POLOGNE 2011

 

POLOGNE 2011

poland-flag.gif

 

ILLUSTRATION DE LA NECESSAIRE ACTION DES FORCES PROGRESSISTES CONTRE LA TENDANCE DE L’UNION EUROPEENNE A  S’ORIENTER A DROITE

 

ETUDE COMPARATIVE: Référence France

Didier Bertin - 30 Octobre 2011


Société pour la promotion des droits sociaux et des droits de l'homme de l'Union européenne

 

Essai d’interprétation du paradoxe entre la grande pauvreté en Pologne et de l’orientation conservatrice de la plupart des électeurs du plus grand Etat membre de l'Est de l'Union européenne.

 

Il apparait que depuis la fin du communisme il y a plus de 20 ans, neuf des dix anciens pays communistes (à l’exception de la Slovénie) ayant rejoint l'Union européenne en 2004 et 2007 (Roumanie, Bulgarie), continuent à vivre dans un profond sous-développement et leurs peuples souffrent en général d’une grande pauvreté au cœur d’une Europe généralement développée. Malgré leurs difficultés ces neuf pays élisent des majorités de droite, qui ont tendance à aggraver leurs souffrances. Deux de ces neuf pays ont même porté l’extrême droite au pouvoir (Hongrie, Lituanie).

Pour comprendre ce phénomène, nous avons choisi d'étudier plus attentivement le cas de la Pologne qui est le plus peuplé des 10 anciens pays communistes, membre de l’Union Européenne

Cette approche est importante car ces pays renforcent sans raisons compréhensibles à priori l’orientation à droite de l’ensemble de la politique européenne aux dépens de l’ensemble de ses peuples.

 

1-EVOLUTION DE LA POLOGNE

La Pologne apparue à partir du 10ème siècle et a connu une période de croissance au 16ème siècle puis a été dispersée après divers traités entre la Russie, la Prusse et l'Autriche. La Pologne est devenue indépendante en 1918 mais a été incluse dans la zone de contrôle soviétique après la Seconde Guerre mondiale à la suite à des accords de Yalta.

Dans les années quatre vingt,  le Syndicat  SOLIDARTITE a contesté le pouvoir central autoritaire puis a gagné les élections en 1990 après la fin de l'ère soviétique.

Le syndicat « SOLIDARITE » a collaboré étroitement avec une Eglise polonaise rétrograde et a permis à la Pologne de recouvrer la liberté tout en engageant paradoxalement un processus de destruction de la structure nationale de SOLIDARITE en affaiblissant les services publics et le droit du travail. Progressivement l’intervention de l’Etat, les subventions et la protection des travailleurs ont été fortement réduits. Ces changements sont aujourd’hui la source du paupérisme actuel.

La Pologne est entrée dans la pire forme de capitalisme fondé sur l'exploitation des travailleurs sans aucune innovation ou initiative de la part des entreprises avec un État, qui a pratiquement disparu de la scène sociale et économique. De nombreuses entreprises étrangères, en particulier des entreprises françaises et allemandes sont venues en Pologne pour profiter de la très basse rémunération des travailleurs.

La Pologne a rejoint l'Union européenne en 2004 comme l'un de ses membres  les plus pauvres et a refusé (avec le Royaume-Uni) d’appliquer la Charte des droits fondamentaux pour des raisons dilatoires qui ont été acceptées dans une annexe du traité de Lisbonne signé le 13 Décembre 2007.Pourtant un des principaux objectifs de ce traité était le renforcement des droits sociaux et des droits de l'homme dans l'Union européenne en donnant un aspect formel à la Charte des Droits Fondamentaux.

Les habitants de la Pologne ont ainsi été libérés du communisme, sans obtenir après plus de 20 ans le pouvoir d’achat qui leur permettrait d’en profiter de façon tangible.

Comme à l’époque de la guerre froide on assiste en Europe à une lutte entre les idéologies qui fait passer au second rang la détermination à vouloir améliorer la condition de vie réelle des populations.

 

2-LA POPULATION DE LA POLOGNE

 

1-Le manque de diversité ethnique

Aujourd'hui, les polonais constituent près de 97% de la population. En 1939, une minorité juive représentait à 8,6% de la population, mais a presque entièrement disparu à la fin de la seconde guerre mondiale en raison de la Shoah. La Pologne a perdu un élément essentiel de sa diversité créative culturelle et ethnique, bien que la minorité juive fût mal tolérée et est représentée aujourd'hui, malgré leur presque totale disparition par des caricatures antisémites en vente dans toutes les boutiques de souvenirs de Pologne.

 

2-La Religion: Un système de pensée unique très pesant sur le terrain.

Près de 90% des Polonais sont des catholiques romains avec une particularité unique en Europe, qui est que 75% de la population ont une pratique régulière de ce culte. Comme dans tous les pays slaves de la christianisation est relativement récente et date pour la Pologne de l’an 966. En fait la pratique religieuse domine la substance de la Religion et est constituée de rites, de symboles et de traditions laissant loin derrière tout message philosophique ou éthique.

L'Eglise est étroitement liée à l'Etat et peut conduire les gens au fatalisme, à l’exception de la lutte menée contre le communisme considéré comme un concurrent direct. Comme en Grèce, l'Eglise a contribué à la conservation de l'identité polonaise sous occupation étrangère, mais la contrepartie de cet avantage est pesante.

