Barclays   FTSE

UK

66,3

4,7

2425

149 700

2 258

BB&T

USA

10

1,3

175

31 800

3 180

BBVA-Banco   Bilbao Vizcaya

Spain

46,7

3,9

768

110 645

2 369

Canadian   Imperial Bank - CIBC

Canada

16,5

3,1

390

42 181

2 556

Chugoku   Bank

Japan

1,6

0,1

75

3 583

2 239

Citigroup

USA

102,6

11,1

1874

266 000

2 593

City   National

USA

1,2

0,2

24

3 256

2 713

Comerica

USA

2,6

0,4

61

9 037

3 476

Commerce   Bancshares

USA

1,1

0,3

21

4 327

3 934

Credito   Emiliano

Italy

1,9

0,1

41

4 987

2625

Credito   Valtellinese

Italy

1,1

0,1

37

4 482

4 075

Deutsche   Postbank   DAX

Germany

9

0,1

250

24 859

2 762

Eighteenth   Bank

Japan

0,6

0,1

29

1 686

2 810

FIBI   Holding

Israel

1,2

0

28

5 087

4 239

Fifth   Third Bancorp

USA

6,7

1,3

117

21 334

3 184

First   Horizon National

USA

1,6

0,1

25

4 728

2 955

First   Niagara Financial

USA

1,3

0,2

33

4 827

3 713

Fukuoka Financial Group Nikkei

Japan

3

0,3

151

6 896

2 299

Higo   Bank

Japan

0,9

0,1

47

2 427

2 697

Hokkoku   Bank

Japan

0,8

0,1

40

2 082

2 603

Hokuetsu   Bank   

Japan

0,6

0,1

27

1 386

2 310

HSBC   Holdings    FTSE

UK

102

16,2

164

305 984

3 000

Huntington   Bancshares

USA

3

0,5

55

11 245

3 748

Hyakugo   Bank

Japan

1

0,1

52

2 789

2 789

Hyakujushi   Bank

Japan

0,8

0,1

46

2 564

3 205

Intesa   Sanpaolo

Italy

47

3,6

858

100 118

2 130

Israel   Discount Bank

Israel

2,4

0,2

52

6 027

2 511

Iyo   Bank

Japan

1,3

0,2

65

2 888

2 222

JPMorgan   Chase   Dow30

USA

110,8

19

170

260 157

2 348

Juroku   Bank

Japan

1,3

0,1

64

3 704

2 849

Jyske   Bank

Denmark

1,6

0,1

47

3 809

2 381

Kagoshima   Bank

Japan

1

0,1

42

2 616

2 616

Keiyo   Bank

Japan

0,9

0,1

43

2 010

2 233

KeyCorp

USA

4,7

0,9

89

15 381

3 273

Kiyo   Holdings

Japan

1

0,1

45

2 833

2 833

M&T   Bank

USA

4,4

0,9

78

14 235

3 235

Marfin   Popular Bank

Cyprus

1,3

-4,3

44

9 466

7 282

Musashino   Bank

Japan

1

0,1

44

2 284

2 284

Nanto   Bank

Japan

1,1

0,1

55

2 882

2 620

National   Bank of Canada

Canada

6,4

1,2

175

19 785

3 091

Nishi-Nippon   City Bank

Japan

1,9

0,6

89

4 677

2 462

Northern   Trust

USA

4,2

0,6

100

14 100

3 357

Ogaki   Kyoritsu Bank

Japan

1

0,1

51

3 205

3 205

People's   United Financial

USA

1,4

0,2

28

4 788

3 420

PNC   Financial Services

USA

15,8

3,1

271

45 940

2 908

Popular

USA

2,5

0,2

37

8 329

3 332

Raiffeisen   Bank  International

Austria

12,9

1,5

175

59 782

4 634

Regions   Financial

USA

6,4

-0,2

127

26 813

4 190

Royal Bank of Scotland 

UK

60,8

-3,1

2336

146 800

2 414

Senshu   Ikeda Holdings

Japan

1,3

0,1

58

3 134

2 411

Shiga   Bank

Japan

1,1

0,1

53

2 650

2 409

Standard   Chartered Group 

UK

23,5

4,7

599

86 865

3 696

SunTrust   Banks

USA

9,6

0,6

177

29 182

3 040

Svenska   Handelsbanken

Sweden

10,9

1,8

358

28 028

2 571

Synovus   Financial

USA

1,5

-0,1

27

5 224

3 483

TD   Bank

Canada

27,7

5,8

772

77 786

2 808

Tochigi   Bank

Japan

0,6

0,1

29

1 888

3 147

Tomony   Holdings

Japan

0,7

0,5

30

2 469

3 527

