EDUCATION AND CONSERVATISM

 

EN ANGLAIS ET FRANÇAIS - IN ENGLISH AND FRENCH

 

English

-----------------------------

 

 

 

 

The Riots of English students against Authorities and Prince of Wales in 2010 and

 the Revolt of students in Paris March 27, 1229

 

By Didier E. Bertin - December 10, 2010


"English Students: Welcome back to Paris"

 


I-The roots of the conflict of 1229


The overflow of students in Paris in the twelfth century, urged the Chancellor of Notre Dame (depositary of the authority in Paris) to authorize the establishment of Schools outside the control of the Church where free Professors taught. The consecutive theological quarrels prompted the authorities Episcopal Authorities under request of the Chancellor, to question the ability of teaching of the free Professors. The Chancellor was supported by the King in 1229 and then by the Pope who organized a major reform of the University in 1231.

 
This conflict was bloody and coached the exile of the Professors and Students from 1229 to 1231 to other cities and especially that of Oxford where was the first English university.
They gave it an important development but did not create it as sometimes indicated. Indeed, the University of Oxford was founded in 1096 with a particular rise in 1167, when Henry II of England did not authorize students to study in Paris and during the period from 1229 to 1231 with the arrival of Professors and students from Paris.

 
II - The Facts of 1229

 
During the festivities of “Mardi gras” (annual Carnival), on 26 and 24 February 1229, two students were killed after the intervention of representatives of the Chancellor in a tavern.


Following these events, students and Professors decided to stop courses on February 27, 1229;
Given these events and the general context, an important part of Professors and students decided to leave Paris to other more tolerant cities as Oxford in England.

 

III-Conclusion



"English Students: Welcome back to Paris"

 

 This historical digression does not make us forget that Conservatism is the worst policy against basic mechanisms of democracy as the right of access to University, which should be totally in all EU countries.

 

------------------------------

Français 

 

 

La révolte des étudiants anglais contre les Autorités et le Prince de Galles en 2010

 et celle des Etudiants de Paris en 1229

Didier Bertin – 10 décembre 2010

“English students: Welcome back to Paris”

 

I –Les racines du conflit de 1229

Le trop plein d’étudiants à Paris au XII e  siècle, encouragea le Chancelier de Notre Dame (dépositaire de l’autorité à Paris) à autoriser la création d’Ecoles hors du contrôle de l’Eglise où enseignaient des Maîtres libres. Les querelles théologiques qui s’en suivirent, incitèrent les Autorités Episcopales sur la demande du Chancelier, à remettre en cause l’autorisation d’enseigner des Maîtres libres. Le Chancelier fut soutenu par le Roi en 1229 puis par le Pape qui organisa une grande réforme de l’Université en 1231.

Ce conflit fut sanglant et entraina l’exil des Maîtres et Etudiants de 1229 à 1231 de Paris vers d’autres villes et en particulier celle d’Oxford où se trouvait la première Université anglaise.

Ils lui donnèrent un développement important sans pour autant la créer comme cela est parfois indiqué. En effet, l’Université d’ Oxford fut créée en 1096 avec un essor particulier en 1167, lorsqu’Henri II d’ Angleterre interdit aux étudiants d’étudier à Paris et au cours de la période de 1229 à 1231 avec l’arrivée de Maîtres et Etudiants de Paris.

 

II – Les Faits particuliers de 1229

Lors des festivités estudiantines du Mardi gras, le 26 et 24 février 1229, deux étudiants furent tués à la suite de l’intervention de représentants du Chancelier dans une taverne.

A la suite des ces évènements étudiants et Maîtres décidèrent d’arrêter les cours le 27 février 1229 ;

Compte tenu de ces évènements et du contexte général, une partie importante des Maîtres et Etudiants décidèrent de quitter Paris vers d’autres villes plus tolérantes dont Oxford en Angleterre.

 

III- Conclusion

 

English students, welcome back to Paris

Cette parenthèse historique ne nous fait pas oublier que le Conservatisme est la pire des politiques à l’égard des mécanismes fondamentaux de la démocratie tel que le droit d’accès à l’Université qui devrait être totalement gratuit dans toute l’Union Européenne.