La restriction ethnique et la pratique religieuse sont probablement la source du racisme et de l'antisémitisme vivaces dans ce pays. L'antisémitisme fait partie des habitudes et des traditions et malgré la Shoah qui entrainé la disparition presque totale de la population juive. Les caricatures antisémites en plastique représentant des Juifs avec l'or dans les mains font partie des souvenirs usuels que l’on peut amener de Pologne. Ces représentations sont en vente aujourd'hui dans tous les magasins de souvenirs de la Pologne et sont exposées très en vue dans les vitrines de ces magasins. Lorsqu’on créé une entreprises l’acquisition de ce genre de caricatures est supposée favoriser l’arrivée de l’argent.

L'invasion religieuse au travers d’une pratique simpliste a pu ralentir l’accès des esprits à la modernité, à la tolérance et à l’innovation et pourrait expliquer le manque de réactivité de la population polonaise aujourd’hui face à l’intolérable dans le domaine social.

Jonasz PALIKOT pourrait symboliser le renouveau de la pensée polonaise car il a surpris la Pologne elle-même en obtenant ce 9 octobre aux dernières élections de 201, 40 sièges sur 560 sur la base d’un programme anticlérical prônant l’indépendance vis à vis de l’Eglise et le droit à l’avortement. Ce groupe politique a fait sa première apparition au cours de ces dernières élections de 2011.

La trop grande présence de l’Eglise pourrait également aussi être due au fait que la Pologne soit encore un pays très rural. Seulement 61% de la population vit dans les villes contre 85% en France et il n’existe que deux grandes villes à l’échelle européenne : Varsovie: 1 710 000 habitants et Cracovie: 756 000 habitants.

L’agriculture occupe 37% des emplois avec une productivité qui n’est que de 36% de celle de la France. Les cultures permanentes sont réalisées sur 1% des terres (2% en France).

 

3-POLITIQUE DE LA SANTE PUBLIQUE

L'espérance de vie en Pologne n’est de 76 années contre 81,2 en France. La jeune population jusqu'à 14 ans est sensiblement inférieure à celle de la France et la population globale vieillit et diminue. Ce fait est amplifié par l’émigration vers l’étranger. Le secteur public de la santé a un budget très restreint de 632 euros par an et par habitant contre 1011 Euros en France. Dans le secteur public, le temps d'attente pour les soins dépend des disponibilités administratives plus que de l’urgence médicale. Cela peut impliquer un recours obligatoire à la médecine privée non remboursée pour des  gens sans moyens financiers et cela afin d’éviter des risques graves ou mortels.

Le système de santé privé pratique des prix approximativement similaires à ceux de la France mais bien sûr sans remboursement possible.

Les médecins ne sont pas gênés pour demander 30 euros ou plus non remboursables à des personnes dont le salaire moyen ne dépasse pas 575 euros. Ils vont probablement ensuite à l’Eglise le cœur léger.

Les voitures de luxe que l’on peut voir à Varsovie sont probablement payées par une ponction sur les moyens de survie de la population.

 

4- PROTECTION JURIDIQUE DES CITOYENS

Un système juridique a dû être adapté après la chute du communisme et ne semble pas avoir atteint sa maturité. Le recours à la justice est probablement hors de la capacité financière des citoyens normaux. En outre, les autorités polonaises ont privé leurs citoyens du bénéfice de la Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne et ils ne sont donc pas protégés comme les peuples des autres États-membres (sauf le Royaume-Uni).

La règlementation du travail est inexistante dans la pratique. La dignité des travailleurs n'est pas respectée (Cas particulier des sociétés de distribution) et tout recours en justice implique en général le licenciement immédiat du plaignant privé des moyens financiers d’exercer ses droits.

Les salaires sont souvent payés en espèces et donc le paiement par les employeurs des charges sociales n'est pas clair.

Le gouvernement a donné une liberté totale aux employeurs et les travailleurs sont contraints d'accepter n'importe quelles conditions pour survivre et par crainte du chômage élevé de 12,1% en 2010. L’emploi à un si bas prix qu’il pourrait être assimilé à du chômage déguisé pour une partie importante. L'économie de la Pologne est basé sur le coût du travail négligeable; un coût du travail normal peut augmenter la réalité du chômage ou peut forcer les entreprises polonaises à être plus innovatrices.

En fait on peut maintenir une activité hors de tous critères économiques uniquement sur la base des salaires négligeables. Beaucoup de commerces ne ferment pas parce que le coût de la main d’œuvre est négligeable. On peut parler d’économie artificielle. Des entreprises peuvent ainsi exister sans innovation et sans apport solide de valeur ajoutée par des entrepreneurs non qualifiés pour l’être.

L'industrie portugaise a également été basée sur un coût du travail faible et a démontré que le seul argument des bas salaires ne peut pas représenter pas une garantie de viabilité économique. L'innovation est un meilleur facteur de solidité que l'exploitation des peuples.

L'adhésion à la Charte des droits fondamentaux devrait être une condition préalable à l'adhésion à l'Union européenne. Le fait d’en exempter certains pays est une atteinte aux Droits de l’Homme par l’Union Européenne des peuples des pays exemptés.

