Réalité des priorités écologiques

Les priorités écologiques ne sont perceptibles qu'à l'échelle planétaire

Didier BERTIN - 28 Novembre 2018

Le refus des extrêmes a privé la France de choix démocratique et a entraîné l'élection à la présidence d'un jeune-homme peu expérimenté qui aurait dû considérer son élection comme intérimaire en attendant la réorganisation des forces démocratiques non extrémistes en France.

Au lieu de cela M. Macron a voulu jouer au Président autoritaire et brutal et a accumulé les erreurs par ignorance, manque d'expérience et manque de compétences réelles. Le gouvernement et les députés qui l'entourent ont choisi de jouer les figurants et ont renoncé à leur rôle critique et participent ainsi au désordre public qui a commencé avec la désorganisation du trafic de la SNCF et continue avec les protestations des "gilets jaunes."

L'intervention de M. Macron du 27 Novembre 2018 a illustré son éloignement de la réalité lorsqu'il a abordé le thème de la sauvegarde de la planète.

Avec 2 584 milliards de dollars de PIB en 2017 la France ne représente que 3.2% du PIB mondial selon le FMI (79 865 milliards de dollars dans le monde en 2017) et des modifications de la situation de la planète ne peuvent être dues à son action économique mais éventuellement à son rôle diplomatique dans ce domaine.

De plus la France est un très bon élève en matière de production de CO2 pour grâce à son choix pour le nucléaire qui lui donne déjà une grande indépendance à l'égard du pétrole. La construction de centrales nucléaires doit donc continuer en parallèle avec la recherche de l'exploitation de sources d'énergie naturelles qui ne doivent pas effacer "la priorité du nucléaire" car leur efficacité pour un pays industriel reste lointaine et leur développement effectif sera le choix des prochaines générations.

Sans la production d'électricité par les centrales nucléaires les voitures électriques ou hybrides ne feraient qu'accroître la production de CO2.

La France ne produisait que 0.29 milliards de CO2 en 2016 et se ainsi classait au 20e rang des pays industriels producteurs de CO2 et sa participation à la production de CO2 dans le monde n'a été que 0.9% en 2016.

Les pays les plus pollueurs (voir annexe) sont la Chine avec 9.06 milliards de tonnes de CO2 par an et les États Unis avec 4.83 milliards de CO2 suivis de l'Inde (2.08 milliards), de la Russie (1.44 milliards), du Japon (1.15 milliards), de l'Allemagne (0.73 milliards)... Ces 6 pays produisent 19.29 tonnes de CO2 par an soit près de 60% de la production de CO2 mondiale. L'avenir de la planète n'est donc pas du tout sous le contrôle de la France mais principalement de ces 6 pays.

La position de M. Macron en ce qui concerne la sauvegarde du monde par la France fait partie du domaine de la totale irrationalité qui ne devrait pas convenir à un Président.

Chaque français ne produit que 4,35 tonnes de CO2 par an (voir annexe) ce qui est la moyenne mondiale constituée par une majorité de pays non industrialisés. Les français se classent ainsi au 17e rang des pollueurs par habitant ou des presque non-pollueurs loin derrière les habitants les plus pollueurs qui produisent plus de 8 tonnes par an de CO2 chacun et qui sont ceux des pays suivants : Arabie Saoudite, Australie, États Unis, Canada, Corée du Sud, Taiwan, Russie et Japon.

Le développement du mouvement écologique a commencé en Allemagne qui est un grand pollueur en Europe et s'est développé en France probablement par contagion.

Le faible niveau de pollution de la France "n'est pas qu'un bon signe" mais reflète aussi une industrialisation insuffisante qui a créé un chômage d'un niveau inacceptable.

La France n'est donc pas un pollueur et donc ses priorités doivent rester la lutte contre le chômage et la réduction de la dette publique.

La France a de la marge pour développer plus d'emplois sur la base d'une plus importante assise industrielle et peut même se permettre d'accroître un peu la pollution puisque comme nous l'avons signalé la sauvegarde de la planète passe par des mesures que doivent prendre les quelques plus grands pollueurs du monde (d'ailleurs le plus grand pollueur : la Chine commence à en prendre conscience et ce n'est malheureusement pas le cas des États Unis).