Tsukuba   Bank

Japan

0,6

0

25

1 991

3 318

UBI   Banca

Italy

6,8

0,2

174

19 515

2 870

UniCredit

Italy

56,3

1,6

1231

160 552

2 852

US   Bancorp

USA

21,4

4,9

340

62 529

2 922

Volksbank

Austria

3,1

0,1

62

7 628

2 461

Wells   Fargo

USA

87,6

15,9

1314

264 200

3 016

Yamaguchi   Financial Group

Japan

1,9

0,2

105

4 483

2 359

Zions   Bancorp

USA

2,7

0,3

53

10 606

3 928

Aon- Insurance

USA

11,3

1

30

62 000

5 487

Marsh   & McLennan-Insurance

USA

11,5

1

16

52 400

4 557

Willis   Group Holdings-Insurance

UK

3,4

0,2

16

17 000

5 000

TOTAL

 

1 188

124.4

22 637

3 389 556

2 853

AVERAGE

 

14.1

1.5

266.3

40 351

2 853

 

Meilleures Banques et assurances françaises - 7 Établissements

 

 

Revenues

Profit

Assets

Staff

Job ratio

 

$ Bn

$ Bn

$ Bn

   

BNP Paribas

119

7,9

2539

198 423

1667

CIC Group

16,1

1,5

324

20 601

1280

Crédit   Agricole

60,1

1,9

2238

87 520

1456

Natixis

23

1,8

610

19 576

851,1

Société   Générale Group

98,6

3,3

1531

160 704

1630

CNP   Assurances

55,2

1,1

406

4 537

82,19

Scor

10,4

0,4

15

1 822

175,2

 Total

382,4

17,9

7663

493 183

1290

 Averages

54,6

2,6

1 095

70 454

1 290

Les Banques française ont réalisé un profit moyen supérieur à la moyenne de l'échantillon mais avec un rendement des actifs très inférieur et un taux d'emploi aussi très inférieur de 45% à celui de l'échantillon.

 

Le rendement des actifs des meilleurs établissements français est de 0.23% contre 0.56% pour les 84 établissements de l'échantillon. Les établissements français réalisent leur profit en gonflant leurs actifs et en prenant en conséquence des risques 4.1 fois supérieurs à ceux des Banques de l'échantillon.

Les Banques française ont réduit leur personnel par une moindre présence sur le territoire et en limitant leurs services aux particuliers; elles  semblent vivre des marges sur financements plus que des commissions de service; les financements sont une activité plus simple mais risquée. 

 

PROPOSITION 

Un changement radical de politique commerciale de Banques pourrait permettre de créer en théorie 500 000 emplois sur la base d'un même volume de revenus et cela avec en considérant les taux d'emploi des 84 entités de l'échantillon. Le part des services dans le profit devrait être beaucoup plus grande; l'activité de service est beaucoup plus complexe dans les Banques et requiert plus de personnel que les financements ce qui est favorable à l'emploi. Cette activité requiert un effort commercial constant    mais n'engendre pas de risques. Le secteur  Bancaire qui a dû être porté à bout de bras par la communauté nationale, pourrait assainir son activité  et devenir une importante source d'emplois. Cette réorientation pourrait aussi améliorer l'image déplorable des Banques.

 

XI- ENERGIE - Voir Annexe 16

 

Les meilleures sociétés françaises produisant de l'énergie ont un taux d'emploi supérieur aux 111 meilleures entités  mondiales de ce secteur; il n'y a donc pas d'emplois potentiels sur la base de la production actuelle. Le développement des énergies vertes, dont l'alcool pour les voitures,  pourrait créer des emplois.