Les Polonais ne semblent pas avoir les moyens de réagir. Lorsque les travailleurs des supermarchés ont été humiliés et licenciés, les syndicats ont été incapables de les protéger.

La population ne manifeste pas souvent. La seule manifestation que nous ayons vue en 2010 et ne concernait pas le bien-être, mais le souhait des protestataires d’installer définitivement devant le palais présidentiel une immense crucifix en mémoire de la catastrophe de Smolensk et de la mort du défunt président réactionnaire Lech Kaczynski.

 

5-GOUVERNEMENT

Le parlement  est traditionnellement aux mains de la droite, et les dernières élections ont confirmé ce phénomène. Depuis le 9 Octobre 2011, le parlement est sous le contrôle de la droite conservatrice du PiS : 29,9% des sièges et du Centre droit du PO : 39,2% des sièges. Ces deux partis de droite contrôlent 69,14% du Parlement.

La politique de droite et non interventionniste du Gouvernement est illustré par son faible budget national qui ne fait qu’aggraver la pauvreté et amplifier les injustices sociales.

Le gouvernement ne lève qu’un très faible niveau d’impôt de 17.7% du PIB contre près de 49% en France. Les recettes de l’impôt sont limitées à 58 milliards d’Euros alors l’Indice GINI est plus élevé que celui du Royaume Uni et permet de penser qu’il existe une potentialité de recettes bien plus importante en limitant les inégalités sociales que reflète cet indice.

Le Budget public est fonction des recettes fiscales est s’élève à 60.6 milliards d’Euros et ne permet pas d’appliquer de politique sociale et de lutter contre la pauvreté, ni même d’intervenir en général sur la scène nationale politique et sociale ou d’entretenir les infrastructures du pays.

L'Etat en Pologne a une existence pratiquement symbolique par la taille de son budget et sa réticence à intervenir. Les salariés sont livrés sans moyens de défense au libre arbitre des entreprises.

Le gouvernement étant réticent à se doter des outils nécessaires à une bonne gouvernance obligatoire au titre de la Charte des Droits fondamentaux qu’il conteste, les polonais doivent trouver eux-mêmes les moyens de survivre.

 

 

6-LA PAUVRETÉ EN POLOGNE

Officiellement 17% des Polonais vivent sous le seuil de pauvreté.

Dans ce pays où les prix sont élevés (beaucoup de biens de consommations sont importés), le salaire minimum est indécent et s’élève à 320 Euros par mois pour 40 heures de travail par semaine soit 20% du salaire français minimum pour 40 heures hebdomadaires.

Le salaire moyen est d’environ 575 Euros et ne permet pas non plus une vie décente.

Le seuil de pauvreté est normalement de 60% du salaire médian, mais lorsque les salaires sont trop bas ce critère ne peut être retenu.

Un cadre polonais ne gagne en moyenne que 20% de plus que le seuil de pauvreté en France, c’est à dire à 1 150 euros, ce qui est inférieur au salaire minimum en France.

« Comme à l'époque du communisme des années soixante trois générations peuvent partager le même petit appartement parce que les salaires ne permettent pas de payer un loyer. »

En fait selon les critères européens moyens, plus d la moitié de la population polonaise vit sans doute sous le seuil de pauvreté.

Dans un pays si pauvre, l'indice de Gini est très élevé avec 0,344 / 1 et donne une indication une grande inégalité dans la répartition des revenus .pour les critères européens.

Parmi les 27 pays de l'Union européenne, seuls 4 pays dont trois anciens pays communistes, ont un indice de Gini plus élevé que celui de la Pologne: la Lettonie, la Lituanie, la Bulgarie et le Portugal.

Rappelons que plus l’indice est élevé,  plus la disparité entre les revenus de la population est grande En France l’indice est trop élevé avec 0,327/1 en comparaison de celui de l'Allemagne 0,27/1 et de la Suède 0,23/1.

 

7-ECONOMIE

Le PIB par habitant est de 8 897 euros contre 28 878 euros en France et le fait que la qu’il ait fortement augmenté en pourcentage est sans intérêt quand la référence est trop basse.

Pour un pays de la taille de la Pologne le PIB devrait être au minimum de 770 milliards d'euros et non pas 342 milliards comme c’est le cas aujourd'hui. Le Communisme n’explique donc pas tous déboires de ce pays. La Pologne ne produit pas assez dans les secteurs de l’industrie et des services. En 20 ans, l'industrie lourde a été démantelée mais pas remplacée. Il est clair que depuis plus de 20 ans les politiciens et les entrepreneurs ont montré qu’ils n’étaient pas à la hauteur de la tâche à accomplir dans le domaine de l'investissement.

Nous suggérons que des experts européens dans tous les domaines collaborent très étroitement avec le gouvernement polonais et les principaux agents de leur économie pour leur donner les indications à suivre afin de compenser le gigantesque retard en matière de PIB et cela dans l’intérêt de leur peuple en détresse.

Les données de base sont faussées par le faible coût du travail ainsi le ratio entre la part industrielle du PIB et la part de l’emploi dans ce même secteur est bonne, mais est le résultat du coût négligeable de la main-d'œuvre.