La France peut encore développer beaucoup plus son activité touristique qui n'est pas du tout polluante, sur la base de ses ressources naturelles dans ce domaine et sous réserve que le gouvernement cesse de provoquer par sa brutalité des protestations, des grèves voire des insurrections qui nuisent au tourisme et donc à l'intérêt national.

Parmi les personnalités compétentes qui ne font pas partie des extrêmes nous avons pu apprécier Gérard Collomb dont le dernier discours a été plein de bon sens ou Manuel Valls qui connait la fonction de premier ministre. Gérard Collomb par exemple pourrait être nommé premier ministre avec des pouvoirs étendus tandis que M. Macron pourrait se cantonner aux armées et aux affaires étrangères avec pour mission de sauver la planète en prenant son bâton de pèlerin pour aller convaincre les pays les plus pollueurs de faire des efforts. Il prendrait ainsi la suite du rôle qu'avait joué le vice président Al Gore.

Annexe :

Agence Internationale pour l'énergie

Milliards de tonnes de CO2 par an en 2016

%

1

CHINE

9,06

28

2

USA

4,83

14,9

3

INDE

2,08

6,4

4

RUSSIE

1,44

4,5

5

JAPON

1,15

3,6

6

Allemagne

0,73

2,2

7

COREE DU SUD

0,59

1,8

8

IRAN

0,56

1,7

9

CANADA

0,54

1,7

10

ARABIE SAOUDITE

0,53

1,6

11

BRESIL

0,52

1,6

12

INDONESIE

0,45

1,4

13

Mexique

0,45

1,4

14

AFRIQUE DU SUD

0,41

1,3

15

AUSTRALIE

0,39

1,3

16

UK

0,37

1,1

17

TURQUIE

0,34

1,1

18

Italie

0,33

1

19

POLOGNE

0,29

0,9

20

France

0,29

0,9

TOTAL

25,35

78,4

MONDE 32,32 100.0

Tonnes de CO2 par an et par habitant en 2016

1

ARABIE SAOUDITE

16,34

2

AUSTRALIE

16

3

USA

14,95

4

CANADA

14,91

5

COREE DU SUD

11,5

6

TAIWAN

10,98

7

RUSSIE

9,97

8

JAPON

9,04

9

Allemagne

8,88

10

POLOGNE

7,63

11

AFRIQUE DU SUD

7,41

12

IRAN

7,02

13 CHINE

                   6.57

14

UK

5,65

15

Italie

5,37

16

Espagne

5,14

17

FRANCE

4,38

MONDE

4,35

Ecological priorities are only perceptible on a global scale

Didier BERTIN - November 28, 2018

The reject of extremism deprived France of a real democratic choice during the last elections and led to the choice of an inexperienced young man who should have considered his election as interim pending the reorganization of non-extremist democratic forces in France.

Instead Mr. Macron has played the part of the President in an authoritarian and brutal way accumulating mistakes by ignorance and lack of experience and real skills. The government and the Mp's who surround him have chosen have given up any critical role and thus participate in the public disorder that began with the disorganization of the traffic of the National Railways Company  and continues with the strong protests of the "yellow vests."The yellows vest is a popular movement of protest against the increase of taxes on poor and middle classes combined with alleviated taxes on rich people. The trigger was the increase of gas taxes.

The speech of Mr. Macron of November 27, 2018 illustrated his distance from reality when he addressed the theme of saving the planet.

With $ 2,584 billion of GDP in 2017 France represents only 3.2% of global GDP according to the IMF ($ 79,865 billion worldwide in 2017) and changes in the situation of the planet cannot be due to French economic steps, but possibly to a diplomatic action in this area.

Moreover, France is a very good in terms of CO2 production thanks to its choice for nuclear power which already gives it a great independence with respect to oil.

The construction of nuclear power plants must therefore continue in parallel with the search for the exploitation of natural energy sources that should not erase the "nuclear priority" because the efficiency of new sources for an industrial country remains remote and their effective development will be the choice next generations.