 

PROPOSITION

Le pays doit maintenir son indépendance énergétique obtenue grâce aux centrales nucléaires et qui sont un moindre mal par rapport aux conséquences de chantages orchestrés par des États-voyous producteurs de pétrole; ces États ont la capacité de faire varier le cours global du pétrole même s'ils n'en produisent qu'une part réduite. Les conséquences de la dépendance d'États-voyous pour un élément aussi essentiel que l'énergie, pourraient être un risque de crise économique majeure, de chômage de masse, de troubles de l'ordre public, de montée du terrorisme et de conflits armés dans diverses régions. A la lumière de tels risques les aspects négatifs de l'énergie nucléaire et de l'exploitation des gaz de schistes devraient être reconsidérés tout en donnant une priorité aux énergies vertes dans la mesure de la faisabilité de leur exploitation.

 

 

XII -TOURISME - UN ATOUT MAJEUR POUR LA FRANCE Voir Annexe  17

26 entités qui peuvent être liées au tourisme figurent parmi les  1 800 meilleures entreprises mondiales  emploient 2.3 millions de  personnes et ont pour activités la restauration, l'hôtellerie et les casinos. Nous avons sélectionné les 8 meilleures sociétés en matière de taux d'emploi: 7 aux USA et une au Royaume Uni.  Ces 8 sociétés emploient 1.47 million de personnes soit 69% des 28 meilleures sociétés mondiales. Il n'y a en France qu'une seule société (ACCOR) classée parmi les meilleures mondiales et qui créé bien moins d'emplois que les sociétés de l'échantillon. Les entreprises de l'échantillon sont les suivantes:

 

 

 

Sales

Profit

Assets

Staff

Job ratio

 

8 Corp.

 

$Bn

$Bn

$Bn

 

 

Hotels-motels

Starwood Hotels

USA

5.6

0.5

10

154 000

27500

Restaurants

Chipotel Mexican Grill

USA

2.3

0.2

1

30 940

13452

Restaurants

Compass Group 

UK

24.7

1.1

14

471 108

19073

Restaurants

Darden Restaurants

USA

7.7

0.4

6

178 000

23117

Restaurants

Mc Donald's

USA

27

5.5

33

420 000

15556

Restaurants

Starbucks   

USA

12.2

1.3

8

149 000

12213

Casinos

Caesars Entertainment

USA

8.8

-0.7

29

70 000

7955

Casinos

MGM Mirage

USA

7.8

3.1

28

45 000

5769

TOTAL

 

 

88.3

8.3

101

1 473 048

16 682

Average

 

 

11

1

12.6

184 131

16 682

Hotels

ACCOR-France

Fr

7.9

0

10

62 589

7 923

 

 LE TOURISME EN FRANCE

Le tableau ci-dessus montre la disproportion entre les ressources touristiques incontestables en France et les moyens existants qui ne sont pas à la mesure des ces ressources. Ces ressources auraient dû permettre le développement de nombreuses entreprises parmi les meilleures mondiales d'autant plus que ce secteur a un taux d'emploi incomparablement élevé.

Le tourisme est une importante ressource en France qui semble sensiblement sous-exploité en raison d'un manque de déploiement de moyens mais sans doute aussi en raison d'un mépris pour cette activité jugée peu prestigieuse en comparaison  à des activités comme celles relatives à la haute technologie et pour le développement desquelles notre pays ne semble pas encore bien préparé. En dehors des problèmes de moyens, le bon accueil des touristes par les français est indispensable à l'accroissement des revenus de ce secteur et parmi les raisons de ce mauvais accueil  le monolinguisme joue sans doute un rôle important. La France regroupe des sites touristiques  d'une grande variété: domaine breton- domaine aquitain - domaine lorrain - domaine provençal - domaine montagnard, et des types de paysages continentaux, océaniques et méditerranéens. Cette grande variété n'existe que dans des pays de très grande superficie. La France métropolitaine compte 2 889 km de frontière terrestre et 3 427 km de littoral. La France conjugue donc une grande variété de sites touristiques et un grand patrimoine culturel. De plus la France a des départements  d'outre-mer, Guadeloupe, Mayotte, Martinique, Guyane, Réunion,  qui semblent être des ressources touristiques peu exploitées avec pour conséquence la nécessité pour la métropole de soutenir les économies locales. En tenant compte des départements d'outre-mer, les frontières terrestres  atteignent  4 072 km et le littoral 4 853 km. La frontière la plus longue de la France est celle qui la sépare du Brésil : 673 km, la 2ème étant avec l'Espagne: 623 km, la 3ème avec la Belgique:620 km, la 4ème avec l'Italie: 488 km et la 5ème avec l'Allemagne:451 km.