L'agriculture représente 17,4% de l'emploi et seulement 3,4% du PIB, comparativement à respectivement 2% et 3,8% pour la France. Malgré le fait que l'agriculture soit  encore une partie substantielle de l’activité de la population, les cultures permanentes utilisent seulement 1% des terres.

Le taux de chômage peut s’emballer à tout moment compte tenu du caractère précaire de l’économie reposant sur l’exploitation de la population rémunérée à la frontière de la ligne de survie.

La dette publique est limitée en tenant compte de la capacité d'emprunt du pays et de la volonté claire du gouvernement de ne pas jouer un rôle tangible dans son propre pays. La dette extérieure est pratiquement limitée à la dette publique car il n'ya pas d'autres emprunteurs acceptables.

Le montant des exportations représentent 'une partie importante du PIB: 34% parce que le PIB est beaucoup trop bas. Les exportations couvrent les besoins élevés d'importations dus à la production limitée de la Pologne.

La balance des comptes courants est en déficit de 11,6 milliards dus probablement à un large déficit de la balance des services résultant du développement économique insuffisant.

 

8-INFRASTRUCTURES

Le système de téléphone fixe est insuffisant et le manque d'investissement dans ce domaine a été compensé par le développement important de la  téléphonie mobile, mais la couverture n'est pas bonne partout et certaines zones ne sont pas couvertes du tout. Le câblage reste nécessaire dans le domaine de la fibre optique.

Les aéroports à piste pavées de plus de 900 m sont limités à 80. Les route pavées sont limitées à 295 000 km (951 000 km en France avec un territoire deux fois plus grand)) et sont mal entretenues. Les autoroutes sont négligeables en Pologne.

La communication interurbaine est longue et difficile et entrave le développement économique.

 

CONCLUSION


1-Le faible niveau des investissements ne permet pas la Pologne de produire, la moitié d'un PIB minimum.

 

2-Le gouvernement a abandonné le pays avec une philosophie totalement non-interventionniste et un budget ridiculement limité.

 

3-La petite économie actuelle est entièrement fondée sur l'exploitation maximale de la population polonaise réduite à une forte pauvreté dans le contexte européen. L'aide de l'Etat à la population est faible. La situation économique pourrait être pire que pendant l'ère communiste.

 

4-Les travailleurs sont maltraités par l'absence d'une véritable protection légale et le gouvernement polonais a privé sa population du bénéfice de la Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne, avec l’accord inexcusable de l’Union Européenne.

 

5 L'infrastructure n'est pas correctement entretenue et est un facteur négatif pour le développement économique.

 

6-L'église est envahissante et incite probablement les populations à accepter leur sort.

 

Nous suggérons des mesures pour sauver un peuple en détresse:

 

1-L'application immédiate par le gouvernement polonais de la Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne. Celle-ci faciliterait la mise en place d’un système de protection des travailleurs, la mise à l’écart de l’Eglise et l’obligation d’appliquer une meilleure gouvernance.

 

2-L'obligation d'un budget adéquat par une meilleure fiscalité qui devrait également réduire les fortes inégalités dans le pays.

 

3-L'assistance par des experts européens dans tous les domaines : gouvernement et entreprises pour augmenter rapidement le PIB par des investissements adéquats

 

4-Inciter les médias à se sentir plus concernés par les véritables problèmes des polonais (l’immense couverture pendant des mois sur le crucifix  que l’on voulait mettre par la force sur le Palais présidentiel a donné à cet évènement une importance non méritée).

 

Ci-dessous : Annexes

 

POLOGNE

REPUBLIQUE Bicamérale

16 Provinces

FRANCE

REPUBLIQUE Bicamérale

27 Régions

 

HISTOIRE– GEOGRAPHIE-RESOURCES NATURELLES

La Pologne apparut au Xe siècle et a connu son heure de gloire au XVIe siècle. Le pays fut ensuite divisé au gré de traités divers avec la Russie, la Prusse et l’Autriche.

La Pologne redevint indépendante en 1918 mais fut incluse après la seconde guerre mondiale dans la zone d’influence soviétique faisant suite aux accords de Yalta.

Dans les années 80, le syndicat Solidarité s’opposa au pouvoir central et autoritaire puis remporta les élections après la fin de l’ère communiste en 1990.

Solidarité avait collaboré étroitement avec l’Eglise polonaise rétrograde. Finalement le programme de libéralisation a remis en question le système de solidarité  dont bénéficiait la population en affaiblissant les services publics, les subventions et le droit du travail.

Cette évolution a participé à la pauvreté que connaît aujourd’hui la population.

La Pologne a été admise avec 7 anciens pays communistes en 2004 rejoints par 2 autres en 2007.

La Pologne a ainsi acquis la liberté mais pas les moyens financiers d’en profiter.

De 481 à 535, les tribus germaniques Franques  envahirent la majeure partie de la Gaule. Le nom de la France fut confirmé en 1205 lors du démantèlement de l’Empire Carolingien.

Au premier millénaire la France comprenait des populations latines, Celtes et germaniques qui finirent par accepter la culture latinisée laissée par Rome

L’unité territoriale fut consolidée au cours du second millénaire et achevée par la Révolution.