Without electricity production by nuclear power plants, electric or hybrid cars would only increase the CO2 production.

France produced only 0.29 billion tons of CO2 in 2016 and ranked 20th as an industrial producer of CO2 and its participation in the production of CO2 in the world was only 0.9% in 2016.

The most polluting countries (see Appendix) are China with 9.06 billion tons of CO2 per year and the United States with 4.83 billion CO2 followed by India (2.08 billion), Russia (1.44 billion), Japan (1.15 billion), Germany (0.73 billion) ... These 6 countries produce 19.29 tons of CO2 per year, or nearly 60% of the global CO2 production. The future of the planet is therefore not at all under the control of France but mainly of these few countries.

Mr. Macron's position with regard to the safeguarding of the world by France is totally irrational and should not suit a President.

Each French produces only 4.35 tons of CO2 per year (see appendix) which is the world average constituted by a majority of non-industrialized countries. The French people are ranked 17th as polluters per capita i.e. almost non-polluters far behind the most polluting inhabitants who produce more than 8 tons per year of CO2 each and are mainly those of Saudi Arabia, Australia, United States, Canada, South Korea, Taiwan, Russia and Japan.

In Europe the development of the ecological movement started in Germany which is a big polluter of the continent and has developed in France probably by contagion.

France's low level of pollution "is not a so good signal" but it also reflects an insufficient industrialization that has created an unacceptable high level of unemployment.

France is therefore not a polluter and therefore its priorities must remain the fight against unemployment and the reduction of the public debt.

France has room to develop more jobs on the basis of bigger industries and can even afford to increase a little its pollution since, as we have noted, safeguarding the planet requires what must be done by the few biggest polluters in the world (the largest polluter: China begins to understand the danger of pollution but unfortunately not the United States).

France can still develop much more its tourist activity which is not at all polluting, on the basis of its natural resources in this field if the government stops provoking by its brutality protests, strikes even insurrections which harm tourism and therefore the national interest.

Among the competent people who are not part of the extremes we could appreciate Gerard Collomb (former Minister of interior who recently resigned) whose last speech was full of common sense or Manuel Valls who knows the function of prime minister. Gerard Collomb for example could be appointed prime minister with extensive powers while Mr. Macron could be confined to armies and foreign affairs with the mission to save the planet by taking his pilgrim's staff to convince the most polluting countries to do some efforts. He would thus take over the role played by Vice President Al Gore.

Appendix:

International Energy Agency

Billions of tons of CO2 per annum in 2016

%

1

CHINA

9,06

28

2

USA

4,83

14,9

3

INDIA

2,08

6,4

4

RUSSIA

1,44

4,5

5

JAPAN

1,15

3,6

6

GERMANY

0,73

2,2

7

SOUTH KOREA

0,59

1,8

8

IRAN

0,56

1,7

9

CANADA

0,54

1,7

10

SAUDIA ARABIA

0,53

1,6

11

BRAZIL

0,52

1,6

12

INDONESIA

0,45

1,4

13

MEXICO

0,45

1,4

14

SOUTH AFRICA

0,41

1,3

15

AUSTRALIA

0,39

1,3

16

UK

0,37

1,1

17

TURKEY

0,34

1,1

18

ITALIA

0,33

1

19

POLAND

0,29

0,9

20

FRANCE

0,29

0,9

TOTAL

25,35

78,4

WORLD

32,32

100,0

Tons of CO2 per annum and per capita in 2016

1

SAUDIA ARABIA

16,34

2

AUSTRALIA

16

3

USA

14,95

4

CANADA

14,91

5

SOUTH KOREA

11,5

6

TAIWAN

10,98

7

RUSSIA

9,97

8

JAPAN

9,04

9

GERMANY

8,88

10

POLAND

7,63

11

SOUTH AFRICA

7,41

12

IRAN

7,02

13

CHINA

6.57

14

UK

5,65

15

ITALIA

5,37

16

SPAIN

5,14

17

FRANCE

4,38

WORLD

4,35