La France est la première destination touristique du monde  avec 77 millions de visiteurs étrangers en 2010 mais se classe au troisième rang par le volume des revenus du tourisme. En 2008  les visites atteignaient  81.2 millions et ont donc été en net recul en 2010. En raisons des ses avantages touristiques, de nombreux français passent leurs vacances sur le territoire national, gonflent les revenus du tourisme local et réduisent les dépenses touristiques à l'étranger.

Paris se classe au deuxième rang après Londres par le nombre de visiteurs (2012) mais au 4ème rang par les dépenses des visiteurs ( réf. Forbes)

L'emploi direct et indirect ne semble pas excéder pas deux millions de personnes sur une population active de 30 millions. Le fort développement économique de nouveaux pays est en principe un facteur  favorable pour le tourisme en France sous réserve que ce secteur soit considéré avec plus d'attention qu'il n'en a aujourd'hui.

 

 

PROPOSITIONS

1-"Standardisation des services offerts en développant de grandes entreprises dans le domaine touristique" qui puissent se classer parmi les meilleures entreprises mondiales et rassurer les visiteurs de façon à obtenir une augmentation de leurs dépenses par augmentation de la durée de leurs  séjours aujourd'hui trop courts. Une trop grande partie du  tourisme est sans doute  laissée aux PME qui dont l'offre hétéroclite peut ne pas rassurer les visiteurs.

2-Développement de grandes chaine de jeux à l'image des USA qui complèteraient l'offre pour les touristes superficiels et devrait accroitre les durées de séjour, les dépenses des visiteurs et attirer un nouveau type de visiteurs  y compris à Paris  en renonçant à la loi de 1919 sur les casinos. Ces activités pourraient être logées à la source des revenus c'est à dire dans les grands hôtels de prestige sans valeur patrimoniale. Trois Sociétés américaines Caesars Entertainment, Las Vegas Sands et MGM Mirage emploient à elles seules "directement" 155 000 personnes.

3-Redonner de la Vie à Paris : Principale porte d'entrée et vitrine de la France. 2 234 000 habitants qui élisent le maire s'approprient une ville qui est celle des 12 162 000 d'habitants de la région parisienne. Compte tenu de la spéculation immobilière la ville se vide pour être laissée aux mains de privilégiés qui en transforment de grands pans en désert: quartier de bureaux le week-end et quartiers privilégiés dont la surface cancérise progressivement Paris. Les  territoires inanimés ou d'allure de  zone de couvre-feu se développent. L'extinction hâtive des feux le soir par économie contribuent à propager l'impression de ville morte dans de nombreux quartiers et les économies d'éclairage faites sur le symbole national du tourisme français "la tour Eiffel" sont significatives de l'intérêt trop limité porté au tourisme.   • La haine de la circulation automobile à Paris entraine la chute de l'activité commerciale des quartiers qui donnaient de la vie à la cité et  qui serait appréciée par les visiteurs et provoque le chômage dans l'industrie de l'automobile. Le problème de la pollution n'est pas dû à la circulation mais à la conception des voitures par une industrie qui s'accroche à des énergies du  passé.

• Il faut aussi supprimer le quasi couvre feu imposé le dimanche et dont l'origine religieuse ne convient pas à un pays laïque et autoriser les activités commerciales afin de faire renaître la vie ce jour avec un impact immédiat sur l'emploi.

• Il ne faut pas  fermer les aéroports de Paris le soir comme s'ils étaient de petits commerces de proximités d'une ville minuscule. Cet usage est inapproprié pour une grande métropole et oblige  trop de voyageurs en correspondance ou en attente d'un vol matinal à devenir des clochards d'une nuit dans des aérogares qui sont des lieux sinistres le soir venu.