La France a construit une identité nationale qui lui a permis d’intégrer de nombreuses minorités ethniques de tous les continents où elle avait de nombreuses colonies.

Après la seconde guerre mondiale la France a créé un puissant partenariat avec l’Allemagne qui a été la base de l’Union Européenne. .La France est puissance économique majeure qui comprend 5 départements d’outre mer.

SUPERFICIE: 312,685 km²

SUPERFICIE:643,801 km²

LITTORAL: 440 km 

LITTORAL: 4,853 km 

FRONTIERES: 3,047 km

Frontière la plus longue:

République Tchèque:615 km

FRONTIERES:4,072 km

Frontière la plus longue:

Brésil : 673 km

RESSOURCES NATURELLES: Charbon, soufre, cuivre, gaz naturel, argent, plomb, sel, ambre, terres arables  

NATURAL RESOURCES : Charbon, minerai de fer, bauxite, zinc, uranium, antimoine, arsenic, potasse, feldspath, fluorine, gypse, bois, gisements d'or, pétrole, kaolin, niobium, tantale, argile

UTILISATION DES TERRES :

Terres arables: 40.25%

Cultures permanentes: 1%

autres: 58.75%

UTILISATION DES TERRES :

Terres arables: 33.46%

Cultures permanentes: 2.03%

autres: 64.51%

ENVIRONNEMENT

La situation s’est améliorée depuis 1989 en raison du fort déclin de l’industrie lourde intervenue après la fin du Communisme.

La pollution atmosphérique demeure néanmoins grave, car les émissions de dioxyde de soufre des centrales électriques alimentées au charbon, et les pluies acides qui en résultent, ont causé des dégâts aux forêts. La pollution de l'eau provenant de sources industrielles et des villes est également un problème.

Dégâts aux forêts par les pluies acides; pollution atmosphérique provenant des émissions industrielles et automobiles; pollution des eaux par les déchets urbains et les eaux de ruissellement agricoles

 

POPULATION

POPULATION:38.44 millions

POPULATION:65.31 millions

Groupes ethniques: Polonais 96,7%, allemands 0,4%, biélorusses 0,1%, ukrainiens 0,1%, autres 2,7%(recensement 2002)

En 1939, la minorité juive représentait 8,6% de la population et aujourd'hui 0%en raison de la Shoah. La Pologne a perdu un élément essentiel de sa diversité et sa culture malgré le fait que cette minorité n'était pas bien acceptée.

La Pologne n’est pratiquement pas diversifiée ethniquement en particulier depuis la Shoah. 

Groupes ethniques: Celtes, Latins, Germaniques, Slaves, Nord Africains, Indochinois, Basques, Noirs, Métis, Indiens, Chinois, Amérindiens.

Beaucoup de pays d’Europe occidentale voient leurs populations vieillir et se réduire. L’avantage de la France contre cette tendance réside dans sa diversité ethnique et dans sa conception particulière de la nationalité ouverte depuis la Révolution.

Religions : Catholiques Romains 90% -dont 75% ont une pratique régulière .

La pratique polonaise s’éloigne de la substance et se substitute à la religion elle même. Elle constitue un filtre au travers duquel les évènements extérieurs sont perçus.

Orthodoxes: 1.3%, Protestants: 0.3%, divers: 8.4% (2002)

La pratique religieuse et la restriction ethnique est sans doute la source de l'antisémitisme  et du racisme: par exemple des caricatures  de Juifs avec de l'or dans les mains sont en vente "aujourd'hui" dans toutes les boutiques de souvenirs polonaises.  La religion est un élément invasif des esprits qui déforment la perception de la réalité et pourrait expliquer le manque de réactivité contre la vie pénible imposée aux Polonais. La Christianisation  est récente: An 966 .

L’élection inattendue du Groupe de Janusz Palikot le 9 octobre 2011est peut-être le signe d’un réveil contre la religion..  

Religions : Catholiques Romains 83% à 88%, Protestants 2%, Juifs 1%, Musulmans 5% à10%, non affiliés: 4%, Hindous, Bouddhistes, animistes.

On peut dater la Christianisation du baptême de Clovis en l’an 498.

Le christianisme peut représenter aujourd’hui une référence culturelle mais beaucoup plus rarement une pratique.

 

URBANISATION 

Population urbaine: 61%

Principales villes

Varsovie: 1 710 000 habitants

Cracovie:             756 000

Accès à des sanitaires modernes: 90%

 

La Pologne est donc un pays encore très rural avec une très basse productivité agricole. 

Population urbaine:85%

Principales villes

Paris:     10 410 000 habitants

Marseille-Aix:  1 457 000

Lyon:                 1 456 000

Lille:                  1 028 000

Nice-Cannes:       977 000

Accès à des sanitaires modernes : 100% 

SANTE

Age médian:38.5 ans

Tranche:0-14 ans : 14.7%

Taux de décroissance :-0.06%

Migration nette:-0.47 pour mille

ESPERANCE DE VIE:76.05 ANS

Femmes: 80.25 ans  Hommes:72.1 ans

La structure des âges et l’espérance de vie sont dues

à la pauvreté et la mauvaise qualité des services sociaux et médicaux 

Age médian:39.9 ans en raison d’une durée de vie plus longue

Tranche:0-14 ans:18.5%

Taux de croissance:+0.5%

Migration nette:+1.46 pour mille

ESPERANCE DE VIE:81.19 ANS 

Femmes:84.54 ans -Hommes:78.02 ans

Nombre de médecins:2.14/1000

Lits d’hôpitaux:6.6/1000 (avec des équipements insuffisants)

Dépenses de santé par personne: 632 Euros

 

Les prix élevés en Pologne et les besoins objectifs donnent plus de sens aux montants en valeur absolue qu’en proportion du PIB

Les prix des consultations privées sont au moins de 30 Euros et ne sont pas remboursables comparés à 23 Euros remboursables en France.

Les autres soins médicaux privés sont assez similaires à ceux pratiqués en France et ne sont pas remboursables.

Les délais d’attente pour les soins dépendent plus des disponibilités administratives que des troubles eux-mêmes avec un risque de santé ou vital.

Obésité:18%

Risque d’infection: Maladies d'origine alimentaire ou hydrique: diarrhées bactériennes, encéphalites dues aux tiques 

Nombre de médecins:3.50/1000

Lits d’hôpitaux:7.1/1000

Dépenses de santé par personne:

1011 Euros

 

La plupart des dépenses de saanté sont en très grande partie ou en totalité à la charge de l’Etat

 

Obésité:16.9%

 

EDUCATION

Alphabétisation:99% 

Education obligatoire jusqu’à15 ans

Dépenses par personne : 436 Euros

Les prix élevés et les besoins objectifs rendent plus significatifs les chiffres en valeur absolue.

Alphabétisation: 99% 

Education obligatoire jusqu’à 16 ans

Dépenses par personne : 1 617 Euros

 

GOUVERNEMENT

SYSTEME JURIDIQUE: Droit  civil à achever

La Pologne a refusé d’adopter la Charte des Droits Fondamentaux de l’Union Européenne.

Les citoyens ne sont pas aussi protégés que les autres citoyens des autres Etats Membres (hors UK).

L’acceptation de la Charte des Droits Fondamentaux de l’Union Européenne devrait être une condition à l’entrée dans l’Union Européenne

SYSTEME JURIDIQUE: Droit  civil

Charte des Droits Fondamentaux de l’Union Européenne.

 

 

PARLEMENT: Le Senat comprend 100 sièges.

La Chambre des députés appelée SEJM comprend 460 sièges. La SEJM a le droit de dernier mot en cas de désaccord avec le Sénat comme en France. Les élections au Parlement  ont eu lieu le 9 octobre 2011 et les prochaines élections auront lieu en 2015.

Depuis les dernières élections la SEJM est composée de la façon suivante: PO –Centre Droit ((Président Donald Tusk): 207 sièges =39.2% -PiSParti très conservateur (Président Jaroslaw  Kaczynski) 157 sièges= 29.9% -RP –Nouveau parti formé par Janusz Palikot-40 sièges =8.7% - Janusz Palikot vient du PO avec des idées de progrès social, de séparation de l’Eglise et de l’Etat et le droit à l’avortement.

PSL –Parti Paysan:28 sièges =6% -Ce parti s’allie parfois à la Gauche et parfois à la Droite.

SLD (Gauche) 27 sièges (5.9%) seulement – Minorité allemande: 1 siège

En dépit de leurs difficultés à survivre les Polonais ont élu une SEJM particulièrement à droite.

Les gens ont sans doute réagi sur la base d’un passé révolu et sous l’influence de l’Eglise qui tend à insufflé le fatalisme et le conservatisme.

Le soudain et surprenant succès de Janusz Palikot reste le seul élément positif des dernières élections.

PARLEMENT: Le 1er Octobre 2011, la Gauche a obtenu la majorité au Sénat avec 177 sièges (dont 143 sièges pour le Parti Socialiste) et 171 sièges pour la Droite.

 

A la Chambre des députés  les 577 siègessont répartis entre l’UMP  (Droite) 307 sièges – le Nouveau Centre (Droite) 24 sièges-les Non inscrits : 9 sièges – Les Partis socialiste, Radical et Citoyens (Gauche) ont 197 sièges, Gauche démocrate :25. Sièges vacants 15. La Droite a une confortable majorité depuis 2007 mais un changement de majorité à Gauche est prévu pour Juin 2012.

 

 

ECONOMIE

PIB 2010: 342 MILLIARDS d’Euros 

PIB PER CAPITA: 8 897 EUROS

(Valeur officielle non pondérée) 

PIB 2010  1886 MILLIARDS d’Euros- PIB PER CAPITA:28 878 EUROS (Valeur officielle non pondérée) 

 

La Pologne ne realise que 31% du PIB français PER CAPITA 

Les chiffres du PIB ne sont pas pondérés en tenant compte des conditions de pouvoir d’achat observés sur le terrain. Cette pondération peut être douteuse et idéologique. Le CIA Factbook qui semble favorable aux choix économiques du gouvernement de droite en Pologne a accu le GDP per capita à 13 724 Euros. Nous ne retiendrons pas c e chiffre compte tenu des réalités.

Depuis 1989 les gouvernements post communistes ont laissé l’industrie lourde décliner.