• L'aspect de Paris et de la France sont le fruit d'une centralisation historique dont les effets sont rémanents en ce qui concerne le développement patrimonial  et que nous ne pouvons pas ignorer même si cela a été un système critiquable. Ainsi Paris est la vitrine de la France dont l'accès ne peut être laissé au bon vouloir d'une municipalité élue par seulement deux des douze millions de parisiens.

• L'État devrait avoir un droit de regard et le dernier mot sur la gestion de Paris afin d'éviter que des décisions municipales puissent mettre en cause l'industrie nationale du tourisme, l'emploi, le PIB et la balance des paiements.

5-Il faut rendre les citoyens plus conscients de l'intérêt des touristes étrangers, améliorer l'accueil et développer le multilinguisme.

 

A-Multilinguisme: La bonne connaissance de langues étrangères doit donner lieu à un bonus de rémunération en fonction du nombre de langues et la connaissance de la seule langue maternelle doit donner lieu à un malus au moins symbolique. Le monde se globalise, le bilinguisme est un minimum pour relever les défis économiques et donner de la substance à l'idée de l'Union Européenne déjà très décevante et centrée sur la promotion de l'économie libérale. Le multilinguisme est un outil indispensable à l'exploitation de ses ressources touristiques et source d'emplois.

B-Amélioration de l'accueil

a- L'hospitalité devrait être enseignée dès le plus jeune âge dans des cours d'instruction civique prônant  la tolérance et l'ouverture d'esprit indispensable à l'innovation.   b-La standardisation des services par l'accroissement de la taille des acteurs du marché devrait aussi permettre l'amélioration de l'accueil.

c- Le service inclus qui devait faciliter la vie des touristes et permettre de fiscaliser les pourboires a en fait réduit la qualité du service en France. Le bénéficiaire du service est le seul à pouvoir l'apprécier; le pourboire devrait être une incitation à l'amélioration de l'accueil et du service. Compte tenu de l'accroissement des paiements par carte de crédit, le service peut être additionné par le client comme cela se fait aux États Unis et permettre commodité et  fiscalisation.

c-L'industrie touristique ne doit pas être le refuge de ceux qui n'ont pas d'autres choix et qui y travaillent ouvertement à contrecœur.

 

XIII-MISSION DES MAIRIES ET AUTRES AUTORITES LOCALES

 

Les mairies des grandes villes et autres autorités locales ont aussi un rôle à jouer en matière d'emploi en particulier en cas de signaux graves tels que  la baisse de la population des villes et des régions et les  fermetures d'entreprises... Nous suggérons que les villes de 100 000 habitants et plus, se dotent d'un service de promotion de l'emploi à l'image des services commerciaux des entreprises dont l'activité consisterait à visiter des entreprises  à l'étranger pour faire valoir l'intérêt d'une implantation sur le territoire municipal. En cas  de démarches favorables, les mairies devraient pouvoir négocier auprès de l'État les requêtes de l'entreprise pour emporter la décision d'implantation. Cette activité requiert un changement  du profil des équipes municipales qui devraient alors avoir un langage compréhensible des entreprises.

Nous avons  pu constater ce besoin  dans des villes endormies et en régression démographique.

 

 

CONCLUSION GENERALE

 

 

Les légitimes opérations militaires et réformes des mœurs ne constituent pas une réponse suffisante à l'espoir qui avait accompagné l'arrivée de la gauche au pouvoir en 2012. 

L'emploi et plus généralement le bien-être des citoyens et en particulier celui des plus défavorisés  devaient être des objectifs prioritaires d'un gouvernement et d'une majorité parlementaire de gauche. 

L'Union Européenne devait favoriser la  paix et le rapprochement des peuples  et c'est dans ce sens uniquement que le Prix Nobel qui lui a été décerné  en 2012 comme un dernier hommage avant que cette idée fondatrice ne soit emportée par une Europe à vocation unique : celle de promouvoir uniquement le capitalisme sauvage afin de plaire à la large majorité des gouvernements de droite des États membres et aux entreprises privées.