Nous avons noté que les prix de l’alimentation, de l’électricité, du téléphone, de soins médicaux, de l’habillement et du logement sont chers et souvent voisins de ceux pratiqués en France où la concurrence est bien plus efficace.

 

ACCROISSEMENT DU PIB 2010: +3.8% P.A.

Ce chiffre important est dû à la base de référence trop faible. En fait cet accroissement ne représente que 338 Euros per capita. Un fort accroissement d’un chiffre bas peut souvent représenter un chiffre bas en valeur absolue. Ce type d’accroissement élevé peut être aussi observé quelquefois dans les économies émergentes.

Les analyses en pourcentages sont le meilleur moyen de faire des interprétations dans un sens voulu.

ACCROISSEMENT DU PIB 2010: +1.5%

Ce faible pourcentage représente 433 Euros per capita soit 28% de plus que le chiffres obtenu avec les 3.8% d’accroissement en Pologne.

 

PIB ET EMPLOI PAR SECTEUR

PIB ET EMPLOI PAR SECTEUR

PIB

EMPLOI

PIB

EMPLOI

Agriculture:3.4%

17.4%

Agriculture: 2%

3.8%

Industrie:     33%

29.2%

Industrie:    18.5%

24.3%

Services:      63.5%

53.4%

Services:     79.5%

71.8%

La productivité de l’agriculture est particulièrement basse et est à l’origine d’une grande pauvreté dans ce secteur.

La productivité agricole polonaise ne représente que 37% du niveau de celle en France.

L’emploi dans les services de seulement 53.4% reflète un développement général insuffisant.

Nous avons un mauvais ratio entre la part de l’industrie dans le PIB et l’emploi de 76%.

La France doit accroitre la part industrielle de son PIB et sa productivité. En Allemagne l’industrie représente 27.8% du PIB et emploie 29.7 % de la main d’œuvre. Le ratio est donc de 94%.

Investissement brut en Capital fixe:20.8% du PIB soit. 71 Milliards d’ Euros

Investissement brut en Capital fixe:19.3% du PIB soit 364 Milliards d’Euros

PAUVRETE

CHOMAGE 2010:12.1%

CHOMAGE 2010:9.3%

POPULATION SOUS LE SEUIL DE PAUVRETE:17%

Salaire minimum brut: 1386 PLZ

= 320 Euros par mois pour 40 heures de travail par semaine

Soit 20% du salaire minimum français

Salaire moyen : environ 2 500 PLZ soit 575 Euros qui ne permettent pas de vivre décemment. Comme à l’époque du communisme trois générations d’une même famille peuvent être amenés à partager le même petit appartement, beaucoup de salaires ne permettant pas de faire face aux loyers.

Le seuil de pauvreté est normalement 60% salaire médian : celui-ci étant trop bas ce calcul n’a aucun intérêt.

Le salaire moyen est d’environ 575 Euros et le salaire d’un cadre est de 1 150 Euros, ce qui est inférieur au SMIC. Un cadre Polonais gagne 20% de plus que le seuil de pauvreté en France.

Compte tenu des prix et de la nécessité d’importer de nombreux biens de consommation on peut penser que la majorité des Polonais vivent sous le seuil de pauvreté.

POPULATION SOUS LE SEUIL DE PAUVRETE:6.2%

Salaire minimum brut: 9 Euros de l’heure

= 1 584 Euros par mois pour 40 heures de travail par semaine

60% du salaire médian de 1600 Euros donne le seuil de pauvreté de 960 Euros en France.

 

INDICE GINI:34.2%

Un indice trop élevé, ce qui est le cas reflète de grandes inégalités de revenue.

INDICE GINI:32.7%-Cet indice reste trop élevé en comparaison de celui de l’Allemagne (27%) et de la Suède (23%)

BUDGET PUBLIC 

La pauvreté et l’irréalisme d’un gouvernement de Droite font que le prélèvement fiscal en Pologne est particulièrement bas et ne représente que 17.7% du PIB 2010

TAXES en 2010: 58 Milliards -1 509 € per capita.

Le prélèvement ne représente que 36% du pourcentage en France. Ceci a pour conséquence l’accroissement de la pauvreté et des inégalités et la réduction des prestations des services publics. Le bas niveau du budget ne permet pas la bonne gouvernance prévue dans la Charte des Droits fondamentaux. 

Prélèvement fiscal: 48.8% du PNB 2010 

TAXES=823 Milliards d’Euros

 12 603€ per capita

Budget Public:60.6 Milliards d’Euros 

Ceci correspond principalement au bas niveau de prélèvement fiscal

Per capita : 1 576 Euros 

Budget public:920 Milliards d’Euros 

Ceci correspond principalement au prélèvement fiscal.

Per capita: 14 087 Euros 

Dépenses Budgétaires: 71.3 billion Euros

Per capita :1 855 Euros

Un si bas niveau de dépenses ne permet pas au gouvernement de jouer un rôle social et économique et d’empêcher la détérioration du niveau de vie des Polonais et des services publics; il ne permet même pas d’entretenir les infrastructures existantes.

Cet Etat faible ne pas faire face à ses obligations.

L’analyse du déficit budgétaire et de la dette publique est sans intérêt dans ce contexte.

Le haut niveau de l’indice GINI permet de penser que les recettes fiscales pourraient beaucoup plus élevées qu’elles ne le sont.

Dépenses Budgétaires:1 050 billion Euros

Per Capita: 16 077 Euros 

Dette publique:181 milliards Euros

Dette publique: 1 554 milliards d’Euros

La seule entité à pouvoir s’endetter en devises est l’Etat. Avant d’envisager un accroissement de l’endettement qui doit correspondre à un plan d’investissements adéquat, la Pologne doit relever son prélèvement fiscal.

La Pologne a un rating de simple A qui n’a pas de sens compte tenu de son économie et qui est sans doute dû à son appartenance à l’Union Européenne et à l’OTAN.

L’Etat français intervient plus lourdement dans l’économie mais pas suffisamment.

Les ressources publiques sont beaucoup plus importantes mais pourraient être encore accrues de façon à réduire les inégalités que reflète l’indice Gini et accroitre plus encore les investissements industriels et le niveau de vie des citoyens.

Un prélèvement plus élevé permettrait de réduire la dette beaucoup trop grande en se fixant dans un premier temps au niveau de l’indice Gini de 27% (Allemagne)

La Pologne est sortie du Communisme pour se lancer dans un Capitalisme sauvage extrême et appauvrissant.

La Pologne n’était pas préparée à ce régime et s’affaiblit. Les travailleurs sont humiliés (Supermarchés) et licenciés sans motifs; les syndicats sont incapables de les défendre.

La réactivité de la population est faible. La seule manifestation importante que nous ayons vue en 2010 avait pour but d’imposer à l’Etat de fixer définitivement sur le Palais présidentiel un grand crucifix en souvenir de la catastrophe de Smolensk et de la mémoire du défunt Président réactionnaire Lech Kaczynski. Le président Bronislaw Komorowski n’a pas cédé à la foule massée pendant des mois devant les grilles du palais présidentiel. Les médias polonais ont encouragé cette manifestation en lui offrant une couverture qu’elle ne méritait pas au lieu de s’occuper des vrais problèmes de la Pologne.

 

INFRASTRUCTURE 

Telephones:9.55 millions - Le pays est sous équipé dans le domaine téléphonique avec un ratio de 0.25 téléphone par habitant. 

Téléphones 36.44 millions

Equipement généralisé – Ratio:0.56 per capita

TELEPHONIE MOBILE: 44.5 millions

Comme en Afrique le déficit de lignes a été compensé par un recours à la téléphonie mobile, mais la couverture est souvent de mauvaise qualité ou inexistante. Le câblage reste indispensable pour de nombreux services et en particulier pour l’accès à la fibre optique

Téléphonie mobile:61 millions

Utilisateurs d’Internet: 22.4 millions

Utilisateurs d’Internet:45.3 millions

Aéroports avec pistes pavées d’au moins 900 mètres: 80

Aéroports avec pistes pavées d’au moins 900 mètres: 221

Voies ferrées standards: 19 000 km

Voies ferrées standards29 500 km

ROUTES PAVEES: 295 000 km 

Les routes ne sont pas correctement entretenues – Les Polonais doivent choisir des voitures résistantes.

Les communications interurbaines sont difficiles et ralentissent l’économie.

ROUTES PAVEES:951 200 km 

AUTOROUTES: 765 km 

La Pologne n’a pratiquement pas d’autoroutes.

AUTOROUTES: 11 100 km 

Voies  d’eau: 3 997 km

Voies d’eau :8 501 km

Principaux Ports:4

Principaux Ports:7

Flotte marchande : 10 Navires sous pavillon national et 104 sous pavillons étranger

Flotte marchande=114 navires

 

Flotte marchande:167 navires sous pavillon national -57 navires de compagnies étrangères-146 navires sous pavillon étranger

Flotte marchande= 370  navires

BALANCE DES PAIMENTS

Exportations: 118.5 milliards d’Euros

Machines et matériel de transport 37,8%, produits manufacturés et intermédiaires 23.7%, produits manufacturés divers 17,1%, Produits alimentaires et animaux vivants 7,6%.

Les exportations sont facilitées par le coût négligeable du travail. 

Exportations : 377.6  milliards d’Euros

machines et équipements de transport, avions, plastiques, produits chimiques, produits pharmaceutiques, fer et acier, boissons

Importations:124.2 Milliards Euros

Machines et matériel de transport 38%, produits manufacturés intermédiaires 21%, 15% des produits chimiques, minéraux, combustibles, lubrifiants et matériaux connexes 9%

La Pologne importe un pourcentage important de son PIB compte tenu de la production intérieure limitée.

Importations:431 Milliards Euros

Machines, véhicules et équipements, le pétrole brut, les avions, plastiques, produits chimiques

Balance des comptes courants:

Déficit de 11.6 milliardsd’Euros - Ce déficit est probablement dû à une balance des services déficitaire compte tenu du développement  économique insuffisant.

Balance des comptes courants:

+39.7 milliards d’Euros

 

Dette Extérieure:196 milliards d’Euros

Dette Extérieure: 3 431 milliards d’Euros

Variation des Réserves: +10.15 milliards

d’Euros

Variation des Réserves:+24.2 milliards d’Euros