Nous espérions qu'un gouvernement de gauche d'un État membre fondateur fasse plus que "bouger les lignes" et impose à l'Union Européenne la possibilité d'une gestion économique différente de celle qui consiste à s'aligner sur celle de la majorité des gouvernements de droite des États membres.

L'exécutif  semble se contenter aujourd'hui de mesures d'incitation financées par l'argent public et sans garantie de résultat.

L'exécutif a accepté un plan proposé par un ancien grand patron d'entreprise et qui consiste à remettre en cause la rémunération du travail, à être aveuglé par  le mirage allemand, et à arroser l'ensemble des entreprises. L'acceptation de ce plan a été saluée par les leaders de l'UMP, du MODEM et du MEDEF comme une sorte de revanche sur les dernières élections qui leur a permis de transformer leur défaite en "Grande Victoire."

Vingt milliards d'euros  seront versés pour rembourser une partie de la rémunération du travail en échange d'un simple espoir de nouveaux recrutements; malgré l'annonce de ce généreux achat d'espoir  les plans de licenciement s'intensifient.

Nous voudrions sauver ces  vingt milliards d'euros d'argent public  et souhaitons que soit mis en place un véritable plan pour l'emploi rationnel et sélectif.

Nous pensons qu'il serait utile d'organiser un gouvernement avec une  équipe resserrée, techniquement compétente et innovante et ayant des convictions authentiquement de gauche qui rassurent la majorité des électeurs qui avaient choisi la Gauche en 2012.

A la fin du ce mois de février  9 mois et 13 jours du quinquénnat auront été entièrement perdus et  Il ne reste plus qu'environ quatre ans pour se reprendre et pour renouer de bonnes relations avec les électeurs afin d'éviter un retournement catastrophique pour la Gauche au cours des diverses élections à venir.  Nous pensons que la majorité parlementaire a un rôle à jouer dans pour garantir le respect des engagements envers leurs électeurs et faire en sorte de prévenir cette catastrophe.  

Dans l'urgence, avec peu de moyens, bénévolement et civiquement, nous avons préparé ce rapport pour montrer que des ressources en emplois existent si l'on considère une approche différente de celle actuellement prise en compte. 

Nous avons vu que des entreprises de pays les plus développés dont principalement les États Unis pouvaient conjuguer des taux d'emploi plus généreux qu'en France tout en restant rentables.

L'État doit de toute la puissance qui lui reste encore, bannir l'idée que "la rentabilité ne suffit pas" et que l'on peut toujours l'accroitre plus par des licenciements et faire valoir le point de vue humanitaire de la Gauche face  au libéralisme européen. 

Le vrai patriotisme n'est pas celui qui parle des couleurs de la France ou de faire nation, mais celui qui respecte les choix électoraux des citoyens et leurs intérêts.

L'État ne devrait concentrer ses efforts que sur les produits et les activités  dont la propension à recruter est certaine.

La France et l'Allemagne souffrent d'un déficit en grandes entreprise de qualité mondiale par rapport aux Etats Unis et au Japon; ainsi le Japon qui est deux fois plus peuplé que la France concentre près de quatre fois plus d'entreprises considérées comme les meilleures du monde

L'Allemagne souffre de nombreux points de vulnérabilité économique et démographique  et devrait cesser d'être considérée comme le modèle à suivre. 

Nous avons pu voir que les potentialités de création d'emplois semblent  nombreuses dans les domaines suivants:

-Industries de base et de transformation

-Industrie alimentaire

-Industrie automobile sous réserve de ne plus produire  que des véhicules entièrement décarbonés

-Communication

-Banques et Assurances

-Tourisme

La France  est dotée par la nature de nombreux avantages et par les générations précédentes d'un riche patrimoine culturel  qui devraient faire du tourisme une activité économique clef. Pourtant les visites des touristes n'engendrent pas autant de revenus  et donc d'emplois que nous pourrions l'espérer sans doute parce que les moyens  déployés ne sont pas encore à la hauteur des ressources.  

 

VOIR LES 17 ANNEXES SUR PAGES SUIVANTES